Bilan de mes premiers coachings en style: ce que vous pouvez en tirer

Voilà les premiers coaching en style passés. A la base, je n’avais proposé que trois places dimanche 29 Décembre.
Quatre demandes supplémentaires se sont greffées en plus de celles-là: j’ai donc eu l’occasion de recevoir cette semaine 7 lecteurs, qui étaient mes premiers coachés de la saison Automne/Hiver.

A travers cet article, je vais vous faire un rapide bilan de ces premiers cours: j’ai repéré de nombreux axes de progressions qui n’étaient en fait pas aussi évidents que je le pensais et qui sont très simples à appliquer.

I Bilan et déroulement des ateliers

1) La construction des tenues

Quelques concepts basiques suffisent à résoudre les quelques soucis que j’ai identifié, ils peuvent quasiment tous se retrouver dans l’ouvrage Dressing The Man d’Alan Flusser

61UYQk9ZQKL

Voici un bref rappel:
le contraste peau/cheveux: le contraste entre le haut de la tenue et celui entre votre peau et vos cheveux doit être similaire.
Exemple simple: si vous êtes bruns à la peau claire, alors pour une chemise et une veste vous devrez porter une veste foncée et une chemise claire

Cette superposition workwear est parfaite avec une chemise chambray claire sous une surchemise bleue ciel avec empiècements marrons.

les superpositions: on va du plus clair en dessous, au plus foncé par dessus. Et on va aussi du plus fin en dessous, au plus épais par dessus. C’est pour ça que dans l’exemple du dessus j’ai évoqué une veste foncée et une chemise claire et non pas l’inverse.
Les chemises à motifs permettent cependant de contourner cette règle avec les vestes claires:

Les chemises à carreaux sont une bonne solution pour porter une veste claire tout en maintenant du contraste dans la tenue.

les proportions: les vêtements sont un peu un cadre pour votre visage. Si votre visage est large, alors ils doivent donner la même impression. Vous devez donc adapter la largeur des cols et revers de vos vestes, de votre cravate et de vos cols de chemise à votre carrure et à votre largeur.

Attention donc aux nombreux blazers cette saison dont les revers sont beaucoup trop fins, principalement par effet de mode: cela n’ira pas à tout le monde, loin de là.

WEB-LB-TK-AW-2012-13-b-prix50

Cette photo est une exception: le visage est fin et allongé donc les revers sont adaptés. Mais c’est rarement le cas. 

2) Garde-robe: une question d’état d’esprit

Voici les quelques remarques que j’ai fait aux coachés sur leur garde-robe.
trop de vêtements: certains m’ont envoyé des dizaines de photos de tenues, qui étaient réalisées à l’aide de vêtements peu qualitatifs. Je me suis aussi rendu compte que certains avaient des vêtements de qualité, qu’ils n’arrivaient en fait à porter que dans une ou deux tenues maximum. C’est un peu dommage par exemple pour un blouson à 500 euros.
Vous le savez: il vaut mieux privilégier la qualité que la quantité. C’est toujours beaucoup plus facile à dire qu’à faire et on peut avoir un besoin utilitaire immédiat sans qu’il y ait un vrai budget qui suive (comme pour un costume).

J’ai personnellement réussi à me limiter grâce à une contrainte très simple: je voyage au moins 6 mois par ans en prenant TOUTES mes affaires. Tout doit donc rentrer dans une valise de 25 kg. Cela implique de faire des sacrifices et de renoncer à des achats coup de coeur non essentiel. La plupart de mes nouveaux achats viennent simplement remplacer des pièces moins qualitatives, qui sont ensuite revendues.

minimalist-wardrobes-system-hanging-rack-cabinet-design-4

Un roulement s’effectue, soit selon des critères de qualité objectifs, soit parfois selon mes goûts. Il n’y a en tout cas pas d’accumulation, vous n’êtes pas un collectionneur.

des achats peu réfléchis: toujours avoir en tête de quoi est composée votre garde-robe pour imaginer les tenues que vous pourriez composer avec chaque vêtement acheté. N’achetez rien sans avoir au moins deux à trois tenues en tête pour l’intégrer.
Et justement, l’exercice est bien plus facile lorsque vous avez un nombre de vêtements limités dans des tenues que vous maîtrisez bien.

des mauvaises priorités: un des coachés avait un budget limité pour les soldes et voulait un manteau d’hiver. En parcourant ses tenues, je remarque qu’il possède déjà un caban WYM plutôt bien coupé (avec simplement un col qui ne correspondait pas parfaitement à son style). Même si ce manteau n’était pas le vêtement idéal, ça restait une base solide pour cet hiver et la priorité était plutôt de construire autour une garde-robe de basiques fiables

une sous exploitation: un coaché avait un manteau WYM, l’autre une chemise Melinda Gloss. Mais en tout cas ces deux éléments étaient peu portés. Pourquoi ? Par peur de les abîmer et de les user d’abord: ne vous en faite pas, il en faut pour rendre une chemise Melinda Gloss importable. N’ayez pas peur de l’usure.
Par peur sinon d’un décalage un peu anodin avec l’environnement: certes, un caban Woo Young Mi vous rendra mieux habillé que la plupart des gens du RER B. Mais ce n’est pas vraiment un environnement significatif dans votre vie, ce qui compte, c’est l’impression que vous ferez avant et après.
En voulant mieux vous habiller, il est en tout cas certains que vous ne pourrez plus passer inaperçu dans ce genre d’environnement.

3) Le déroulement

J’avais commencé à réfléchir à des cours et des méthodes un peu compliqués, mais au final dans la pratique tout s’est avéré simple.
A l’aide d’un questionnaire pointu et de quelques photos, on fait ensemble le tour des tenues, de la garde-robe et de l’environnement.
Je vous montre ce qui ne va pas dans vos tenues et on liste ce qui manque dans votre garde-robe, en vous conseillant les marques et les modèles les plus adaptés. Je vous indique aussi où aller les essayer et où les acheter.

II Les feedbacks

Vous l’aurez compris, ces premiers cours se sont plutôt bien passés.Pour rappel, le cours de 2H était à 60 euros: c’est un excellent rapport qualité/prix pour être sûr d’aller dans la bonne direction.
C’était cependant un tarif d’ouverture qui sera un peu augmenté pour les prochains vu que ça me prend vraiment pas mal de temps.
Voici les premiers feedbacks:

Benjamin avait déjà effectué un relooking et avait quelques bonnes pièces. Il lui manquait quelques rappels théoriques et des idées de pièces plus avancées.

« Je ne connaissais Valéry que par son site, et par quelques uns de ses ebooks. De mon côté, j’avais fait un travail au préalable concernant ma façon de me vêtir, sans toutefois savoir toujours quel style de vêtement porter. C’est donc assez naturellement que je me suis tourné vers cet atelier.

En 2h (plus même, Valéry étant un perfectionniste qui veut nous voir repartir avec tous les conseils qu’il pense utile, et toutes les réponses à nos questions), on a pu ensemble repérer plusieurs pièces très sympas, allant dans le sens d’un style que nous avions discuté au préalable (suivant mon lieu d’origine, mon quotidien, les lieux où j’évolue…).

L’accueil de Valéry est chaleureux (boissons, toasts… nous sont proposés d’emblée). On se sent à l’aise, ce qui rend le rapport avec lui très facile et agréable.
Il nous propose également d’essayer quelques affaires de sa garde-robe, histoire de se rendre compte de la qualité que l’on peut attendre d’un vêtement (pas forcément à des prix ultra-coûteux qui plus est).
Valéry est donc quelqu’un de très abordable, qui a le souci du détail (il m’a fait dès le début une remarque sur les cols que je portais, et leur effet sur ma silhouette ; détail qui ne me serais jamais venu à l’esprit). Son implication est maximum, nous proposant même une aide post-atelier.

Pour ceux qui se demandent l’intérêt de ce genre d’atelier : au-delà de la discussion toujours utile sur notre style et les conseils prodigués par Valéry, certaines pièces présentées nous font clairement sortir de notre zone de confort, nous montrant par là l’évolution que l’on peut espérer une fois notre goût et notre style plus affinés.

En gros, je recommande chaudement (surtout et cette veille de soldes où son diagnostic a été très utile sur les différents repérages que j’avais effectués).

Merci »

Benjamin

Nicolas avait aussi fait un relooking: il fallait donc construire une garde-robe solide de basiques pour porter les pièces fortes achetées en relooking et redéfinir quelques priorités.

« Je suis entièrement satisfait de mon atelier de deux heures avec Valéry. Je suis venu sur les conseils d’un ami, et je me suis dit : » Pourquoi ne pas essayer ? », en me disant qu’au pire, cela aurait résumé les connaissances que j’ai pu acquérir récemment.

Eh bien, j’ai bien plus appris que je ne l’espérais. Le temps passe vite et les conseils sont nombreux. Valéry sait s’adapter au profil du client et à ses désirs, et commente avec acuité les différentes possibilités de tenues. Grâce à son œil avisé, il en ressort des petits conseils et des détails subtils qui peuvent nous avoir échappé, le tout afin d’améliorer notre style vestimentaire. Par ailleurs, Valéry s’adapte à notre budget, nous montre les pièces disponibles sur le marché et adaptées à notre style, et partage volontiers sites et bonnes adresses.

Enfin, Valéry est un jeune homme très sympathique, avec qui il est agréable de converser et d’échanger. Je vous conseille de bien préparer l’atelier (et de prendre le temps pour le faire) ; cela vous amènera des questions auxquelles Valéry répondra avec plaisir.

Bref, un atelier avec un excellent rapport qualité/prix et à recommander vivement. »

Nicolas

Voici un autre feedback de Guillaume pour lequel nous avons dû décaler le rendez-vous à samedi midi. Les bases étaient déjà solides avec de belles pièces (duffle coat Balibaris par exemple).

« Tout d’abord, je te remercie encore une fois d’abord bien voulu déplacer le rendez-vous suite à mon contre-temps 😉

Accueil : Très bon accueil, un peu dans les vapes (surement une gueule de bois post-party).

Lieu : J’ai beaucoup apprécié le lieu dans lequel a eu lie de le rendez-vous, les restaurant était vraiment dans une ambiance qui me plait et même si je n’ai pas goutté à ce burger, je te crois sur son gout 😉

Echange et conseils : Les échanges que nous avons eu se sont fait sur un « faux rythme ». Ce qui ne nous a pas empêcher de bien répondre aux questions que je me posaient. De plus, due à ce faux rythme, tu n’as pas hésité à « rallongé » d’une bonne heure le rendez-vous.
Au final, j’ai eu la confirmation de la ligne directrice que je devais suivre, mon évolution vestimentaire se fait en douceur, mais c’est la logique même d’une évolution réussie.
J’ai eu le temps de regardé très rapidement les pdf envoyés et je suis très agréablement surpris du contenu (Quelle densité !!!)

Guillaume »

Voici le dernier feedback d’Adrien, qui avait de très bonnes bases et qui connaissait déjà beaucoup de marques.
Ce qui lui manquait: des pièces plus fortes, qu’il n’aurait pas forcément envisagé seul, pour aller vraiment plus loin.

« Cela fait un an et demi que je m’intéresse à la mode masculine. J’ai réussi à me constituer de bons basiques, mais je voulais aller plus loin. J’avais une petite idée de là où je voulais aller, mais que ne savais pas exactement comment y aller.
C’est pourquoi j’ai fait appel à Valéry, qui a compris ce que je recherchais et qui a su me conseiller grâce à son savoir encyclopédique sur les marques et les e-shops en ligne. Il a surtout su me rappeler l’importance des pièces fortes, en me conseillant des pièces dont je n’envisageais pas l’achat. C’est pourtant autour des pièces fortes que vous déterminez l’ensemble du style de votre tenue.
Grâce à ses connaissances, j’ai pu découvrir de nombreux créateurs qui correspondait à ce que recherchait, mais dont j’ignorais complètement l’existence.
Il a également permis de corriger mes erreurs et de me rappeler certains codes que je n’avais pas bien assimilé.
Cet Atelier, est idéal pour ceux qui débute, mais aussi pour ceux qui comme moi, veulent aller plus loin dans la mode masculine.

Cordialement,
Adrien »

Et maintenant ?

Cette formule fonctionne bien: elle va se poursuivre pendant les soldes et je vais aussi mettre en place des relookings d’une journée. Vous pourrez vous inscrire dès demain soir et ça sera réservé aux abonnés de la newsletter:

Tenez-moi au courant des ateliers (et envoyez moi des cadeaux)

pubstenuebusiness2

  • Sam

    Wow, c’est quoi le cardigan de droite? J’adore.

    • Valery

      Non mais il faudra que j’y jette un coup d’oeil

  • Gericault

    Idem, le cardigan de droite est vraiment sympa …. ?

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.