TEST ET AVIS: ROBERT KERR, L’EXCELLENCE DANS LES ACCESSOIRES HOMME

Jusqu’à quel point peut-on aller ?

C’est une question qu’on peut légitimement se poser en mode masculine, tant on s’améliore toujours en terme de matière, de coupes et de finitions.

Le marché a tellement évolué qu’il est maintenant possible de se procurer une écharpe de la qualité de marques aux prix inaccessibles (comme par exemple Hermès) à des prix abordables grâce à de petites Maisons, qui fonctionnent avec peu de frais marketing, des circuits de distribution plus courts, et des marges plus serrées.

Parmi ces Maisons présentes sur le marché des accessoires, je n’avais par contre pas encore vu de marques allant aussi loin en terme de matières, de finitions et de savoir-faire que Robert Kerr: si les prix des créations commencent à quelques centaines d’euros, nous allons voir que la qualité n’a pas grand chose à envier à des accessoires de grandes marques vendus plusieurs milliers d’euros.

Afin de vous faire découvrir ses créations, la Maison Robert Kerr est heureuse d’offrir en exclusivité aux lecteurs de Jamais Vulgaire 15% de remise avec le code « VPJV »* jusqu’au dimanche 4 février. Cette offre est valable sur l’ensemble de ses accessoires vendus en ligne. (Sauf sur les articles « prix de saison »). *code VPJV à saisir en ligne lors du règlement.

I ROBERT KERR: HISTOIRE ET CARACTERISTIQUES

1 De la marine jusqu’à Hogg’s and Son: un héritage perpetué dans l’excellence de l’art tailleur

C’est en 2013 que Thomas Drischel lance Robert Kerr, en s’inspirant de son grand-père Robert Kermabon (1921-2009): après avoir été marin, celui-ci devient  maître tailleur au sein de la Maison londonienne Hogg’s and Son.

Robert Kermabon initie Thomas à la qualité des matières et à la précision du savoir-faire, avec toute l’exigence et le sérieux d’un ancien maître tailleur.

Ainsi, Thomas quitte ses fonctions à la direction des Galeries Lafayettes pour faire revivre Robert Kerr, consacrée aux accessoires: on y trouve notamment des écharpes (c’est l’objet de ce test), des cravates, foulardes, chapeaux et autres noeuds papillon.

Tout est confectionné avec une qualité de finition et de matière que j’ai rarement eu l’occasion de voir ailleurs et dans une gamme de prix que nous n’avons pas encore eu l’occasion d’aborder sur le blog

2 L’excellence des finitions et le souci des détails

J’ai rarement vu une Maison mettre autant l’accent sur les détails que la Maison Robert Kerr, en particulier sur ceux que l’on ne remarque pas (et comme vous le savez, c’est souvent ça le véritable signe de l’élégance).

Un très bel exemple est l’étiquette: elles sont réalisées en satin, à la main sur des métiers à tisser japonais traditionnels, ce qui leur donne cette apparence un poil pixelisée au logo de la marque

3 Une collection soignée (et prisée)

Les cravates

Elles sont en twill de soie, laine ou encore cachemire et sont entièrement confectionnées main, avec notamment un découpage et un façonnage main. Elles peuvent être doublées dans le même tissu, ou roulottées à la main, avec une triplure en laine (ce qui permet une meilleure main).

On trouve en revanche une finitions assez unique: la surpiqure sur le premier tiers du petit pan. Cette dernière permet de placer parfaitement la cravate sous le col de la chemise de manière à avoir des pans parfaitement alignés du premier coup. (et même avec l’habitude ce n’est pas forcément si facile, surtout lorsqu’on a des cravates de différentes longueurs)

article-robert-kerr-accessoire-homme-cravate-repere
Une finition bien pensée qui permettra de gagner un temps précieux le matin en nouant sa cravate.

Sur les modèles les plus haut de gamme (les 7 plis à 170 euros), nous retrouvons également des boutons en nacre Troca au niveau des points d’arrêt: elles proviennent de Corée du Sud et sont gravées à la main, dans un petit atelier de Picardie, avec un savoir-faire ancestral dans le domaine.

Les cravate ont su trouver leur public, en particulier quelques influenceurs Instagram en pleine ascension comme Fabio Attannasio ou encore Olof Nithenius (@olof1982, un peu pour moi le master of tweed de l’Instagram Menswear tant il excelle sur la variété de motifs et sur les textures de ses vestes en tweed: il les assortit particulièrement bien aux cravates en tricot de soie Robert Kerr).

article-robert-kerr-accessoire-homme-cravate-tricot-olofarticle-robert-kerr-accessoire-homme-olof-cravate-tricotarticle-robert-kerr-accessoire-homme-cravate

Le travail des tissus: les étoles en cachemire

Outre l’importance accordée aux finitions, la Maison Robert Kerr vise aussi l’excellence des matières: cela s’est vu en particulier avec les étoles en cachemire Suprême an collaboration exclusive avec la Maison Dormeuil. Le cachemire (comme tous les cachemires) vient de Mongolie, avec ensuite une phase de tissage dans la région de Côme. Elles sont ensuite roulottées et effilochées à la main pendant 2H30 à Paris.  Et la qualité du cachemire parle de lui-même rien qu’en photo.

article-robert-kerr-accessoire-homme-echarpe-dormeuil-cachemire-supreme

Les pochettes

Avec un roulottage fait main à Paris, les pochettes Robert Kerr sont aussi dans le très haut de gamme. Elles ont notamment séduit des rédacteurs du blog Les Rhabilleurs comme Nicolas (@ontherocks sur Instagram) qui les porte particulièrement bien dans des tenues habillées mais non formelles.

article-robert-kerr-accessoire-homme-pochette-ontherocksarticle-robert-kerr-accessoire-homme-pochette-ontherocks-2

Les chapeaux

Nous retrouvons enfin une gamme de chapeaux en lapin taupé avec un ruban en tissu de costume Draper’s et avec une coiffe intérieure en soie (avec un joli motif paisley), porté ici par Thomas Drischel. Les bords en tout cas sont imposants et donnent un sacré relief à une silhouette.
article-robert-kerr-panama-1
article-robert-kerr-panama-2
article-robert-kerr-panama-3

article-robert-kerr-chapeau-contraste

article-robert-kerr-chapeau-interieur

article-robert-kerr-chapeau

II TEST DE L’ECHARPE ARTS DECO OVERSIZE

1/ La gamme des écharpes oversize Robert Kerr

Le motif Art Deco est une création exclusive de la Maison: le dessin initial ayant été réalisée par le grand-père de Thomas sur un carré. C’est une dessinatrice des beaux arts qui l’a reprit pour l’adapter au format rectangulaire.

Ce que je trouve particulièrement réussi sur ce motif, c’est sa capacité à associer tant de couleurs, sans jamais pour autant avoir l’air trop chargé. La gestion des contrastes est exemplaire avec une couleur forte (le orange), deux couleurs claires plus neutres (le beige et le khaki) et deux couleurs foncées qui donnent plus de profondeur à l’ensemble (le bleu foncé et le violet).

Outre ces motifs Arts Deco, des écharpes au motif cachemire plus traditionnel sont aussi disponibles:

article-robert-kerr-echarpes-cotelees

2/ Tissus

L’écharpe est confectionnée en de twill de soie ultra fine: il s’agit ici de Twill 10, une des soies les plus fines qu’il soit possible de tisser et de travailler. J’ai effectivement rarement vu une telle finesse et une telle douceur.

La confection, autant en terme de tissage que d’impression est réalisée à Lyon: il s’agit d’une impression numérique.

3/ Finitions et motifs

Vous vous en douterez, l’étole est roulottée à la main. Le roulottage est réalisé à Paris et prends pour chaque pièce 2H30 aux couturières.

La technique de roulottage est bien particulière et est appelée « à la française »: il s’agit d’un roulottage de l’envers vers l’endroit que l’on retrouve uniquement chez Hermès. C’est une façon de valoriser la qualité d’impression et de traversée qui est quasi identique à l’endroit et à l’envers. A l’inverse d’un roulottage Italien classique de l’endroit vers l’envers

4/ Conseils de style

Comme vous vous en doutez, on peut faire de jolis effets de volume et porter ces écharpes de manière très très stylisée: c’est d’ailleurs ce qu’on peut voir sur les photos Instagram de la marque.

article-robert-kerr-accessoire-homme-echarpe-soie-oversize

article-robert-kerr-accessoire-homme-echarpe-soie-oversize-2

article-robert-kerr-accessoire-homme-echarpe-oversize-soie

 

J’ai choisi une direction différente et vous proposer un moyen facile de les porter, mais pour autant qui mette bien en valeur le volume et la variété unique de couleurs que l’on retrouve sur ces écharpes. Voici ce que j’ai pu trouver pour le moment, mais je ne doute pas qu’il existe des combinaisons et très certainement des noeuds qui mettent encore plus en valeur l’écharpe. (mais sans en faire trop)

 

article-robert-kerr-echarpe-soie-arts-deco-france-style-2

L’écharpe ressort pile assez du manteau.

article-robert-kerr-style-1

Je porte ici l’écharpe avec un manteau en laine et cachemire Gastby, un costume Lanieri, une cravate Cinabre et une chemise Swann&Oscar. L’idée est ici de proposer une tenue la plus sobre possible en terme de couleurs, de manière à mettre en valeur celles de l’écharpe, mais, pour qu’elle ne soit pas ennuyeuse, qui soit un minimum riche au niveau des textures et motifs: pied de poule sur la chemise et Prince de Galles sur le costume, maille sur la cravate.

En terme de noeud, j’ai choisi d’enrouler tout simplement l’écharpe, sans chercher à faire de noeud particulier.

article-robert-kerr-echarpe-soie-arts-deco-france-style-3article-robert-kerr-echarpe-soie-arts-deco-france-style-4article-robert-kerr-echarpe-soie-arts-deco-france-style-5

Avec un costume croisé et un peu sérieux, c’était pour moi le meilleur moyen de la rendre facile à porter. (évidemment, dans un contexte très corporate et codifié, ça ne passerait pas trop).

article-robert-kerr-echarpe-soie-arts-deco-france-style-6

CONCLUSION

A 495€ l’étole, il est difficile de parler d’excellent rapport qualité-prix, mais c’est pourtant bel et bien le cas pour une soie d’excellente qualité (et surtout dans une quantité non négligeable, 2m50*1m40 ça fait vraiment beaucoup de matière) et des finitions ultra-soignées.

Comme je vous l’avais dis en introduction, c’est une marque de puristes et sûrement celle qui va le plus loin en terme de qualité de matières et de finitions, tout en fonctionnant avec un budget marketing réduit.

Afin de vous faire découvrir ses créations, la Maison Robert Kerr est heureuse d’offrir en exclusivité aux lecteurs de Jamais Vulgaire 15% de remise avec le code « VPJV »* jusqu’au dimanche 4 février. Cette offre est valable sur l’ensemble de ses accessoires vendus en ligne. (Sauf sur les articles « prix de saison »). *code VPJV à saisir en ligne lors du règlement.

 

Poster un Commentaire

avatar

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

  Subscribe  
Me notifier des
Partagez28
Tweetez
Enregistrer
28 Partages