Test&Avis Scandinavian Edition : parka Urban 3-en-1 minimaliste mais bourrée de fonctions

Vous savez, sur JamaisVulgaire, nous tâchons de vous aider à différencier les marques sur un marché donné.


En ce qui concerne les marques minimaliste techniques, au fur et à mesure de mes tests sur cette niche, je me suis rendue compte qu’elles étaient souvent confrontées a un problème bien particulier.
En effet, elles doivent proposer des vêtements qui peuvent se porter facilement en ville et qui doivent donc être le plus sobres et minimalistes possible tout en proposant un maximum de fonctionnalités et de performances.

A moins de faire une très belle fiche produit, il est difficile pour la plupart des e-commerces de mettre correctement en avant ces pièces très techniques. Il faut donc faire preuve de curiosité pour en comprendre la vraie valeur ajoutée.

L’erreur majeure que l’on pourrait faire en achetant une pièce technique serait de s’arrêter à la seule sobriété du modèle dans l’acte d’achat sans prendre en compte les nombreux atouts techniques et le confort de la pièce (ce qui demande plus de curiosité et d’essayer ). 

En plus de vous présenter la marque Scandinavian Edition et le modèle Urban, l’idée est aussi de vous fournir une grille d’analyse à appliquer aux vêtements techniques qui vous intéressent pour mieux en appréhender la valeur ajoutée.

I Scandinavian Edition: la fonctionnalité sans sacrifier l’élégance

Créée en 2010, la marque est inspiré par le design scandinave des années 50 qui vise à combiner de manière harmonieuse esthétique et fonction. Cette mouvance émerge après la Seconde Guerre Mondiale et veut rendre accessible à tous la beauté et la fonctionnalité.

Alvar Aalto, une figure de proue du design scandinave

Ici, l’idée n’est pas d’être une énième marque de parka et de doudoune mais de vous proposer une alternative au manteau en laine ou bien au parapluie (ou au combo des deux pas toujours idéal).

L’idée lui est effectivement venu en 2010 en visitant Stockholm et en y constatant que cette combinaison était le choix par défaut de la plupart des habitants pour braver les éléments.

La pluie était alors une vraie source de frustration car il n’y avait à l’époque pas de juste milieu : pas de produit qui puisse faire face aux éléments du climat scandinave, tout en restant acceptable dans une tenue à porter au bureau, en particulier à porter par-dessus un costume.

Si ce constat peut paraître très banal en 2021, il faut garder à l’esprit que l’idée était vraiment novatrice et ambitieuse à l’époque. Après avoir sondé son entourage, le fondateur s’associe à 2 amis afin de réaliser une mini production de 400 vestes vendus aux amis et à la famille.

Des débuts comme on les aime chez Jamais Vulgaire, où les fondateurs prennent le temps de lancer des petites productions et d’éprouver la fiabilité de leurs produits.

Ce n’est que quelques années plus tard, en 2015, à la demande de la communauté de la marque qu’une véritable production à grande échelle a été lancée.

Eystein, le fondateur, est un féru de ski, ce qui n’est pas une mince affaire lors des rudes hivers scandinaves. Grâce à cette expérience, il a pu développer une vision réaliste de ce que doit être un vêtement technique.

Une veste imperméable ne doit par exemple pas seulement se contenter de protéger de l’eau mais doit aussi être irréprochable sur la respirabilité, la coupe et le confort. Ainsi, le poids des vêtements est un facteur primordial tout comme la coupe qui doit garantir une certaine esthétique et maintenir une vraie liberté de mouvement.

II Test de la parka Urban 3 en 1

Trois usages sont possibles: porter la doudoune et la parka ensemble pour profiter de la chaleur et de l’imperméabilité, la parka extérieure qui est légère et respirante (parfait quand il fait chaud ET qu’il pleut en vélo ou en scooter), la doudoune intérieure seule.

Coutures thermosoudées

Le revêtement et la membrane ne sont évidemment pas des facteurs d’imperméabilité suffisants si les coutures ne sont pas aussi thermosoudées pour éviter toute infiltration d’eau.


C’est le genre de détail qui peut paraître exagéré lorsqu’on est en ville mais qui compte en fait beaucoup si vous restez de manière prolongée sous la pluie.

Tout comme chacun des modèles automne-hiver de la marque, le modèle Urban possède une imperméabilité de 20000 mm en colonne d’eau ce qui veut dire quelle peut résister de manière prolongée à une pluie diluvienne ( je n’ai pas eu l’occasion de le faire mais j’aurais été très curieux de la porter pendant la saison des pluies en Asie du Sud-Est, au Cambodge par exemple).

MEMBRANE EXTERIEURE RESPIRANTE

La membrane extérieure de l’Urban et une softshell avec d’excellentes propriétés coupe-vent et imperméable: elle se différencie surtout par sa respirabilité.

C’est grâce à cela que vous pourrez la porter sous un climat à la fois chaud et humide (la plupart des parkas avec ces propriété imperméable et coupe-vent se révèlent à l’usage être de véritable sauna et c’est encore pire si vous les portez par-dessus un costume).

Même si cette membrane n’est pas pourvue de manche raglan, vous n’aurez aucune difficulté à la porte et par-dessus un costume, même structuré.

Doublure intérieure / doudoune

C’est cette doudoune qui fait toute la technicité de cette pièce et qui, combiné à la membrane extérieur lui permet d’être porté à des températures allant jusqu’à – 10 degrés. Au propriété couvent, à l’imperméabilité, et à la respirabilité de la membrane extérieure elle apporte l’isolation et la rétention de chaleur dignes de l’hostilité du climat scandinave.


En effet si la Scandinavie se caractérise par un froid glacial c’est logiquement dû à sa proximité avec le cercle Arctique.
Il fallait donc répondre à ces conditions extrêmes tout en respectant les exigences élevées de la marque en terme de liberté de mouvement, d’esthétique et de sobriété. Ainsi Scandinavian Editions a opté pour des isolation à la fois performantes et extrêmement fines et qui puissent également correspondre à ses valeurs en termes éthiques c’est-à-dire sans matière animale.

BonneGueule avait d’ailleurs réalisé un comparatif complet des différents types de rembourrages donc Thinsulate. Celui-ci est décrit comme adapté pour des performances techniques à destination des sportifs d’hiver oui, voire des alpinistes: il est d’ailleurs particulièrement pratique à transporter car il est extrêmement léger.

Sans trop rentrer dans les détails et la technique vous vous doutez donc bien qu’il s’agit d’un rembourrage de choix surtout pour une pièce destinée à être portée en ville et qu’on peut sans problème s’imaginer au chaud jusqu’au -10 degrés annoncés par la marque.

Les finitions

C’est la première fois sur ce site que nous testons un vêtement 3-en-1: l’analyse du rapport qualité-prix d’une telle pièce répond donc à des standards très différent.

Avec beaucoup de recherche, on pourrait trouver à la fois une membrane extérieure et une doudoune fine moins coûteuse que ce que propose Scandinavian édition ( et encore, pas avec autant de fonctionnalités techniques).
Ici, il faut prendre en compte cet aspect 3-en-1 dans le calcul du prix final. Vous allez en effet voir qu’il y a eut une sacrée réflexion en terme de praticité, d’ergonomie, et de fonctionnalités afin de rendre l’utilisation de chacune des trois facettes de cette pièce la plus simple possible.

Je suis notamment assez impressionné de constater que la marque n’a rien laissé au hasard sur les finitions: Elle a trouvé un bon compromis pour une fixation parfaite de la doudoune dans la membrane mais qui reste également très simple à exécuter. Rien ne vaut une vidéo pour vous le prouver, voici donc comment on peut fixer la doudoune ou la retirer:

Vous le voyez sur la vidéo, les boutons pression sont d’excellente facture et l’ensemble facile d’utilisation. En revanche, si vous voulez fermer à la fois la doudoune ET la parka, vous ne pourrez pas fixer les deux ensemble.

Si vous fixez une des fermetures de la doudoune à l’intérieur de la parka, vous ne pourrez utiliser que la fermeture éclaire extérieure de la parka.

Finitions diverses

Le haut de la main est recouvert et la doublure permet d’empêcher l’air de rentrer
Les bandes réfléchissantes 3M à l’arrière de chaque pièce

Le nombre de poches

S’il y a bien une chose dont les vêtements techniques de ce nom ne sont jamais dépourvues, ce sont sur les poches : ici la membrane est pourvue de deux poches latérales une poche poitrine extérieur et intérieur et enfin une large poche en bas à droite refermables par scratch. De même, la doudoune intérieure est pourvue de deux poches latérales et une poche poitrine intérieure toutes zippée.

Vous aurez compris, vous aurez l’embarras du choix sur des poches lorsque vous porterez la parka Urban avec à la fois la membrane et la doudoune mais vous aurez également largement de quoi faire si vous portez indépendamment chaque pièce.

Logo et identité graphique

Nous avions pu tester un produit similaire ailleurs donc j’avais apprécié la technicité mais regretté le logo apparent, même s’il s’agissait d’un parti pris streetwear de cette marque. Rien à voir ici puisque de l’extérieur, nous ne pouvons rien distinguer hormis un logo métallique à peine visible sur le bras gauche.

La capuche

La capuche est confortable, couvre bien la tête et reste en place en vélo.

Elle est également incurvée sur les côtés pour une meilleure vision périphérique lorsque vous serez en deux roues.

Elle est enfin dotée d’un pan rigide pour une meilleure évacuation de l’eau et protection générale.

III Conseils de style

1 Tenue hivernale

Je la porte ici avec:

  • Un pull col roulé 90 % laine 10 % cachemire Paris Yorker
  • Notre pantalon habillé avec onglet étendu boutonné maison singulier
  • Des derbies bout demi-chasse avec cuir texturé CNES Shoemaker
  • une montre MNBR01 de chez BND Watches

Même si le col de la membrane et de la doudoune intérieur remonte largement assez, on ne protège jamais assez son coup.

Avec un col roulé un peu épais vous pourrez largement envisager de vous passer d’écharpe.

J’ai voulu ici retranscrire l’état d’esprit de la marque en optant pour une tenue fonctionnelle en hiver avec des matières confortables: laine, cachemire, flanelle de laine pour le pantalon. Le tout en gardant un état d’esprit légèrement gentleman-farmer avec le vert forêt du col roulé oui, le pied de poule subtil du pantalon habillé marron foncé et enfin les derbies bout demi chasse et leur cuir texturé

2 Tenue mi-saison avec un costume

Je porte ici la membrane extérieure seule avec:

  • Un costume 2 pièces bleu marine Silbon
  • Une chemise The Nines en coton Sea Island
  • Des Richelieu Balmoral CNES Shoemaker

Ici, il s’agit d’une tenue business très classique. Précisément celle pour laquelle la marque a prévu ce type de pièces une tenue sans fioriture pour aller au bureau, arriver en rendez-vous de manière élégante alors que les éléments se sont déchaînés .

Une situation dans laquelle vous vous reconnaîtrez en ce moment: en plus de la pluie s’ajoute également la lourdeur certaine d’un climat orageux qui rend particulièrement difficile le fait de rester en costume, au sec sans étouffer en dessous d’un k-way ou un ciré classique peu respirant.

Conclusion

Je connaissais très peu la marque Scandinavian Edition et au premier coup d’œil sur les e-commerces j’avais un peu du mal à voir la valeur ajoutée de ses produits par rapport aux marques technique du même genre. Et vu la sobriété des pièces proposées, c’était est bien normal.

Ce n’est qu’en les portant qu’on se rend compte de leur fonctionnalités et le degré de réflexion poussée derrière chaque finition. L’usage est très agréable, le côté 3-en-1 pratique et bien pensé: il fait aussi de ce modèle Urban le vêtement technique le plus polyvalent qu’il m’ait été donné d’essayer puisque la parka est respirante et peut se porter facilement en cas d’averse aux alentours des 20 degrés. Avec la doublure et en étant un minimum couvert en dessous, vous pourrez faire face à des températures allant jusqu’à -10 degrés.
Bref, c’est bien le premier type d’outerwear qui peut se porter sans problèmes sur une plage de 30 degrés.

Enfin, j’apprécie aussi beaucoup la sobriété de la pièce et l’absence de véritable logo apparent, qui en fait une parka technique portable facilement par dessus un costume sans trop détonner dans un contexte formel.

La marque se retrouve sur le multimarque sélectif l’Exception, mais également chez la boutique spécialisée en outdoor et vêtements techniques Au Vieux Campeur.

Valery

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer