COMMENT CHOISIR UN T-SHIRT BIEN COUPE (ET PRESENTATION DE LA MARQUE MORPH, AU SIZING REVOLUTIONNAIRE)

Vous savez ce qu’on regarde en premier dans un vêtement ? Il s’agit de la coupe, qui détermine à elle seule la manière dont sera dessinée votre silhouette.

On plébiscite parfois une marque pour une coupe travaillée. Mais il faut voir les choses en face: une même coupe va très rarement à tout le monde. Une coupe réussie sera en réalité adaptée à un type de morphologie commun, generalement 1m70-80 et de 60 à 80 kg.
Une coupe d’une même marque ne peut donc en fait pas être parfaite pour tout le monde.

La pièce la plus simple pour voir ce souci est déjà le t-shirt. Car entre la représentation qu’on s’en fait (par exemple Marlon Brando dans un Tramway nomme désire ) et la réalité, il y a toujours malheureusement un écart.

Pour d’autres articles sur le t-shirt, vous pouvez consulter le guide ultime (qui donne un bon aperçu général et se concentre surtout sur les différents types de styles) et sur le guide des finitions où je décortique plusieurs types de t-shirts pour comprendre ce que sont de bonnes finitions.

I LES CRITERES D’UN T-SHIRT BIEN COUPE

Un col bien proportionné, des bras mis en valeur et un torse en V: c’est un peu le t-shirt idéal. Et si on arrivait à ce rendu mais sans forcément avoir le physique de Marlon Brando ? 

1 Les manches

C’est sûrement ce qu’on regarde en premier: le but d’un t-shirt est vraiment de mettre en valeur le plus possible les bras, en particulier les biceps et les triceps (et même si vous n’êtes de base pas spécialement musclé). Il faut par contre rester le plus éloigné possible des coupes moulantes et de l’effet bodybuilder.

Seul souci: c’est aussi une question de morphologie de bien mettre en valeur les bras. À taille égale, un bras fin ne se mets pas en valeur de la même manière qu’un bras muscle.

 

2 Torse et dos

Vous connaissez le nombre d’or ? C’est ce ratio qui permet d’obtenir un V parfait aussi bien de face que de dos. Et il est souvent compliqué à trouver, en particulier au niveau du dos.

Encore une fois, il s’agit d’une question de morphologie. Quand on est grand et fin, seul les tailles L/XL de certaines marques sont vaguement adaptées. Et on ne pourra pas choisir ces mêmes marques sous peine d’être ultra étriqué si on est plus musclé ou avec un peu d’embonpoint.

3 Le col

Les proportions du col sont toujours compliquées à gérer sur un t-shirt: il faut éviter de prendre un col trop serré et trop près du cou (comme c’est le cas sur la plupart des t-shirts cheaps avec un bord côtes énorme).

On évitera aussi les t-shirts avec un col échancré au rendu souvent trop féminin: il faut trouver le juste milieu entre les deux.

4 La coupe en générale

Trop serré et vous aurez l’air d’un bodybuilder vulgaire, trop large et vous nagerez dedans.
Il doit s’ajuster au niveau des épaules (les mesures sont généralement assez fiables à ce niveau là) et il tombera naturellement le long de la silhouette.

II Test de la marque Morph

J’ai découvert Morph en rencontrant Niels il y a de ça quelques mois: il m’avait déjà à l’époque montré le site Internet de Morph, findyourarchetype.com. J’avais déjà à ce moment là trouvé le système de sizing assez novateur, mais sans bien en comprendre les enjeux étant donné que je n’avais pu voir le produit.

Voici un bref résumé de son parcours et du concept de la marque, qu’on complètera avec un article ultérieur et une interview vidéo.

Les tailles actuelles en prêt à porter (et tous leurs défauts)

Le postulat de Morph est simple: les tailles disponibles du prêt-à-porter ont été établies il y a des dizaines d’années. Elles ne servent qu’à standardiser la fabrication des vêtements mais ne sont absolument pas pensées pour le consommateur final qui n’aura qu’un fit approximatif.
Le wording des tailles n’est en plus absolument pas flatteur: on dira rarement avec fierté qu’on est un XS si on est petit et maigre ou qu’on est un XXL si jamais on a du poids à perdre.

test-morph-tableau-tailles

(et en plus de ça, il faut aussi s’amuser à faire des conversions car ce ne sont pas les mêmes échelles selon les pays).

Cet article vous présente donc le parcours qu’a effectué Niels, fondateur de la marque Morph pour résoudre ce problème: vous l’aurez deviné, il a commencé par les t-shirts.

L’ambition est claire: créer un t-shirt qui vous fasse ressembler à Marlon Brando dans Un Tramway nommé Désir, et ce peu importe votre morphologie.

1 Niels et la coupe à 50000 dollars

1 Un tour du monde des compétences : de Saville Row à Naples

Pour trouver cette coupe qui soit parfaite, pour tout le monde, Niels n’y est pas allé de main morte et a fait un véritable tour du monde des compétences pour exploiter les talents de chaque pays.

A la recherche du nombre d’or

Niels a dès le début été extrêmement pragmatique et a voulu s’appuyer sur le nombre d’or pour développer la coupe parfaite. Le nombre d’or permet en gros théoriquement d’atteindre un équilibre parfait des proportions. (on l’appelerait même la proportion divine).

C’est ce nombre là qui a déterminé la plupart des créations architecturales et pictorales depuis l’Antiquité, et qu’on retrouve très souvent aussi dans la nature.
L’idée est que le ratio Longueur du nombril au pied / Longueur de la tête au nombril doit être le plus proche possible de 1.68. C’est ce qu’on retrouve sur les statues grecques parfaitement proportionnées.

 

Le défi est ainsi d’intégrer ce nombre d’or dans le travail de la coupe, afin que le résultat donne cette impression visuelle d’harmonie. (et, vous l’aurez compris, vous faire ressembler à une statue grecque).

Ce n’était pas un travail à prendre à la légère: Niels s’est donc rendu à l’Imperial College (la 7è université la plus prestigieuse au monde) pour y travailler avec les doctorants en mathématiques afin de découvrir comment intégrer le nombre d’or aux patronages.

test-morph-imperial-college

La mise en pratique: de Savile Row à Naples.

Il passe du coup forcément par Savile Row et par un de ses tailleurs, Mark Powell, pour être irréprochable sur la technique et sur l’approche des coupes. Ensuite par Naples pour le côté plus italien du tailoring: l’idée est d’assimiler toutes les techniques qui permettent de mettre en valeur la silhouette et les petites astuces pour cacher ses éventuelles défauts.

test-morph-mark-powell

test-morph-mark-powell-martin-freeman

Mark Powell est un peu le tailleur des célébrités à Savile Row, il habille notamment régulièrement Martin Freeman (un des héros de Fargo saison 1) 

Il fallait ensuite passer au prototypage: il s’est effectué dans un atelier londonien qui avait déjà énormément d’expérience sur des marques prestigieuses comme MR PORTER ou Burberry. Plus d’une vingtaine de fittings s’y sont déroulés (il s’agit des essayages pour repérer les éventuels défauts de coupes).

Un lourd investissement en R&D 

Tout ça a coûté pas moins de 50000 euros, obtenus d’une première levée de fonds. Niels n’a comme vous le voyez pas lésiné sur les dépenses en R&D tant et si bien qu’il a dû finir le travail lui-même. C’est un problème assez courant dans l’entrepreneuriat: récolter d’un coup beaucoup d’argent pour son projet et en dépenser beaucoup rapidement. Ce n’était pas forcément évitable ici car le prototypage dans l’un des meilleurs ateliers de Londres et les recherches à l’Imperial College sont d’une qualité difficiles à retrouver ailleurs.

Une fois le budget R&D épuisé, il a fallut continuer avec les moyens du bord: pour les derniers mois de développement, Niels a apprit de son côté à dessiner les patronages, à coudre avec l’équipement des ateliers, à réaliser les prototypes et les essayages.

Le développement de la coupe a duré en tout et pour tout 1 an et trois mois, avec une accumulation de données sur les morphologies du monde entier. De quoi habiller à la fois des asiatiques maigres comme moi, aussi bien que La Montagne dans Game of Thrones.

test-morph-mark-powell-mountain-game-of-thrones

Certes, dans le cas de la Montagne, il faudra aussi lui redonner un meilleur teint

Premier business modèle: la vente aux marques.

Une fois la coupe révolutionnaire trouvée, l’idée était d’abord de vendre le concept et les patrons à des grandes marques, afin qu’elles intègrent ce système de sizing dans leur production.

Cela aurait été le moyen le plus simple de faire profiter au plus de gens possibles des innovations de cette coupe. Seul souci lorsqu’on va voir un grand groupe avec un produit révolutionnaire: la mise en place demande forcément du travail et comporte un risque que peu d’employés de grands groupes sont prêts à courir.

Bref, ces grosses structures avaient les moyens pour bien diffuser cette innovation, mais aussi une rigidité structurelle condamnée à la bloquer.

Etre entrepreneur est rarement un chemin tracé d’avance: Niels a donc changé de direction (ou pivoté dans le jargon) pour proposer lui-même sa ligne de prêt à porter. Et donc exploiter son idée de manière indépendante sans passer par d’autres marques.

Convaincu de sa découverte, Niels a voulu persévérer en créant Morph, sa propre marque, qu’il lance à présent via un crowdfunding.

 

3 Un système de sizing novateur

Le système de sizing est ultra novateur et résoud des problèmes simples du système actuel:
un manque de clarté: avec mon 1m75 et mes 60kg, suis-je XS ou S ? 44 ou 46 ? 28 ou 30 ? 37 ou 38 ? C’est déjà pénible de trouver la réponse une fois à ces questions essentielles, et en plus ça varie en fonction des marques. C’est à dire pour chacune des marques de mode masculine existante parmi les milliers disponibles sur le marché.
Bref, déjà un plutôt mauvais point pour le sizing traditionnel.
un système peu flatteur: je ne me vante généralement pas de faire du 37 en chemise, du XS, du 28 en pantalons et du 44 en vestes. Même chose si on a un peu de poids à perdre et qu’on fait un XXXL, un 56 en veste ou un 36 en jean.

 

Avec Morph, trouver sa taille devient fun: cliquez ici pour essayer par vous-même. 

test-morph-logo

Avec le système de Morph, le choix de la taille est ultra simple et a le mérite d’être ludique.
Pour couvrir tous les types de physique, Niels s’est occupé des trois morphologies les courantes:
ectomorphe: c’est typiquement la morphologie des maigres, qui grossissent peu mais qui ont aussi du mal à gagner du muscle (un peu comme moi)
mésomorphe: c’est la morphologie intermédiaire. Celle qui peut gagner du muscle assez vite et qui peut aussi prendre du poids rapidement. Elle pourra aussi maigrir très facilement.
endomorphe: cette morphologie arrive à gagner du poids rapidement, que ça soit du muscle ou de la graisse. Elle a par contre plus de mal à en perdre que le mésomorphe.
Les endomorphes sont généralement un peu plus costauds.

Il s’agit grosso modo des trois morphologies que propose Morph: on avouera qu’il est assez difficile de se tromper là dessus tant les illustrations sont déjà claires en elle-même.

test-morph-morphologies

L’étape d’après permet de spécifier les longueurs de la pièce: il suffit simplement de spécifier votre taille. Là encore, c’est limpide et il y a vraiment peu de place laissée à l’hésitation.

test-morph-taille
Ces deux étapes font beaucoup penser à un RPG (role-playing game) type par exemple Diablo qui vous permettent de déterminer votre type de personnage.

Pour moi, ici du haut de mon 1m74 et de mes 60 kg, c’est Hermès. Et c’est forcément bien plus ludique et simple d’être Hermès, messager des dieux aux bottes ailées ultra rapides que d’être un XS, 44 ou un 37.

test-morph-herms

Si vous êtes petit avec un peu d’embonpoint, ça donne ça (ce qui est plutôt flatteur aussi):

test-morph-dionysos

Niels a vraiment voulu créer une expérience et un univers extrêmement user-friendly et agréables. Le design à base de gris et de rouge est bien pensé: il a même fait créer sa propre nuance de rouge juste pour le projet.

Le fit du t-shirt Morph

J’étais au départ un peu sceptique: difficile de me faire ressembler à Marlon Brando avec un t-shirt sans qu’il devienne ultra moulant. Et c’est là que j’ai été très surpris. Je l’ai testé sur un ami, Pierre, pour vérifier qu’on n’obtenait pas l’effet bodybuilder.

Les bras

Pour vérifier qu’on ne risquait pas d’aller dans l’écueil du bodybuilder, j’ai demandé à un de mes amis plus costauds de tester le t-shirt. On a du coup pu effectuer une comparaison avec un t-shirt H&M.

La longueur des manches s’arrête au niveau idéal pour souligner le plus possible à la fois les biceps et les triceps (on les oublie un peu trop souvent mais ils représentent généralement 2/3 du bras en volume).
Leur largeur donne légèrement l’illusion de les grossir.

test-morph-avant-apres-profil

La différence est flagrante ici: le t-shirt suit bien les lignes du corps et mets en valeur les abdominaux. Il ne baille pas du tout au bras mais sans pour autant être trop serré.

Et toute la difficulté était là: mettre ma silhouette et mes (rares) muscles en avant, mais sans qu’on arrive à quelque chose qui colle à la peau. On garde ici bel et bien toujours un peu de marge.

Le torse et le dos

L’utilisation du nombre d’or sert ici à mettre en valeur le plus possible le  torse, c’est à dire à le rapprocher le plus possible de la forme d’un V parfait entre les épaules et la taille. C’est le genre de détails qu’on remarque surtout de dos et la plupart des t-shirts du marché ont une coupe qui ne mets justement pas trop en valeur la largeur des épaules.

test-morph-avant-apres-face

On voit déjà que l’épaule est bien moins tombante et remonte très légèrement, un peu comme si on avait la cigarette d’une veste de costume 

 

test-morph-avant-apres-dos

Le V est beaucoup plus net sur le t-shirt Morph de droite. J’ai rarement vu un t-shirt avec si peu de plis, sans que pour autant que celui-ci ne soit un collant.

La matière

On est sur un coton organique peigné classique, confortable mais durable.

Aller plus loin: le showroom et le crowdfunding de Morph

L’idée est ultra intéressante et intuitive et les prototypes sont convaincants et donnent une silhouette ultra athlétique.  (les neuf tailles différentes ont été mises à l’épreuve durant des centaines d’heure de fitting).
J’ai du coup voulu aider Niels à lancer ce projet, qui peut avoir énormément d’avenir et que je vois bien à terme décliné dans une ligne complète de prêt-à-porter.

Avec Niels, on organise donc un showroom éphémère le 7 et le 8 Juillet au 6 rue Euler, près de Georges V, pour essayer ses t-shirts.

On vous propose de venir tester par vous-même autour d’une bonne bière (et on vous mets même au défi de ne pas trouver votre taille) le vendredi 8 et le samedi 9 juillet à l’ambassade de Belgique.

Si vous n’avez jamais été vraiment satisfaits par les tailles et coupes du prêt-à-porter classique et que vous voulez enfin un vêtement qui mette en valeur votre silhouette et la rende plus athlétique, je vous encourage fortement à venir y jeter un coup d’oeil.

Vous pourrez également avoir un accès et une jolie réduction early bird sur le crowdfunding de Morph, qui sera lancé lui aussi le 8 Juillet.

Ca se passe par ici.

  • Cyril

    Pour les non-parisiens y’a une possibilité de profiter de l’early bid du futur crowdfunding?

    • jamaisvulgaire

      Je demanderai à Niels, je pense qu’il devrait prévoir quelque chose oui.

      • Stéphane Galand

        ce serait vraiment très sympa, oui : nous aussi on veut ressembler à Marlon Brando ! 🙂

  • Kevin Lê

    Oh oui, vivement que cela puisse bénéficier aux provinciaux aussi !
    Etant plutôt costaud, j’ai des difficultés à trouver des t-shirts qui ne baillent pas et à la coupe irréprochable.
    Celui-ci m’a l’air d’être génial !

  • Raphaël

    A la fin de l’article, c’est marque 8 et 9 : est-ce que c’est 7 et 8 ou bien 8 et 9 ?
    Sinon, les morphotypes sont errones, personne ne se base dessus pour determiner la morphologie globale. Du coup, c’est un peu dommage de se baser dessus pour la communication 🙁
    http://www.julienvenesson.fr/mythe-les-morphotypes-en-musculation/

  • Hervé

    Merci pour l’accueil, c’était sympa de pouvoir te rencontrer Valéry. Niels et son équipe sont au top, comme le t-shirt. Comptez sur moi pour le crowdfunding !

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.