TROUVER SON STYLE: LE CHEMIN A SUIVRE POUR PORTER CE QUI VOUS VA

Ce n’est probablement pas un article qui va révolutionner le sujet, mais il était important que JamaisVulgaire vous propose sa méthode propre.
J’ai mis assez longtemps pour trouver l’allégorie la plus appropriée: la cuisine m’a plutôt plu, même si je n’y connais rien.

Quand on apprend à cuisiner, on manipule en fait des ingrédients (un peu comme des vêtements) pour en faire des plats (comme l’on composerait une tenue). Au bout d’un moment, en identifiant ses forces et ses goûts, on s’habitude à cuisiner un type de plat spécifique (salade, viande, dessert, patisserie, burger, ravioli au micro ondes etc). On explore un style bien particulier de cuisine.

1Si je suis doué en Paris-Brest…

Trouver son style, c’est un peu estimer qu’on est prêt à ouvrir son restaurant. On a un peu touché à tout en cuisine et on décide de se spécialiser, ce qui va représenter un sacré investissement.

2

…alors je vais ouvrir une Patisserie qui fait rêver…(La Patisserie des Rêves, à Paris)

On sait qu’on est particulièrement doué dans un certain type de cuisine, qu’il est le plus adapté à nous même (dans le cas des vêtements à notre personnalité et à notre morphologie) comme à notre environnement : si un restaurant choisira son quartier en fonction de sa cuisine, on devra à l’inverse choisir nos vêtements en fonction de notre milieu de vie, à défaut de pouvoir en changer.

Une fois que c’est trouvé, on se met à suivre des recettes spécifiques (et donc à assembler des tenues en respectant tous les codes du style qu’on a choisit), on sait s’approvisionner en achetant les meilleurs ingrédients

(l’image titre est issue de l’instagram Drake’s Diary)

I Les ingrédients: avez-vous des allergies vestimentaires ?

Certains vêtements vous iront et d’autres non, même si vous en appréciez l’esthétique. J’ai personnellement été un grand fan du style goth/ninja, des tenues qu’on pouvait voir sur des forums comme stylezeitgeist et de figures comme TheAddict.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

TheAddict, une légende de StyleZeitGeist

4

Un exemple de groupe d’influenceurs des forums

J’en étais à mes débuts et je me suis fait une reflexion toute simple, qui est pourtant on ne peut plus trompeuse dans l’apprentissage du style: « Si j’apprends à m’habiller, c’est pour avoir un style qui me plaît. Le style de ces mecs me plaît, du coup je vais tenter de faire pareil ». Certains disent ainsi que le style des uns, c’est la mode des autres: ne laissez pas cette citation s’appliquer à vous.
Ce n’est pas du tout le cas, et en suivant aveuglément ce  qui vous paraît beau (joli paradoxe), vous serez simplement à la mode.

Dans mon cas, deux problèmes se posaient: mes moyens, et mon milieu
Alors étudiant pas bien riche en école de commerce , il n’était pas très lucide de penser pouvoir m’habiller comme des nantis new yorkais et singapouriens travaillant et évoluant dans des milieux artistiques. Ni mes moyens ni le cadre bcbg conventionnel d’école de commerce ne me permettaient alors de suivre ces modèles là.
Résultat: du temps et de l’argent perdu en investissant dans des créateurs un peu pointus (drkshdw, margiela, robert geller) et à dans des paliatifs bon marché (blackscissor, all saints).
Les dégâts s’amortissent car vous pourrez  évidemment revendre vos erreurs de parcours, mais ça reste du temps perdu.

Trouver son style: un travail d’élimination

Le premier travail à faire est donc un travail d’élimination: Parmi tous les vêtements et les tenues qui vous plaisent, il va falloir éliminer tout ce qui serait socialement étrange, en dehors de votre budget, ou tout simplement pas adapté à votre morphologie.
Et croyez-moi, il y a des styles que vous pouvez éliminer sans rien avoir à essayer.
Attention lors de l’estimation du budget à bien prendre en compte des tenues entières: ces sneakers Rick Owens d’occasion à 300 euros risqueront de vous coûter bien plus lorsque vous devrez bâtir une tenue autour…
La morphologie rentre également en compte, mais rappelez-vous, il ne s’agit que d’un ensemble de bonnes pratiques. L’expérience et le travail peuvent passer outre.

C’est un peu comme si en cuisine vous aviez une allergie à un aliment: vous avez beau adorer le goût, il n’y a rien à faire ça ne passera pas.
En nourriture, cela arrive à plusieurs degrés: de la simple intolérance au gluten qui déteriorera lentement mais sûrement votre santé jusqu’à l’allergie complète.

En mode masculine c’est pareil : si vous vous entêtez à investir du temps et de l’argent dans un style qui n’est pas tout à fait ou pas du tout fait pour vous, ça reste une perte.
Mettre ces styles de côté vous permettra d’économiser, éventuellement de revendre ce qui est en trop dans votre garde-robe et de vous focaliser sur l’essentiel.
Si jamais vous avez vraiment un doute, testez. Mais rappelez-vous: risque esthétique ne doit jamais s’accompagner aussi d’un risque financier: si vous repérez par exemple un blouson en cuir magnifique, mais que vous n’êtes pas sûr de savoir s’il vous va ou pas, alors trouvez un équivalent plus accessible (c’est là par exemple tout l’intérêt de sites comme Gmarket). C’est ce qu’on appelle dans le jargon les rip-offs.

6

Un exemple de rip-off: National Standard. Une première  étape logique vers la sneakers de luxe avant de s’aventurer chez Lanvin

 

Mais gardez en tête que, quoi qu’il en soit, il vous en coûtera soit en argent, soit en temps.

[cta id=’14915′]

II Trouver les bonnes recettes: devenez style porn addict

Tout comme en cuisine on a inventé avec instagram le food porn, la tendance est aussi présente dans la mode avec les street style et autres 36 styles et leurs focus particuliers sur les matières, les couleurs, les motifs et les coupes
Il vous suffit de taper « menswear » sur Pinterest pour vous en rendre compte par vous-même.

7

 Vos livres de recettes

Vous aurez deux types de sources d’inspiration possibles

Les  street styles

Il faut faire la  part des choses: vous avez d’une part les street styles  extravagants pris à la sortie des défilés de la Fashion Week. Le public présent est souvent constitué de professionnels de la mode et de bloggeurs  qui vont vraiment loin, ils y sont souvent beaucoup plus m’as tu vu.
C’est un peu le défilé à l’intérieur du défilé et ce n’est pas représentatif d’une tenue normale dans un cadre urbain classique.
Il y a quand même parfois de bonnes choses à prendre mais ça reste rare.
8Une sortie de Fashion Week milanaise: des tenues déconnectées de la réalité

On distingue sinon les street styles plus classiques: ils concernent aussi souvent des professionnels de la mode, mais avec un style plus calme, atténué et sobre dans un cadre plus ordinaire.

ç

Outre la coiffure exhubérante et le noeud papillon, on peut retenir de bonnes choses très applicables comme le contraste entre le cuir impeccable et la veste froissée.

Vous pourrez trouver une sélection personnelle de styles sur la partie inspiration de JamaisVulgaire (j’en mets deux par jour), ou alors sur le site FashionBeans (mais qui comporte beaucoup plus de tenues très exhubérantes).

fbstreetstyle

Allez aussi sur les forums et repérez les personnalités qui ont un style proche du votre. Attention à ne pas vous laisser entraîner par l’effet social de meute, quelqu’un dont le style est très complimenté n’est pas forcément quelqu’un dont le style vous ira aussi.

Les lookbooks de marque

Attention à distinguer les défilés des lookbooks. Les défilés servent à mettre  les vêtements en valeur avec des arrangements qui n’iront souvent pas dans la vie quotidienne.
Par contre, les lookbooks sont déjà davantage des mises en situation, qui donnent une idée plus précise de l’univers de la marque et du contexte dans lequel on peut porter ses vêtements. Une fois votre style identifié, tâchez de réunir les marques de référence et d’écumer  leurs lookbooks.
FashionBeans en référence aussi une bonne partie.

fblookbooks

C’est une très bonne source d’inspiration mais cela peut aussi devenir le meilleur moyen de se tromper. Une fois votre style délimité (« j’aime le style dandy 1920 avec pochette en soie et brogues sans détonner au milieu de mecs en Celio » ou « je peux me permettre de porter chemise chambray et grosses combat boots sans qu’on me regarde comme un neo nazi »), il va falloir vous poser les bonnes questions.

La grille d’analyse

Ca tombe bien, elles sont simples:

Qu’est ce que j’aime ? Dans une tenue, ça peut être une manière de porter les vêtements, un assemblage de textures ou de couleurs, des coupes particulières, etc.
Pourquoi je l’aime ? Pourquoi tel assemblage va bien ensemble ? A t’on des couleurs complémentaires, a t’on des matières plus travaillées ?
La question la plus importante : comment l’intégrer à mon style  ?  Ne retenez une tenue que s’il y a au moins un élément dans celle-ci que vous êtes susceptible d’appliquer. Et vous verrez qu’il y a pas mal de tenues pour lesquelles c’est impossible (un style workwear n’aura rien à retenir d’un goth/ninja, et inversement, même si les deux peuvent esthétiquement s’apprécier).
A moins de travailler dans la mode, il est peu utile de retenir le reste.

Une superposition de couleurs avec une nuance subtile, sublimée par un manteau aux motifs art deco, un brel exemple d'équilibre - par Canali

C’est surtout les couleurs qu’on peut retenir dans cette tenue: si vous êtes un féru de Rick Owens et de style goth/ninja qui n’utilise que du gris, du noir et du beige alors ça vous sera bien inutile.  

 

III La veille: repérer vos sources d’informations et organiser votre approvisionnement

S’il existe de très bons blogs  généralistes, il va vous falloir explorer des blogs plus spécifiques si vous voulez aller plus loin dans votre style.
Les forums sont aussi une bonne source d’information: elle est plus spontanée et sans censure.  Vous aurez accès l’information plus facilement et plus rapidement, mais il faudra aussi trier  le grain de l’ivraie.

Le forum BonneGueule regroupe de bons sujets de réflexion généralistes sur les différents styles et le forum CommeUnCamion comporte un index des marques assez développé  (mais moins pratique à utiliser  que celui de Bien s’habiller en 7 clics)

La  veille vise particulièrement  à découvrir de nouvelles marques, et aussi de nouveaux modèles. Il s’agit de pouvoir vous réinventer en insérant des couleurs  et des motifs qui font  parti de votre  style et que vous n’utilisiez  pas jusqu’à présent.

L’approvisionnement

Raisonnez comme un acheteur professionnel et, à parti d’un catalogue de marques, il va vous falloir dresser une liste d’e-commerces.
Quels sont les meilleurs e-commerces ? Ce sont paradoxalement les moins connus, ceux qui ont une petite structure et qui ont peu de moyens pour faire leur  promotion. N’oubliez pas non plus les outlets, les forums et les e-shops étrangers: on vous en parle en détails dans Bien s’habiller en 7 clics.
Ils ne seront pas pris d’assaut pendant les soldes, et ils ont souvent des invendus d’ancienne collection qu’ils proposent à des prix de déstockage.
Les petits e-commerces sont aussi plus sélectifs et peuvent vous faire découvrir de nouvelles marques très qualitatives, mais évidemment leur point de vue sera plus orienté vu que l’objectif est de vendre.

10

L’Exception, un très bon e-shop dans lequel j’ai travaillé en 2012, propose des créateurs avant-gardistes

fidelity
La sélection de TheNextDoor est plus casual/workwear, c’est sur cet-eshop que j’ai découvert la marque de cabans Fidelity. Je l’évoque notamment dans le Guide des manteaux d’hiver

Et s’il existait un raccourci ?

Trouver son style est une démarche qui peut prendre plusieurs années et qui implique, une fois le travail d’élimination effectué, de savoir reconnaître la qualité pour effectuer des achats qui vont durer dans le temps et que vous serez fier de porter.

J’ai un peu réfléchi sur la question, et je vous propose donc des ateliers à Paris sur le mois de Décembre, je vous donnerai plus de détails d’ici une dizaine de jours 🙂
Si vous voulez vous tenir au courant, c’est par ici::

Tenez-moi au courant des ateliers (et envoyez moi des cadeaux)

 

 

tenue-business-parfaite-cta

  • Azul

    Bonjour,
    Je remarqué les National Standard édition 2 sur le site de la marque il y’a quelques semaines (elles sont magnifiques), toutefois je n’arrive pas à les trouver (sur le net ou en boutique).
    Savez-vous où pourrais-je les trouver? J’ai vraiment remué ciel et terre mais je n’ai rien trouvé…
    Cdt

    • Romu

      Essayes d’envoyer un mail directement à National Standard ça sera plus efficace

    • jamaisvulgaire

      Je ne vois pour l’instant pas non plus, mais envoie plutôt un mail à la marque.
      Voit sinon avec l’Exception qui tenait des ventes privées le we dernier, il leur reste peut etre du stock.

  • Azul

    Merci beaucoup pour vos réponses.
    Je vais les contacter, et au pire croiser les doigts pour que dans leur prochaine collection un modèle s’en approche (et qu’il soit trouvable).

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.