TEST KLOKERS : UNE AUTRE FAÇON D’APPRÉHENDER L’HEURE

KLOKERS REPENSE L’ASPECT PRATIQUE AVEC SON CADRANT KEY KLOKERS ET SA COLLECTION KLOL-01

Il y a des temples qui sont parfois difficiles à dépoussiérer, voir même pénétrer. Si on considère la tradition qui entoure ce milieu, et le monopole acquis par quelques-uns, l’horlogerie est une belle et drôle d’affaire.

Après tout, comment est-il possible d’apporter de la nouveauté dans ce milieu ultra-concurrentiel ? Les montres connectées ont somme toute, plu à un grand nombre, laissant de côté le mécanisme traditionnel au profit d’un micro-processeur et d’un écran tactile.. Il y a cette solution, ou celle que propose quelques petits nouveaux arrivés depuis peu.

Sans pour autant passer dans le monde du digital en reniant les préceptes du passé, je vous avais parlé de la marque française Briston Watches il y a quelques mois, et de l’intégration de l’acétate dans la fabrication. Cette fois, nous allons nous intéresser à une autre marque française, qui a réussi à intégrer une réelle originalité et de belles innovations : Klokers.

 

Klokers key klokers klok-01 modèle

 

UN PAVÉ DANS LA MARE DE L’HORLOGERIE.

 

À l’origine..

Il y eut Nicolas Boutherin et Richard Piras. Alors que le premier roulait sa bosse dans la direction artistique entre start-ups et grands Groupes français de l’entertainment (Publicis, Canal + et consorts), le second travaillait en tant que consultant au service de l’innovation technologique, qu’il s’agisse de sujets tels que les véhicules électriques, de nouveaux dispositifs médicaux et plus tardivement, les fameux gardes-temps.

Klokers key klokers klok-01 modèle 2

C’est en 2014 que les deux personnages s’unissent pour fonder un concept commun, à mi-chemin entre vision novatrice de la manière d’aborder l’horlogerie, et la recherche de racines lointaines qui donneraient toute sa force au projet.

Une machine à voyager dans le temps.

Même si la marque s’inscrit dans une dynamique novatrice, chaque pièce réalisée est fortement empreinte d’une utilisation emblématique liée au passé. Que pourrait être la meilleure façon de prouver son amour du temps que de lier le passé, le présent et le futur dans un seul et même objet ? C’est probablement la question que ce sont posés les co-fondateurs de la marque.

Comme son nom l’indique, la Klok-01 est le premier garde-temps développé par Klokers. Largement inspirée de la règle de calcul circulaire utilisée dans un autre temps, elle bazarde l’utilisation classique des aiguilles au profit d’un calcul de l’heure circulaire.

Klokers key klokers klok-01 modèle 3

Pensée comme un ordinateur d’une époque lointaine, la règle circulaire qui existait également dans une version linéaire, permettait d’opérer tout d’abord des multiplications et divisions en faisant glisser une règle entre deux autres, avant d’être utilisée pour travailler sur des calculs plus complexes. Développées bien plus tard que les bouliers, cet objet fut remplacé dans la seconde partie du 20ème siècle à l’arrivée des calculatrices telles qu’on les connaît aujourd’hui.

Klokers key klokers klok-01 2

C’est en utilisant ce même principe que la marque a développé une montre fonctionnant avec 3 disques rotatifs, affichant l’heure à l’extérieur, puis aux minutes et enfin aux secondes. Une belle occasion de mettre à l’honneur ce système ancien dans une version mise au goût du jour; une technologie qui a tout de même été développée durant 2 années de R&D.

Le sens de lecture est à la fois étonnant et simple : il suffit de jeter un coup d’oeil à l’axe vertical pour connaître l’heure exacte, aidé par une lentille de grossissement.

L’interchangeabilité au coeur du sujet : la Key Klokers

Une innovation en entraînant une autre, les montres Klokers ont été pensées non seulement pour être des objets originaux faisant appel à des références emblématiques, mais également comme des pièces du quotidien que l’on peut adapter à nos besoins et au fil de nos envies.

Qui n’a jamais eu envie de porter sa montre au poignet, ou parfois de la poser sur la table en guise d’horloge ou encore la porter telle une montre à gousset ?

Klokers key klokers klok-01 3

C’est à ce moment que la « Key Klokers » rentre en jeu. Probablement sujet à un temps de développement assez long et rigoureux, il s’agit du parfait outil qui répond à la question de l’interchangeabilité posée plus haut.

Technologie qui fut d’ailleurs rapidement déposée et brevetée par le duo de créateurs, cette clé permet tout simplement de détacher le cadran de la montre en poussant simplement un bouton présent à 8 heures sur la montre (que dis-je, l’heure tourne toujours sur cette toquante !).

Klokers key klokers klok-01 6

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle parmi un grand choix de coloris de bracelets à simple ou double tour disponible, on retrouve le « desk & pocket » dans la liste des accessoires disponibles chez Klokers. Un étui en cuir qui permet comme son nom l’indique de porter sa montre à l’instar d’une montre à gousset, tout en étant protégée par un étui en cuir, ou alors de la poser sur une table telle une horloge.

Française avec un accent « Swiss Made ».

Au sens technologique, l’horlogerie est très souvent partagée dans deux contrées très différentes, mais rivalisant de créativité : la Suisse et le Japon. Sans aucun doute pour une question de qualité et de proximité, les créateurs de la marque n’ont eu que quelques kilomètres à parcourir dans les Alpes de Haute-Savoie pour trouver le lieu de fabrication de leur garde-temps.

Même si l’ingénierie et le design réunissent cinq collaborateurs à Annecy-le-vieux, c’est dans la petite commune helvète de « Le Breuleux » que se fait la préparation et le montage.

Pour les chiffres, on apprend que la marque dispose de 17 fournisseurs différents pour la création de cette montre et de sa petite soeur, la Klok-02, mais 60% des pièces sont originaires de Suisse. Et PAF ! Le fameux label « Swiss Made » est donné ! Un atout de poids pour espérer peser à l’échelle internationale.

Dans les faits (et avec un peu de jargon horloger), de la préparation, à l’assemblage final en passant bien sûr par la mise en place du mouvement, de l’aiguillage, des tests de lanternage et des tests d’étanchéité, tout est réalisé dans cette même usine pour assurer une fabrication suivie à 100%.

Le tout embarque une technologie bien helvète : un mouvement Ronda avec micro-moteurs de type Lavet (un mouvement de haute précision à quartz en somme).

Mais si toute cette odyssée du temps a été possible, c’est avec l’aide de la French Tech d’Annecy, le BPI et surtout d’une campagne de crowdfunding particulièrement réussie

Ou comment exploser le score d’un crowdfunding.

S’il nous est possible de réaliser ce test aujourd’hui et de vous présenter cette marque d’horlogerie innovante, c’est parce qu’elle a réussi à traverser les étapes les plus compliquées qu’une start-up peut connaître avec brio, et plus encore.

Alors que la marque Klokers figurait lors de son développement dans le catalogue de la French Tech du bassin d’Annecy (pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un organisme qui unit et soutient les start-ups du milieu technologique dans chaque région de France), elle s’est vue également labellisée par le BPI France en tant qu’entreprise innovante, un premier coup de pouce important pour assurer la création et le fonctionnement de la marque. Mais ce qui vient ensuite relève juste de l’exemplarité…

C’est en septembre 2015 que la marque décide de se lancer au grand jour, alors que l’elle termine de peaufiner ces modèles Klok-01 et 02.

En proposant son projet au plus grand nombre à travers la plateforme de crowdfunding Kickstarter, et en cherchant à atteindre un objectif de 50000 euros, les créateurs de Klokers ne devaient pas se douter du succès que leurs gardes-temps engendreraient aussi rapidement : 200000 euros récoltés en deux heures, un des meilleurs lancement de l’histoire de Kickstarter, pour finir avec plus de 600000 euros récoltés à travers la plateforme. Bref, pour vous éviter de faire le calcul, on est sur un peu plus de 1200% de réussite !

En bouclant plusieurs tours de tables avec BPI France et plusieurs business angels, la marque est officiellement lancée l’an passé et montre qu’elle a toutes les armes pour avoir un bel avenir devant elle.

 

TEST DE LA MONDE KLOK-01

Première montre sortie de l’atelier de fabrication du village Le Breleux, la Klok-01 est la première étape que propose la marque Klokers vers un voyage dans le temps. Il s’agit donc de découvrir tout ce qui en ressort.

Un cadran original qui a de l’allure.

C’est au premier coup d’oeil que cette montre fait la différence avec tout ce que nos connaissons. La première tentative de compréhension de l’heure est déjà un petit voyage dans le temps, vers une manière différence d’aborder la question. Avec ses 44 mm de diamètre et ses 17 mm de hauteur, il s’agit néanmoins d’un cadran légèrement imposant, sans pour autant devenir disproportionné sur un poignet fin.

À première vue, on pourrait croire qu’il s’agit là d’un objet trop complexe, mais on s’y fait très rapidement en se rendant compte que la lecture de l’heure en est simplifiée.

On retrouve donc sur le face avant de cette montre les 3 disques rotatifs qui, de l’extérieur à l’intérieur, représentent tout d’abord l’heure (déclinée de 1 à 12), les minutes, puis les secondes. Les différentes graduations rendent ce niveau de lecture assez simple, sans compter sur l’apport très efficace de la bulle de grossissement qui vient entourer l’axe vertical de lecture.

À noter qu’au centre du cadran, la tête de montre (bleue sur ce modèle) est également disponible en jaune et gris. Un petit détail esthétique qui donne un peu plus de personnalité à cette montre.

L’arrière du cadran est également très intéressant, et montre cette particularité opérée par la « Key Klokers » : On retrouve ainsi le sabot dans lequel vient se fixer le bracelet de la montre, ainsi que les indications telles que le réglage des heures et minutes, et du bouton permettant de défaire le bracelet. Sans oublier bien sûr, l’indication prouvant que la montre est waterproof (jusqu’à 30 mètres de profondeur).

Côté matériaux, la verre de la montre est un composé de polymère, et la structure en métal.

Le bracelet en cuir.

Très classique. Il s’agit d’un bracelet en cuir marron sur ce modèle, qui possède une structure en métal permettant de se fixer au cadran. Il a été étudié pour garder une certaine simplicité esthétique, et sa taille est relativement commune (22 mm de largeur).

Histoire de donner encore un peu plus de personnalité à son garde-temps, la marque propose de choisir le bracelet parmi une bonne diversité de coloris (noir, anthracite, bleu, moutarde, marron, orange et beige). Au toucher le cuir est assez doux, et vu la rigidité qu’il montre aux premiers ports, semble très solide.

On peut observer la régularité des points de couture, et le peu de rides que ce dernier montre après quelques jours de port au poignet.

De toute évidence, il s’agissait également pour la marque de créer un bracelet qui en plus d’être interchangeable, pouvait se suffire à lui-même, étant considéré avant tout comme un accessoire de mode. Pour choisir de compléter sa garde robe avec un autre bracelet simple, il faut compter 119 € auprès de la marque, et 149 € pour un bracelet double (38mm de largeur), actuellement en pré-commande sur le site officiel. Ce dernier prix est le même à débourser afin d’obtenir le fameux « desk & pocket ».

Beau et simple, un fonctionnement qui séduit au premier coup d’oeil.

Encore une preuve que malgré une apparence qui laisserait croire à une certaine complexité, le fonctionnement de la montre est des plus simples.

La boucle ardillon en acier inoxydable présente à 3 heures sert comme dans la plupart des cas à changer l’heure de la montre. Il suffit de le tirer vers l’extérieur, et on voit les deux cylindres des heures et minutes reprendre place à sa guise à l’heure souhaitée.

Même chose pour la Key klokers à 8 heures : il suffit de pousser ce bouton, également produit en acier inoxydable pour verrouiller et déverrouiller le cadran du bracelet. On ne peut pas faire plus simple et efficace.

L’entretien du cristal.

Pour terminer avec une dernière donnée qui a son importance : le cristal de la montre n’est pas réalisé en verre, et n’est pas traité saphir. Certains parleront de fragilité, mais le composant en polymère utilisé peut-être des plus intéressant.

Tout d’abord, il est traité anti-reflets, et présente à 12h une lentille de grossissement. Vous auriez peut-être peur d’érafler votre montre dans certains cas, au détour d’une soirée un peu trop arrosée ou en se rapprochant un peu trop fatalement d’un mur ? Et bien jetez un oeil à la vidéo ci-dessous, cela pourrait vous rassurer (comme ce fût le cas pour moi).

Et au poignet ?

Au poignet, cette montre a vraiment de l’allure. Ayant un poignet assez fin, j’ai eu peur à prime abord qu’elle soit légèrement disproportionnée, mais les 44 mm de diamètres sont parfaitement proportionnés avec la taille du bracelet.

Et puis entre nous, lorsque l’on a un beau garde-temps au poignet, nous n’avons pas franchement envie de le garder caché tout le temps sous une manche de pull ou de veste !

CONCLUSION SUR LA KLOK-01

Je l’ai peut-être déjà énoncé plus haut, mais il semble que la marque Klokers ait un bel avenir devant elle. Non seulement elle propose une manière différente de lire l’heure que celle que l’on connaît, mais elle a réussi à lier le charme d’une montre élégante à la technologie key klokers, sans faire appel au « tout digital », plaît au premier coup d’oeil.

J’apprécie fortement ce lien crée avec le passé, tout en permettant de donner l’information du moment présent. Les proportions sont bien respectées pour éviter le côté bling bling, et après avoir eu l’occasion de jeter un oeil à la Klok-02, la petite soeur de la montre testée, il semblerait que les créateurs ont encore une belle marge de créativité.

Vous pouvez trouver la klok-01 au prix juste de 399€ sur le site de la marque !

Note formelle : 7/10 (Belle montre pour aller avec un ensemble formel..)

Note casual : 8/10 (..Mais à mon sens, elle ira légèrement mieux dans une tenue smart-casual)

Rapport qualité / prix : 9/10 (Rien à redire, on en a pour son argent)

Prise de risque : 3/10 (Attention au poignets très fins, pour les autres, pas de souci !)

pubstenuebusiness2

  • Goubert

    Bonjour vous annoncez une épaisseur de 17 mm ne serai-ce pas plutôt 11 mm ?
    J’adore l’article un grand merci de m’avoir fait découvrir cette montre !

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.