Pierre Monserant : Test et Avis sur ce patineur prometteur

pierre-monserant-boutique

Je poursuis ma quête de belles adresses à Bordeaux. J’écume les rues pour vous trouver des artisans talentueux et passionnés. Après vous avoir trouvé une belle adresse de costume locale, place aux souliers ! En effet, grâce à mon ami Guillaume (un Bordelais féru de traditions sartoriales) j’ai pu rencontrer Pierre Monserant, un patineur de souliers.

C’est en discutant avec Guillaume un après-midi qu’il m’explique qu’il compte se rendre dans la boutique de Pierre pour donner une nouvelle vie à une vielle paire de Chukka qu’il avait confiné au placard. Ni une ni deux, j’en profite pour l’accompagner et c’est comme cela que j’ai pu rencontrer Pierre.

C’est en rentrant dans sa boutique place de Tourny, en voyant défiler tous ces beaux souliers (Aubercy, Weston, Corte et j’en passe) dont il prenait soin avec ferveur, que j’ai tout de suite su qu’on allait s’entendre.

Pierre Monserant patine, glace et prend soin de vos souliers

J’avais déjà entendu parler du travail de M. Monserant à Bordeaux avant de le rencontrer. En effet, j’ai croisé plusieurs de ses clients lors de discussions anodines dans d’autres boutiques. Le rendu de son travail était toujours bluffant. Selon les personnes et leurs envies, Pierre était capable de jouer sur plusieurs registres (que ça soit une paire de souliers casual ou formelle). Mieux encore, il s’occupe de toutes les pièces du cuir (je l’ai vu travailler sur un bracelet de montre qu’un client désirait refaire).

LES DÉBUTS DE PIERRE

Comme je le disais, au vu des retours et des multiples recommandations sur l’artiste en question, j’imaginais que c’était un homme d’un certain âge. C’est donc avec surprise que je découvre un jeune homme à peine plus âgé que moi : 30 ans.

Tout commence quelques années plus tôt. Lors d’une rencontre avec un monsieur qui possédait une paire de souliers magnifique. C’est en discutant avec lui qu’il comprend que c’est un artisan patineur. Impressionné par la passion qui semble habiter ce monsieur, il lui demande s’il peut venir visiter son atelier. L’artisan, flatté accepte de le recevoir.

C’est en entrant dans la boutique de l’artisan, que Pierre découvre l’univers des souliers d’exception. C’est lors d’une petite démonstration, pinceau en main qu’il se découvre une vocation.

Pierre Monserant boutique

L’idée de créer, de transformer les couleurs à sa guise pour façonner une paire unique l’a immédiatement séduit. Pierre Monserant débute son aventure en 2011 sous l’aile de l’artisan qu’il vient tout juste de rencontrer ! Une formation qui va durer deux ans, lui permettant d’affiner son expertise et d’accumuler de l’expérience sur différents type de souliers et de cuirs.

Il découvre également que le rapport client au client est foncièrement différent de ce qu’il a pu rencontrer jusqu’ici. En effet, lorsque le client vient à lui, c’est entre autre pour faire appel à son expertise. Les clients ont souvent une idée un peu floue de ce qu’ils désirent et ils comptent sur Pierre pour en comprendre les grandes lignes et réaliser la paire qu’ils souhaitent.

pierre-monserant-patine

L’atelier ferme ses portes en 2013, c’est l’occasion pour Pierre de se lancer en solo.  N’ayant pas de quoi s’offrir un atelier, il commence par travailler directement chez lui. C’est bien simple, il se rend directement chez ses clients pour chercher leurs souliers, puis une semaine plus tard une fois le travail accomplit, il les livre en main propres.

En fait, pendant plus d’un an, Pierre officiait exactement comme les artisans du luxe d’autrefois . En se rendant directement chez ses clients pour présenter ses talents, il offrait un service très personnalisé.

DSC_0003

En avril 2014, il présente son travail dans un atelier de street-art à Bordeaux (situé Rue d’épi des tutelles). Charmés, ils accueillent Pierre au sein de leur boutique dans laquelle il peut travailler et exposer ses créations ! Le succès est au rendez-vous, c’est donc un an plus tard, en avril 2015 qu’il décide de franchir une étape importante : ouvrir sa propre boutique qui se situe juste au coin de la place Tourny, en face de la boulangerie Paul.

SON OFFRE

Caulaincourt Paris

DSC_0021

Le fait qu’il possède un partenariat avec une marque aussi pointue atteste du sérieux de ses compétences. Il travaille donc en étroite collaboration avec la marque française Caulaincourt. Ainsi, il peut vous proposer l’un de leurs modèles classiques qu’il façonnera ensuite selon vos désirs. Il faut compter 490€ pour tous les modèles exceptés les bottines qui coûteront 520€.

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas Caulaincourt, c’est une jeune marque française qui a atterri sur le marché des souliers de luxe en 2008. Fondée par Alexis Lafont, le concept est simple :  rendre accessible les souliers fabriqués en France. Leurs souliers possèdent un parti pris stylistique affirmé, en effet ils proposent des souliers moins longs que les italiens mais sans être aussi court que ceux des anglais.

Une fois vos souliers choisis, c’est à vous de définir  comment elles seront patinées (bien entendu Pierre Monserant se fera une joie de vous guider à travers le processus). Une fois élaborée, la patine est réalisée par des professionnels en France (dont Pierre fait parti).

Pierre Monserant X Caulaincourt

Depuis peu, il propose également le bagage Oscar (un sac Caulaincourt au design ultra épuré qui possède des finitions de caractère) pour 745€. Tout comme les souliers, la peausserie du cuir arrive vierge et c’est vous qui décidez de la marche à suivre.

DSC_0040

Soin & glaçage du cuir

Pierre peut  également patiner une paire que vous possédez déjà, pour cela il faudra compter 70€ (le tarif le plus compétitif que j’ai croisé jusqu’ici). Mais ce qui est intéressant, c’est qu’il ne se contente pas uniquement de cela. Il peut également s’occuper de vos différentes pièces de cuir (sacs, ceintures, bracelets de montre…).

Il peut également prendre soin de vos souliers si vous n’avez pas le temps (ou l’envie) de le faire vous même. Personnellement, s’il m’arrive un petit soucis  comme une tâche étrange ou un cuir abîmé après un choc, c’est lui que je vais consulter en premier (de nombreux accidents de ce genre arpentent la vie d’un gentleman moderne).

Il peut également glacer vos souliers pour une occasion spéciale, ou tout simplement pour le plaisir ! À noter que lorsqu’il patine un modèle de Caulaincourt ou votre propre paire, elles sont systématiquement glaçées.

 

pierre monserant test et avis

 

TEST DES SOULIERS CAULAINCOURT PATINES PAR PIERRE MONSERANT

Pierre propose différents services, ce n’était pas spécialement évident d’en choisir un en particulier. J’ai donc donc décidé de le tester sur son cœur de métier, c’est à dire la patine.

Comme j’apprécie tous mes souliers tels qu’ils sont et qu’ils sont encore relativement neufs (moins de quatre ans), je lui ai proposé de patiner un des modèles Caulaincourt qu’il vend. Mieux encore, un modèle qu’il a déjà travaillé et qui présente une patine dans les tons rouges ! Voici le modèle d’origine que vous trouverez ci-dessous.

J’ai tout de suite eu un coup de cœur pour le modèle Pandore. C’est une paire de monk à double boucles, qui possède des perforations entre le chaussant et le bout rapporté du soulier. C’est un modèle issu de la collection Paris, leur gamme de modèles indémodables.

CHOIX DE LA PATINE

Ma toute première paire patinée sur demande est belle et le rendu en photo était fantastique grâce aux contrastes bien marqués. . Je désirais donc partir sur une patine plus sobre et foncée, moins marquée avec de belles nuances subtiles. Une patine facile à porter lorsqu’on est habitué aux tons unies. J’ai donc demandé à Pierre Monserant de partir sur un ton marron foncé avec des nuances de tons légères et peu contrastés.

Voici le résultat final après une semaine de délai (le moins qu’on puisse dire c’est que Pierre ne chôme pas). Un marron chêne qui se décline en plusieurs tons tout le long des chaussures. Au soleil, on peut même apercevoir des nuances de rouges issues de la patine précédente ! J’obtiens donc un résultat plus modéré et sobre qui s’intègre mieux au bureau.

Pierre monserant test et avis

FINITIONS

Tout comme pour le costume, il en existe beaucoup. L’idée, c’est de se concentrer sur ce qui fait la différence chez Caulaincourt en termes de finitions et de parti-pris créatif.

Le cuir

Caulaincourt Paris se fournit chez deux tanneries françaises : celle Du Puy mais aussi  celle d’Annonay. Deux célèbres tanneries françaises qu’on ne présente plus. De plus, Caulaincourt ne proposant que des patines réalisés à la main et sur demande, le cuir doit être d’une qualité supérieure pour supporter ce traitement un peu plus complexe qu’une patine d’usine.

Après deux mois de port, le cuir ne possède qu’un pli d’aisance à peine marqué et la patine se bonifie. C’est en les chaussant sur la durée que j’ai pu constater que le cuir était issu d’une gamme supérieure de la tannerie d’Annonay, un cuir plus raffiné que mes précédentes paires.

Propre et fin, sa forme est travaillée avec subtilité, le bout se courbe très légèrement. Le bout droit rapporté possède une certaine popularité ces dernières années. D’origine italienne, il vient s’opposer aux formes nettement plus arrondies et trapues des souliers anglais. C’est une forme cohérente avec la ligne stylistique contemporaine de la marque.

Comme vous pouvez le constater, le glaçage est impeccable. Du bout jusqu’aux perforations, je trouve que c’est une finition sophistiquée qui donne plus de relief aux formes et plus de profondeur à la patine.

pierre monserant test et avis

La tige

Dans cette tige à la forme très fantaisiste on retrouve le parti-pris créatif de la marque. Ce n’est pas pour me déplaire, la plupart de mes autres souliers possèdent tous une forme de tige classique (sauf les Septième Largeur). On observe également quelques nuances de rouges mises en valeur par la lumière du soleil. Elles reflètent le travail délicat dont à fait preuve Pierre pour proposer des nuances subtiles comme je lui avais demandé.

DSC_0421

Le montage blake sous gravure

À ce prix là il est évident que les souliers possèdent un montage fermé sous gravure. Un montage qui permet aux coutures d’être situées à l’intérieur du soulier et non plus sur la surface des semelles, c’est plus élégant. Pour ce modèle il s’agit d’un montage Blake. D’ordinaire je ne jure que par le cousu Goodyear mais vu les formes fines du soulier c’était plus cohérent de proposer ce montage. De surcroît, habitant en milieu urbain on peut aisément se promener sans risques avec ce montage fin.

DSC_0429

La semelle est également patinée sur le même ton que celui du cuir. J’ai demandé à Pierre de me garder l’ancienne patine bordeaux car je la trouve élégante.

semelle

Les perforations

Très courantes sur une paire de brogues, elles le sont nettement moins sur une paire de monk à double boucle. En effet, c’est un soulier dont la force de caractère et l’originalité résident dans sa forme et son absence d’œillets et de lacets. De ce fait, c’est toujours délicat d’orner ce modèle de surpiqûres, de perforations ou de bout fleurie car on risque de tomber dans l’excentricité.

L’acte est donc osé mais ça colle bien avec l’esprit de Caulaincourt. De plus, tout le reste du soulier est épuré et la patine n’est pas contrastée à cet endroit, le pari est donc tenu.

DSC_0417

Les boucles

Un détail important dans une paire de monk. Personnellement c’est probablement la finition sur laquelle je m’attarde le plus car c’est généralement à cet endroit qu’on peut facilement déterminer la qualité de celles-ci. Sur les modèles cheap on trouve des boucles grossières, très carrées et souvent d’une couleur un peu rouillée. Sur le modèle Pandore, elles possèdent une forme carré dont les angles sont légèrement arrondis. C’est le reflet d’un travail minutieux qui a permis d’obtenir cet effet très épuré et léger.

boucles

 

Petit récapitulatif sur les souliers Caulaincourt proposés par Pierre Monserant

  • Ils sont fabriqués en France
  • Les finitions sont toutes réalisés à la main
  • Une patine exclusive réalisée entièrement à la main selon vos envies
  • Un cuir français qualitatif

 

CONCLUSION SUR PIERRE MONSERANT

Je suis venu à lui avec une idée un peu complexe à réaliser, mais Pierre a comprit ce que je désirais comme patine et le fruit de son travail était en parfaite adéquation avec ce que je lui avais demandé. En plus, au lieu du mois traditionnel, il peut s’occuper de vos souliers en une semaine seulement.

Pierre Monserant est le seul patineur qui distribue Caulaincourt dans tout le sud-ouest. Pour moi, si vous recherchez une paire de souliers qui sort de l’ordinaire ou bien que vous désirez redonner un second souffle à une paire que vous ne chaussez plus, c’est chez lui qu’il faut se rendre à Bordeaux.

pubstenuebusiness2

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.