SÉRIE LIMITÉE ATELIER PARTICULIER : LES ÉCHARPES EN LAINE VIERGE ZEGNA BARUFFA

Aujourd’hui je vais vous parler d’une marque qui me tient particulièrement à cœur, Atelier Particulier. Pour moi, c’est une griffe qui sort de l’ordinaire, en effet c’est la toute première marque que j’ai découvert via Jamais Vulgaire, en tant que lecteur, il y a quelques années de cela !

J’ai acheté mes tous premiers accessoires de qualité chez eux. Pour tout vous dire, je commence même à posséder une petite collection bien fournie (des gants, une cravate, une ceinture, un nœud papillon et désormais plusieurs écharpes).

De plus, travaillant désormais pour le blog, j’ai eu maintes fois l’occasion de rencontrer et de discuter avec les fondateurs qui, mettent en avant un leitmotiv assumé. À savoir, proposer des basiques de qualité à un prix imbattable.  En effet, je peux vous affirmer qu’Atelier Particulier est la marque qui propose le meilleur rapport qualité/prix sur le marché des accessoires à ce jour.

Cet article me permet donc de faire un petit retour aux sources, de me remémorer  ce pourquoi je travaille aujourd’hui chez Jamais Vulgaire. Pour vous faire découvrir ou redécouvrir des marques qui privilégient la qualité produit plutôt qu’une grande campagne marketing.

Atelier Particulier  propose des accessoires haut de gamme à prix défiant toute concurrence

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas encore la marque, je vais vous en expliquer le concept.

Le Concept Atelier Particulier

L’idée d’Atelier Particulier est de proposer un modèle alternatif, qui sort des circuits classiques de production à la chaîne. C’est une enseigne qui valorise le savoir-faire d’artisans passionnés tout en vendant ses produits à prix compétitifs.

Pour cela, la maison est allée directement à la rencontre de ces acteurs,  se passant ainsi d’intermédiaires qui coûtent chers.  Atelier Particulier ne possède pas de boutiques physiques et ne s’offre pas de coûteux spots publicitaires pour se faire connaître. Ainsi, l’investissement est majoritairement dédié à la qualité produit. C’est en cela que réside toute la force et l’intérêt de cette marque pour les consommateurs.

Atelier Particulier sélectionne des pièces directement auprès de façonniers français et italiens qualifiés (nombre d’entre eux ont travaillé pour des maisons du luxe) sur des séries limitées (pour éviter d’avoir des stocks). Bref, ils optimisent leurs ressources pour proposer le prix le plus ajusté possible.

Le résultat final ? C’est qu’ils proposent des pièces 2 à 3 fois moins chères en moyenne que celles des maisons du luxe, pour une qualité de confection qui s’en approche sérieusement (les cahiers des charges sont différents selon les marques mais les matières sont similaires et ce sont les mêmes savoir-faire).

Voici une petite infographie (ci-dessous) qui illustre leur concept.

modele-marketing1

L’Offre Atelier Particulier

Je vais vous présenter succinctement  les multiples ateliers qui produisent leurs différents accessoires. Ils ont été soigneusement choisis en fonction de leurs spécialités. Ils sont situés en Italie et en France, au cœur de régions mondialement réputés pour leurs savoir-faire respectifs.

Les écharpes et les ceintures tressées

pic3a9mont1

Les deux ateliers  sont situés dans le nord de l’Italie, dans la région de Biella pour l’atelier d’écharpes et dans la région du Lac Majeur pour les ceintures tressées. C’est aux pieds des Alpes, que Biella a développé une tradition lainière dès 1245.

La ceinture tressée façonnée par Atelier Particulier possède un cahier des charges solide. Elles sont montées à la main sur un cuir toscan issu d’un tannage végétal. La teinte des ceintures est réalisée à la main avec des pigments naturels. On y retrouve également la boucle en zamak.

Pour ce qui est des écharpes, je vous en dirais plus dans la partie du test !

Les chaussettes

brescia2

C’est à Brescia, au cœur de la Lombardie qu’ils confectionnent leurs chaussettes. C’est à cet endroit que les plus grandes Maisons italiennes s’y fournissent. On pense notamment à la célèbre marque Bresciani 1970 !

Réalisées sur un coton égyptien « extra longues fibres », cette matière particulière a acquis une solide réputation au fil des siècles,  car elle possède une finesse particulière. À titre informatif, ce coton se représente seulement 3% de la production mondiale. C’est vous dire à quel point on n’en retrouve pas souvent sur le marché sauf chez des marques particulièrement pointues.

Atelier Particulier propose des packs de 4 chaussettes à partir de … 35€. Des chaussettes sur lesquelles on retrouve un renfort à la pointe et au talon, un remaillage fait main, le tout tissé en fil d’Ecosse

Les gants

naples1

C’est à Naples, capitale italienne de la ganterie qu’ils trouvent leurs gants. C’est après avoir visité plusieurs artisans qu’ils ont choisis un atelier avec plus de 50 ans d’expériences pour débuter leur toute première collection.

C’est dans ce même atelier qu’ils ont notamment produit leur fameux modèle inspiré des gants que portaient les pilotes de courses automobiles. Ce même modèle que j’avais offert à mon beau père qui possède une MG de collection ! Ainsi, ça lui donnait une raison  supplémentaire de sortir « la bête » du garage.

Actuellement ils proposent une paire en cuir d’agneau plongé, possédant une doublure en cachemire à 65€.

Les cravates

cc3b4me

Leur atelier italien est localisé dans la région de Côme, au bord du lac. Il dispose d’un savoir-faire unique et historique dans le domaine de la cravate. De nombreuses marques prestigieuses font fabriquer leurs cravates dans cette ville, comme Breuer ou Shibumi Firenze par exemple.

La marque propose donc plusieurs variétés de cravates (imprimés, en grenadine de soie grozza garza) montées à la main à partir de 40€.

Les ceintures

limoges

Un autre est basé à Limoges. Depuis plus d’un siècle, cet atelier (labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant) confectionne des ceintures et autres pièces de cuir pour de grandes Maisons françaises. Aujourd’hui cette manufacture approvisionne  Atelier Particulier en ceintures en cuir.

Limoges est une ville particulièrement réputée pour le travail le cuir. On pense notamment à Weston qui y fait produire ses souliers !

Les modèles fabriqués par AP possèdent plusieurs caractéristiques de premier choix. Elles sont montées main sur un cuir de vachette pleine fleur avec une doublure en cuir nubucké (issu d’un tannage végétal), des matières issues de la célèbre tannerie Masure. Enfin, pour ce qui est des points techniques,  les ceintures sont montées avec deux passants et une boucle zamak. Le tout à partir de 65€ !

Si je devais résumer l’intérêt de ces ateliers avec lesquels ils travaillent, je dirais qu’il faut en retenir trois choses :

  • Ils proposent un savoir-faire unique grâce à leurs expériences séculaires à travers les maisons du luxe qu’ils fournissent.
  • Ils mettent en valeur des compétences locales et répondent à des normes respectueuses de l’environnement (pas de trajet en avion à travers le monde).Ils n’exploitent pas les petites mains du tiers monde à l’autre bout de la planète mais du personnel très qualifié qui est bien payé.
  • Ils travaillent sur des matières qualitatives uniquement.

 

Test des écharpes en laine vierge Atelier Particulier

DSC_0547

La laine vierge à motif chevron

DSC_0542

Le Tissu

Atelier Particulier a choisit un drapier de niche plutôt connu dans le milieu sartorial, Zegna Baruffa. Fondée en 1924, la maison est désormais le leader mondial de la maille. Pour vous donner un petit ordre d’idée, Zegna Baruffa commande pour plus de 10 millions de kilogrammes de laine de mérinos par an.

Réputé pour leur sens de l’innovation, ils ont inventé et breveté  un mélange de matière intitulé cashwool. Un mélange créé à partir d’une laine de Merinos très fine qui fait désormais office de référence dans tous les gilets haut de gamme et luxe à travers le monde.

Comme il s’agit de laine vierge authentique, on retrouve le label woolmark sur les écharpes. C’est un label qui permet de certifier plusieurs choses :

  • Il garantit une composition laine vierge à 100%. Il n’y a donc pas de mélange avec une matière moins noble (il existe d’autres label qui garantissent des compositions à entre 30% à 99% mais ce n’est pas le cas des écharpes Atelier Particulier)
  • La laine provient d’un animal vivant et en bonne santé (ce n’est donc pas une laine recyclée ou une laine issu d’un animal abattu)
  • Le logo est la propriété d’une marque déposée (un facteur important qui permet de repérer la contrefaçon lors d’un contrôle)

Les finitions

On peut observer (ci-dessous) la finesse du tissage. Il reprend la couleur principale de l’écharpe ainsi que la couleur qui se situe sur les bords-cote. C’est le motif chevron qui permet le chevauchement astucieux des deux couleurs, permettant ainsi au Bordeaux d’obtenir plus de profondeur et un beau travail texturé.

DSC_0536

Même chose pour le modèle bleu aux bords-cote contrastants bleu-marine. Comme on peut le voir sur la deuxième photo, le bleu marine est marqué grâce au motif mais vous verrez que sur les prochains clichés, à plus de 50 cm de distance, on n’y voit plus que la couleur dominante, à savoir le bleu plus clair.

On retrouve également une mini bande qui sépare le bord-cote de l’écharpe. Elle propose un micro motif qui assure une transition plutôt sophistiqué entre les deux tons principaux de l’écharpe.

DSC_0539

La laine vierge à motif géométrique

DSC_0541

Le tissu

C’est le même drapier qui a fournit ce modèle en laine vierge. La marque est donc partie sur un maillage et un motif différent. Inutile donc de revenir sur le même sujet abordé juste au dessus.

Elle possède donc également la même étiquette labellisé par Woolmark, assurant ainsi sa composition de laine vierge à 100%.

Les finitions

L’écharpe semble plus épaisse car la maille est plus large et le motif géométrique unique (imaginé par Atelier Particulier) utilise trois tons de vert différents ! J’ai repris le même type de cadrage photo que pour le modèle précédent afin que vous puissiez comparer les différences.

Des tons nuancés qui, selon la luminosité permettent à l’écharpe de prendre des couleurs différentes. Elle s’approche ainsi du gris lorsque la lumière est forte ou tend vers le bleu marine lorsqu’il fait plus sombre.

C’est un travail de texture très intéressant qui doit son résultat à deux choses. La largeur de son maillage qui permet aux trois nuances de vert de s’exprimer à égalité et la forme du motif géométrique qui accentue ce trait.

DSC_0550

On retrouve des bords-cote travaillés et légèrement contrastés. Les transitions de couleurs entre les différents niveaux de l’écharpe sont plus marquées et plus foncées que sur le modèle à chevron.

DSC_0549

Pour conclure ce test, je dirais que le modèle à chevron représente une pièce plus fondue et plus facile à porter, c’est un bon modèle à s’offrir si l’on possède  pas ou peu d’écharpes. La deuxième pièce possède un caractère plus prononcé, s’adressant donc plutôt aux gentlemen qui possèdent  déjà plusieurs écharpes et qui cherchent des pièces plus sophistiqués.

 Conseils de style

Avant de vous présenter les compositions vestimentaires que je vous ai concocté, j’aimerai revenir sur quelques point de style qu’il conviendrait (ou pas du tout) de suivre :

  • Il faut éviter les assortiments de couleurs peu subtils. J’entends par là qu’on évite le combo chaussettes, cravate, pochette et écharpe de la même couleur. Vous aurez l’air d’un endimanché peu sûr de son style qui en fait des tonnes. Préférez plutôt jouer sur des nuances différentes d’une même couleur (Bordeaux, rouge, cognac par exemple).
  • Pour ce qui est du nœud, voilà ce qu’on préfère éviter (voir les photos ci-dessous). Ce sont des nœuds ordinaires qui ne mettent pas en valeur une tenue. En effet, ils cassent l’harmonie créée par l’encolure de votre chemise et ruine le V que dessine les revers de votre costume/manteau/veste. Je vous conseille également d’éviter les nœuds trop complexes à réaliser.

DON’T : Voilà les nœuds qui ne vous mettent pas spécialement en valeur et qu’on a un peu vu et revu partout

noeud a ne pas faire compile

DO : Voici l’unique nœud très classique que j’utilise lorsqu’il commence à faire vraiment froid.

DSC_0559

Ce nœud possède plusieurs particularités sur le plan esthétique :

  • Il met bien en valeur vos revers grâce au contraste des couleurs et des textures
  • Il ajuste naturellement votre encolure car l’écharpe soutient les pans du col de la chemise
  • Il attire l’œil grâce au volume et à la profondeur du nœud.

TUTORIEL

Suite à plusieurs de vos remarques, j’ai décidé de compléter cet article en ajoutant un petit tutoriel ! Vous trouverez donc une petite suite de clichés avec des instructions pour pouvoir le faire vous même.

La position de départ

Très simple, on dispose l’écharpe sur soi avec un pan de chaque coté. Le pan gauche est représenté par un point bleu et le pan droit par un point rouge. Ainsi, vous pourrez facilement vous y retrouver !23513499_10208050409257026_1496883777_n

Le croisement

Je suis droitier donc je prends mon pan gauche pour le croiser au dessus du pan droit. Ceci dit, on peut tout à fait le faire dans l’autre sens, le résultat est le même.

23513495_10208050409217025_3143431_n

Le nœud

Une fois le pan bleu au dessus du pan rouge, je forme mon nœud en passant le pan bleu en dessous du pan rouge. Ensuite je le fais ressortir par le col, ainsi le pan bleu se retrouve devant le pan rouge

23549624_10208050409297027_615342819_n

Ajustement

Le plus dur est fait, maintenant il faut simplement remonter le nœud pour qu’il vienne se poser juste en dessous des pans de votre chemise. Vous pouvez également modeler votre nœud selon ce que vous préférez (plutôt plat ou plutôt volumineux).

23513371_10208050337055221_221200215_n

J’espère avoir été clair durant cette démonstration et que ce nœud vous plaira !

Des tenues habillées jouant sur les contrastes des couleurs et la volupté des matières

Des couleurs d’automne

Dans cette première tenue, l’intérêt stylistique réside dans le mélange des couleurs. Le bordeaux et le camel composent un excellent mariage souligné par un beau contraste. Quand mon manteau n’est pas fermé, je préfère porter l’écharpe sans nœud, soulignant ainsi  l’encolure et mettant en avant ma taille (il vaut mieux éviter quand on mesure en dessous d’1M75).

DSC_0503

Un contraste fort sur une pièce de caractère

Une tenue aux allures plus business, le nœud permet de fermer harmonieusement l’encolure et met en avant mes revers larges. De plus, le contraste entre l’écharpe texturée qui est plutôt claire et le manteau bleu nuit est saisissante. C’est l’écharpe qui incarne la pièce forte de ma tenue, concentrant ainsi l’attention du regard.

DSC_0496

Jouer sur les tons d’une seule couleur

Dans cette tenue, c’est la couleur bleue qui est mise à l’honneur. Comme je l’expliquais un peu plus tôt, il est plus intéressant de jouer sur différentes nuances d’une seule couleur. Ici, je porte 3 nuances de bleu différentes. Un bleu clair sur l’écharpe, un bleu nuit sur la pochette, un bleu marine sur le pantalon. C’est ce petit jeu qui est au centre de ma composition et qui propose un contraste sophistiqué, sans tomber dans la facilité du monochrome.

DSC_0519

 

CONCLUSION SUR LA NOUVELLE COLLECTION ATELIER PARTICULIER

Jusqu’à présent la marque nous avait habitué à proposer des basiques. Depuis quelques temps, il semblerait qu’Atelier Particulier commence à façonner des accessoires plus sophistiqués, notamment en termes de motifs et ce n’est pas pour nous déplaire (ça ne concerne pas que les écharpes d’ailleurs). Ils gardent la même recette gagnante (des matières de qualité et un savoir-faire pointu) tout en ajoutant quelques ingrédients de caractère.

J’apprécie vraiment le tournant qu’est en train de prendre la marque. Bien sûr ils continueront à proposer des basiques de qualité, mais désormais on trouve également des pièces avec un parti-pris stylistique plus marqué, qui conviendra aux gentlemen qui désirent aller plus loin.

 

 

pubstenuebusiness

  • Romain

    C’est une marque qui propose une démarche chaloupée… enfin sympathique 😉 Le rapport qualité prix est indéniablement impressionnant.
    Je me pose la question de woolmark, le label certifie t’il réellement un traitement « humain » des moutons… Car 10 millions de kg par an ça pose question 😉
    Romain de http://gentlemanbuddha.com

    • Gustave Uhlig

      Bonjour Romain !
      Effectivement le volume laisse à penser qu’il est inhumain à traiter. Je ne peux pas vous donner de réponses avec une certitude absolue mais les labels de ce genre sont très sérieux et je pense qu’on peut s’y fier 🙂

  • Pierre

    Merci Gustave pour cet article !
    Après les « DON’T » concernant les nœuds des écharpes, ça aurait pu être sympa de faire un « DO ».
    Parce que l’écharpe sans nœud c’est joli mais … c’est tout! En automne et au début de l’hiver, l’écharpe sert avant tout à protéger du froid et à couvrir le cou. Un développement sur les différents nœuds possibles (et pas ceux « vus et revus » comme indiqués dans l’article ») aurait été appréciable 🙂

    • Nicolas Grancher

      +1

    • Gustave Uhlig

      Bonjour Pierre !
      Tout d’abord, navré de ma réponse si tardive. En effet, j’y ai longuement pensé mais ce n’est pas si évident à expliquer !
      Ceci dit, je vais y réfléchir et rajouter le nœud (fort simple mais très élégant) que j’utilise prochainement.

    • Gustave Uhlig

      Votre remarque est particulièrement pertinente, je m’y atèle ce weekend pour vous présenter mon nœud favori Pierre !

  • Cyril

    Photoshot à la Maourine?

    • Gustave Uhlig

      Bonjour Cyril ! Non, les photos ne sont pas retouchées. Enfin si j’ai bien saisis votre remarque 🙂

    • Gustave Uhlig

      Salut Cyril ! Aucune photo n’est retouchée 🙂 D’ailleurs j’étais malade ce weekend là donc j’suis blanc comme un lingue

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.