fbpx

Test&Avis Nobis: la parka Pierre, enfin une parka qui se porte bien avec un costume

On ne s’en rend pas compte tous les jours mais le paysage de la mode masculine a complètement été bouleversé au cours de ces 10 dernières années.


Il y a 10 ans, il était encore difficile de trouver un manteau accessible au bon rapport qualité-prix ailleurs que chez Zara ou Uniqlo et les costumes thermocollés de chez Hugo Boss et consorts étaient encore ce que l’on connaissait presque de mieux.

De la même manière, à cette époque, on devait se contenter pour les parkas de luxe de Canada Goose ou Moncler. À cette époque, nous n’étions pas forcément éduqué à la qualité et surtout l’offre n’était pas encore présente.
C’est une toute autre histoire aujourd’hui et Nobis en outerwear en est un des meilleurs exemples.

La marque déjà disponible sur internet, boutiques multimarques et quelques grands magasins, a inauguré sa boutique parisienne en novembre 2020, près de la place des Victoire dans le 2ème arrondissement ( 2, rue des Petits Pères)

Nobis est une marque de parkas de luxe et propose en boutique une expérience qui va dans ce sens avec la possibilité d’y réserver une séance d’essayage personnalisé.
Autre gros point fort un vaste éventail de tailles disponibles avec à la fois les petites tailles ( les XS sont bien adaptés à mon mètre 73 et 59 kilos) tout comme les très très grandes tailles et cela sans jamais que ça soit au détriment de la coupe.

I Nobis Automne Hiver 2021: mes coups de coeur

Même si ces collaborations avec des stars canadiennes internationales comme Simu Liu, la star du dernier Marvel Shang-Chi, font évidemment partie d’une stratégie marketing, elles ne se font pas au détriment du rapport qualité-prix quand on voit le résultat proposé.

Ces collaborations permettent d’ailleurs à Nobis de diversifier davantage sa gamme de produits mi-saison, et plus seulement hiver.

Voici les pièces qui m’ont le plus marqué dans la collection: le gilet sans manche et le blouson à capuche dans un tissu bordeaux légèrement duveteux avec de belles nuances.

La veste sans manche sVale est assez impressionnante de confort et on se sent enveloppé malgré qu’elle soit sans manche: le tissu Sympatex et le duvet n’y sont pas pour rien ainsi que la boutonnière magnétique.

La veste sans manches Vale est disponible sur le site à 499€

A noter aussi la doudoune Elroy sur laquelle le contraste entre le mélange laine et le matelassage en nylon fonctionne bien.

La doudoune Elroy est disponible sur le site à 599€

Nobis propose également un très beau un motif monogramme sur sa parka Yves que nous avions déjà testé il y a 3 ans.

En temps normal je n’aime pas qu’une marque soit apparente sur un vêtement et donc encore moins les motifs monogramme, mais il faut dire que c’est vraiment bien fait ici . Ces motifs permettent d’ailleurs de mettre en avant une très belle qualité de confection à travers un raccord des motifs.

C’est important de le faire sur un costume et ce n’est pas forcément visible tout le temps: on pourrait se dire que c’est tout à fait optionnel pour une parka. Voir ce raccord montre tombe bien le souci du détail de Nobis

C’est vraiment le genre de détails que je ne m’attendais pas du tout à voir sur une parka et que j’observe normalement sur un costume

La parka Yves monogrammée est disponible ici à 999€

Enfin, Nobis propose également une capsule de parkas courtes réversibles avec un côté uni coupe-vent et déperlant et l’autre côté matelassé (tendance mais à un bon rapport qualité/prix tout de même).
Si cela vous intéresse, il s’agit des parkas Chris à 799€

II Test de la parka Pierre

J’avais il y a 3 ans de cela testé la parka Yves qui n’a pas pris une ride depuis: si elle reste dans l’absolu bien coupée, c’est une parka plus épaisse et faite initialement pour des conditions très rudes.
L’année dernière, j’ai laissé ma photographe Léa tester une parka pour femme (il s’agissait de la veste Shaw).

Cette année, l’enjeu était pour moi de tester une parka très différente du modèle Yves, plus minimaliste.

Certaines parkas Nobis peuvent supporter des températures allant jusqu’à -40 degrés: vous conviendrez qu’à Paris, et même dans la plupart des pays d’Europe en plein hiver ou pour skier, ce n’est pas forcément nécessaire d’avoir ce genre d’équipement.
La parka Pierre est ainsi pour moi la plus adaptée à un port à Paris, la plus minimaliste et la plus appropriée avec un costume.

La parka Pierre est disponible en boutique et chez les revendeurs de la marque.

1 La membrane SYMPATEX

Sympatex est un nom qui parlera à ceux qui suivent le blog depuis longtemps ainsi qu’aux aficionados de techwear: il s’agit en quelques mots de cette fameuse membrane allemande complètement déperlante et coupe-vent à l’extérieur mais qui laisse évacuer la chaleur et l’humidité de l’intérieur, le tout grâce à un système élaboré de 3 épaisseurs.

La membrane Sympatex se trouve sous le tissu extérieur.

Au-delà de la fonctionnalité, le tissu extérieur présente une très belle couleur bordeaux et une texture chevron discrète qui lui donnent un côté habillé.

Duvet de canard blanc canadien

Sous la membrane, on trouve un mélange composé de 90% de duvet de canard blanc canadien et 10% de plumes

Nous en avions déjà parlé dans notre test de la parka Yves, mais il me semble primordial de vous faire un petit rappel sur le duvet de canard blanc canadien: il provient de canards d’élevage et est un produit résiduel de l’alimentation. Le canard utilisé provient d’ailleurs souvent de la région autour du lac de Brome: c’est un canard très prisé pour la recette du canard laqué.

Par rapport à des fibres synthétiques, le duvet de canard blanc s’adapte facilement au froid grâce à un pouvoir gonflant supérieur (même par rapport à celui d’un canard ordinaire): il prendra donc moins de place et permet une parka mieux coupée. La durée de vie se mesure par ailleurs en années.

Enfin, le label Downmark (un équivalent de Woolmark, mais pour le duvet) avec lequel travaille Nobis assure de bonnes conditions d’élevages des canards (pas de plumage ni de gavage) mais aussi un duvet de qualité grâce à un traitement rapide, un tri rigoureux des flocons, et un processus exigeant en termes de traitement, lavage et transport.

L’imperméabilité

Un tissu imperméable, et non pas simplement déperlant est primordial pour protéger le duvet: la membrane Sympatex se trouve ainsi en dessous du tissu extérieur.
Toutes les coutures intérieures sont aussi scellées avec du thermocollant pour être certain que l’eau n’atteigne pas le duvet.

2 Les finitions

Fermeture double curseur

Cette fermeture double curseur ultra robuste et son rabat magnétique sont une signature de Nobis. Le rabat magnétique en particulier est une finition que je n’ai pas retrouvé sur d’autres marques d’outerwear et qui donne un sentiment vraiment agréable de protection contre les éléments.

Vous n’aurez à vrai dire dans la plupart des cas même pas à vous embarrasser à fermer la fermeture zippée et vous pourrez simplement vous contenter de rabattre cette partie: c’est la finition signature de Nobis que je préfère.

Visuellement, le rabat n’est pas trop encombrant et ne gêne pas du tout dans un cadre formel:

Pour autant, avec la parka ouverte, il élargit la fermeture qui dessine ici un V plus accentué en haut du torse:

Mitaines

Tout comme la plupart des parka Nobis, on trouve des bords côtes élastiqués avec un trou pour le pouce et un pour les autres doigts. On peut l’utiliser facilement comme mitaine et garder ses mains relativement à l’abri du froid grâce aux poches en polaire.

Par contre, ce détail ne vous sera pas forcément utile si vous portez des gants de ville fins: les bords côtes seront trop épais pour rentrer à l’intérieur du gant.
C’est vraiment une finition technique et utilitaire qui s’utilise en tant que telle, ou qui peut être combinée à des gros gants de ski.

Capuche avec cordon d’ajustement

Si la capuche présente un cordon d’ajustement bien pratique, elle est malheureusement non amovible. C’est un peu dommage au niveau esthétique car au vu de la coupe minimaliste du manteau on aurait pu avoir un résultat intéressant avec un costume porté sans capuche.
En revanche, on peut comprendre ce choix au niveau technique: une capuche amovible aurait très probablement rendu le col beaucoup moins imperméable.

Cette capuche a par ailleurs une forme assez différente de celle de la parka Yves: je l’ai trouvée plus profonde. C’est à mon sens une manière de compenser l’absence de fourrure qui est normalement utilisée pour bloquer le froid: on peut évidemment ajuster ces dimensions là avec le cordon.

Si vous portez la capuche avec la fermeture avant entièrement remontée, votre champ de vision latéral sera limité: la parka Pierre et la majorité des produits Nobis sont en effet destinés à vous protéger du froid le plus efficacement possible.

Aucun problème en revanche sans la capuche: le col d’ailleurs remonte assez haut et pourra vous sauver la mise si vous avez oublié votre écharpe.

Poches intérieures

On est sur du très classique ici: poche intérieur poitrine et deux poches latérales élastiquées en bas qui seront surtout utiles pour y ranger des affaires un peu mouillées.

Ce qu’il y a en moins

Par rapport à la parka Yves, certaines finitions sont absentes mais cela se justifie parfaitement: je pense en particulier à l’ouverture zippée en dessous des aisselles. S’il était particulièrement important de bien aérer une parka qui peut vous tenir chaud jusqu’aux – 20 à – 30 degrés, la parka Pierre plus urbaine n’a pas forcément besoin de ce genre de fonctions.

En effet, elle est prévue pour supporter des températures allant jusqu’à -15 degrés (largement suffisant en ville donc).

La parka est plus minimaliste aussi sur les poches extérieures: ici pas de larges poches latérales à rabats mais simplement deux poches passepoilées en biais doublées en polaire pour y glisser vos mains: c’est le genre de nuances qui permet justement d’arriver à un résultat plus minimaliste.

III Conseils de style

Le rendu de cette parka est pour moi plus minimaliste, et surtout dessine une silhouette plus nette, assez donc pour pouvoir se porter sans problèmes avec un costume.

On voit bien sur la photo ci-dessous qu’une fois la parka fermée, le torse est toujours un minimum dessiné grâce à une emmanchure haute.

La tenue habillée

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est qu’il reste facile d’enfiler cette parka même avec un costume avec un peu de padding, comme c’est le cas pour ce costume Atelson.
Privilégiez tout de même pour ce genre de superposition les vestes aux constructions les plus naturelles possibles.

Je porte la parka Nobis avec:
– un costume Atelson
– une chemise Sea Island The Nines
– une cravate Gentlemenclover
– des mocassins Septième Largeur

La tenue décontractée

Avec une grosse maille type col roulé ou cardigan col châle, vous ne craignez quasiment rien. Je porte ici l’ensemble sans écharpe: mon cou est bien assez couvert par le col châle du cardigan, mais aussi par le col montant de la parka.

Je porte la parka Nobis avec:
– un cardigan col châle Paris-Yorker
– une chemise Butticé
– un gurkha en collaboration avec Maison Singulier
– des mocassins Septième Largeur
– une montre Bausele

Conclusion

Je suis ravi de vous proposer avec la parka Pierre un modèle assez différent du reste de la gamme Nobis: c’est une somme de détails qui rend cette parka plus habillée et élégante et qui vous permet d’envisager un port par grand froid dans un cadre formel.
Son gros point fort, c’est surtout sa coupe qui dessine la silhouette, même portée par-dessus un costume ou une grosse maille. C’est vraiment rare de voir une coupe de cette qualité, avec une telle épaisseur et quantité de duvet.

On retrouve enfin les finitions habituelles qui font la qualité de Nobis, en particulier la fermeture aimantée à rabats, typiquement le genre de détails ultra-pratiques dont on ne peut plus vraiment se passer une fois qu’on y a goûté.

La parka Pierre est disponibleà 849€ à la boutique Nobis au 2 rue des Petits Pères.

Valery

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer