COMMENT ASSEMBLER LES COULEURS: LE GUIDE ULTIME

« Oh, tu sais, les goûts et les couleurs hein… »

Tout comme on peut avoir mauvais goût  (vous commencez à le savoir), on peut aussi complètement se planter sur les couleurs. Et la frontière est parfois mince entre cette petite touche d’originalité destinée à éclairer votre tenue et la faute de goût grossière qui peut vous faire ressembler à un clown.

Voilà le contre exemple parfait à éviter

Voilà le contre exemple parfait à éviter

Mais les couleurs sont, au moins au début, une exception. Il y a certaines règles relativement simples à maîtriser pour pouvoir jouer l’originalité en étant certain de ne pas se tromper. Une fois que vous les aurez assimilé, ça deviendra quasiment naturel pour vous.

Les différents types de couleurs

Les couleurs neutres

Ce sont les couleurs des basiques à obtenir en priorité: gris, bleu marine, blanc et beige.
Lorsque vous tenterez des assemblages plus vifs, ce sont ces couleurs qui adouciront et neutraliseront le rendu. L’équilibre est atteint en neutralisant les couleurs. Pour cela, trois types de couleurs différentes existent.

Il existe de nombreuses combinaisons très simples à partir de deux trois couleurs.

Les couleurs similaires

Ce sont les couleurs les plus proches, faciles et intuitives à assembler: par exemple vert et jaune ou bleu et pourpre.
Attention également aux couleurs chaudes et froides. Faire des assemblages à base de couleur froides est le moyen le plus sûr de ne pas se tromper.

Les couleurs contrastantes

Ce sont les couleurs qui ressortent le plus adossées l’une à l’autre: par exemple noir et blanc, rouge et bleu, orange et violet.
Assemblez-les en vous assurant de marier à chaque fois une couleur vive avec une couleur sombre pour équilibrer. L’idéal dans une tenue business  (dans laquelle on porte un costume gris ou bleu marine) c’est de porter une chemise blanche ou bleu ciel. Comme cela vous pourrez ajouter de belles couleurs plus foncées sur votre cravate et vos différents accessoires (écharpe par exemple).

Les couleurs complémentaires

Ce sont les couleurs les plus éloignées du nuancier et qui sont les plus difficiles à combiner, surtout dans leurs tons les plus vifs. L’exemple typique, c’est le vert et le rouge. La solution ? Les adoucir ou les assombrir pour changer la teinte.

 
Il vous suffit juste de choisir votre couleur, et roulez jeunesse !
http://www.colorsdb.com/

Voici ce que ça donne par exemple pour du vert :

Il faut simplement comprendre que pour le ton de vert que nous avons sélectionné (#494a04), les couleurs qui matcheront bien sont celles dans les tons bleu marine, marron foncé et violacé (elles sont situés dans le tableau ci dessous).

Le vert

Ou bien du marron :

Ici ce sont le bleu, le violet, le vert et le bordeaux qui sont des couleurs idéales à assembler avec le ton marron que nous avons choisit (#4a2704)

Le marron

D’emblée vous avez des couleurs similaires (analogues), des couleurs complémentaires et des couleurs contrastantes (opposite).
Si vous avez un achat à faire, ou une idée de tenue: c’est vraiment l’outil idéal pour être certain de son choix.

Aller plus loin et maîtriser les assemblages de couleurs fortes

Voyons concrètement comment cette règle des couleurs est mise en pratique à travers plusieurs tenues colorées mais bien pensées:

Tenues 1 et 2: Une couleur fortetenue 1 verte

Photo de @olof1982

Pour la première tenue, c’est un de vert intermédiaire (c’est le #62653a) pas évident à porter au premier abord.

Voici ci-dessous le rendu du tableau de la couleur de la veste. On y retrouve bien le ton marron de la cravate parmi les couleurs disponibles. Cet assemblage de couleur est donc esthétique d’un point de vu purement scientifique (ou presque).

Evidemment, le gris du pantalon flanelle est quant à lui plus neutre et passe bien avec toutes les couleurs.

couleur tenue 1

Attention: ici le camel des mocassins n’a pas été réfléchi en fonction de la veste, mais plutôt du pantalon en flannelle.

 

Deuxième essai avec cette nouvelle tenue

Tenue 2 orange

Photo de @shuhei_nishigushi

Le ton camel de cette veste (#6a3718) n’est pas toujours évident à porter. En regardant les différentes options disponibles sur la photo ci-dessous, on s’aperçoit que le vert de la cravate et le marron du gilet sont conseillés.

Le blanc de la chemise est ici une bonne couleur de transition et on comprend beaucoup mieux pourquoi des pièces aussi affirmées en terme de couleurs que le blouson et la cravate passent bien ensemble. (c’est d’ailleurs assez impressionnant de voir à quel point la cravate possède ici en fait toutes les couleurs recommandées avec ce camel: rouge, bleu et vert).

couleur tenue 2

Ces couleurs analogues et complémentaires sont l’explication scientifique d’une réflexion que vous avez probablement souvent en regardant des inspirations: « Ca a l’air chargé, mais bizarrement ça passe ».

Tenue 3 :  Marier trois couleurs sans efforts

Tenue 3 Orange et grise

Photo de @harrisons_1863

Ici toute la difficulté se trouve dans le fait d’intégrer cette cravate orange (#934913) dans une tenue business. Voyons ce qu’en dit le tableau des couleurs.

Cette cravate passe du coup bien avec du rouge (ce qu’on voit au milieu), du bleu ou encore différentes nuances de vert: ce ne sont pas les couleurs les plus simples à porter donc il est bien évident qu’on ne choisira pas une chemise rouge et une veste verte (par contre une veste bleue aurait marché).

 

couleur tenue 3

Du coup, le rouge est ici intégré dans les carreaux de la veste grise (ce qui permet d’avoir une pièce équilibrée qui reste facile à porter. Le bleu quant à lui est sur les rayures de la chemise (mais aussi sur les motifs de la cravate, c’est pour ça que c’est une pièce réussie) et le vert est sur la pochette.

Bref, on a placé toutes les couleurs délicates à porter dans des motifs au milieu de couleurs beaucoup plus basiques pour avoir un résultat équilibré.

 

Tenues 4 :  Construction à partir d’une couleur inhabituelle

Et concrètement, je m’en sers comment ?

Le but de cet article n’est pas de vous faire disséquer vos tenues une par une pour vérifier si les couleurs correspondent bien au pixel près.
J’ai plutôt voulu vous offrir un outil simple à utiliser à chaque fois que vous voudrez introduire une nouvelle couleur dans une tenue en particulier, ou dans votre garde-robe en général.
En un seul coup d’oeil, vous aurez les options les plus adaptées.

N’oubliez ensuite pas de tenir compte du fameux contraste peau/cheveux pour orienter vos choix ( je ferai un bref rappel là dessus prochainement).

Bref, le site à utiliser est : www.colorsdb.com

Voici un exemple:

Vous voulez acheter cette veste de chez SuitSupply, au style très italien et très Pitti Uomo, avec une couleur bien particulière.

guide-bien-choisir-couleurs-exemple

Du coup, il vous faut utiliser une pipette à couleur pour trouver le code hexadécimal de la couleur dominante. (rassurez-vous, c’est beaucoup plus simple que tous ces termes techniques le suggèrent)

Pour ça, on va utiliser le plugin Chrome Colorzilla (si vous n’utilisez pas Chrome, vous trouverez très facilement des équivalents, pas d’inquiétude 🙂 ). Une fois installé, vous cliquez sur la pipette à droite de votre barre de recherche et vous sélectionnez la couleur la plus représentative de la veste.

Attention, c’est un peu délicat dans ce cas là car elle a plusieurs nuances de bleu: des très claires et des très foncées. Il faut vraiment ici prendre le bleu moyen, celui qui donne la couleur d’ensemble.

Dans le cas présent, ça donne ça: (et la pipette est à la place du gros point rouge, je me suis juste planté sur mon logiciel d’édition)

guide-bien-choisir-couleurs-colorzilla

Le code hexadécimal de la couleur est 465978 , on le voit au milieu de la barre.

Vous l’entrez ensuite sur colorsdb:

guide-bien-choisir-couleurs-colorsdb

Et ensuite vous voyez ce qu’on trouve en couleurs analogues et complémentaires. Et aussi voir des teintes à porter en camaïeu:

 

guide-bien-choisir-colorsdb-3

Et effectivement, voyons comment Suit Supply a assorti cette veste:

Avec une cravate grise et violette: le violet n’est vraiment pas intuitif. Mais pourtant l’outil montre bien que c’est une couleur analogue et on voit dans les faits que ça passe.
C’est typiquement le genre de couleurs à laquelle on aurait jamais pensée sans cet outil.

bien-choisir-couleurs-exemple-suitsupply-2

–  Avec une cravate rayée grise, marron, blanc cassée et bleue: ici c’est surtout le marron

bien-choisir-couleurs-exemple-suitsupply

 

Cet article vous a aidé ? Ou bien vous le trouvez complètement inutile ? Laissez un commentaire en passant 🙂

pubstenuebusiness2

Tags:

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.