Le tombé du pantalon: ouverture, plis et ourlet

(l’image titre vient du site Content Store London)

Vous aurez beau porter à la fois le plus beau pantalon du monde, avec les plus belles chaussures du monde, ça ne ressemblera toujours à rien si ils ne sont pas censés aller ensemble, et s’ils ne sont pas adaptés à votre morphologie. Ce qu’on appelle le tombé du pantalon est une science exacte composée de trois éléments: l’ouverture à la cheville, les plis et le type d’ourlet.

Ces principes sont surtout valables pour les pantalons casuals (mais la règle de l’ouverture à la cheville s’applique aussi sur les pantalons plus formels).

Les quelques conseils sur les plis et l’ourlet s’appliquent aux jeans mais aussi aux chinos workwear, ceux qui ont un coton de très bonne qualité et une trame selvedge (et il y en a vraiment pas mal aux Etats-Unis, j’en parle dans le guide des chinos.

Bref, passons tout de suite à l’infographie, avec quelques conseils et illustrations (le texte vraiment là pour clarifier très rapidement l’infographie et  du coup l’article est un peu plus court que d’habitude).

INFOGRAPHIETOMBE

 

I L’ouverture à la cheville

C’est l’erreur la plus grave et aussi la plus répandue. Ce qu’on voit généralement, c’est une ouverture large en bas (celle par exemple des jeans bootcut) et des chaussures normales, pas spécialement longues. Avec cette coupe patte d’éléphant, on a l’impression que vous avez des tout petits pieds, en plus de ne vraiment pas mettre en valeur vos chaussures.

Sur cette photo archi connue d’un fit avant-après, on voit bien la différence:

tenue-business-parfaite-cta


ouverture-cheville

C’est un peu la même chose pour les bottes, vous cherchez un pantalon capable de se poser sans efforts à l’intérieur des bottes.

tombe-ourlet-chevilles

Et  voici un tombé plus ordinaire, avec une simple paire de derbys:

tombe-normal-derby

tenue-business-parfaite-cta-2

II Les plis

La règle est assez simple: l’absence de plis rend un bas vraiment insipide (et signifie surtout que votre pantalon est trop court), mais on évitera de trop nombreux plis, qui sont quant à eux réservées  à des tenues plus pointues.
Certains jeans de créateurs avant-gardistes sont par exemple en forme de J pour provoquer davantage ces plis. Il s’agit de pièces fortes, à éviter si vous avez de grands pieds ou des chaussures allongées pour éviter l’effet pied de clown (l’ouverture à la cheville est généralement faible)j shape pants

jean-j-shape-attachment

 

III L’ourlet

Cette partie concerne surtout les jeans et chinos avec une trame selvedge (sinon, il n’y a pas grand chose à montrer).

Voici un bref aperçu des différents types  d’ourlets mentionnés dans l’infographie:

ourlet-cheville-apparente

L’ourlet  avec chevilles apparentes

ourlet-oversize-selvedge

L’ourlet oversize

ourlet-selvedge-double-fin

L’ourlet double pli

ourlet-trame-selvedge-jean-brut

L’ourlet simple, qu’on connaît tous

[cta id=’17583′]

  • Nikolas

    Magnifique aperçu d’un guide fort alléchant ! J’adore tout particulièrement l’infographie, très tendance et surtout très percutante de par son visuel très bien choisi 😉

    • jamaisvulgaire

      Merci 🙂

  • TeslaDonald

    Merci pour cette super infographie, moi qui hésitait à faire raccourcir mes pantalons je peux maintenant les porter repliés sans faire de fausse note !

    • Valery

      Merci !