TEST BUZONI : UNE MAISON DEMI-MESURE FORMÉE PAR UN MAÎTRE DE LA GRANDE MESURE

costume buzoni bordeaux

 

Voilà maintenant deux mois que j’ai quitté Paris pour passer quelques mois à Bordeaux. J’ai donc décidé de mettre ce temps à profit pour vous dénicher quelques adresses sartoriales pointues qui valent le détour au sein de la cité du Vin !

C’est sur les conseils d’une connaissance originaire de la région, que je suis allé à la rencontre de ce tailleur inconnu au bataillon : Buzoni. En surfant sur leur site, j’y trouve de nombreuses références tissus (Holland & Sherry, VBC, et bien d’autres telles que Fratelli, Caccioppoli) qui attestent du sérieux de la démarche. Mieux encore, j’y trouve également des tarifs compétitifs qui n’ont rien à envier auprès de leurs concurrents. Je retrouve donc les éléments essentiels qui caractérisent le genre d’enseigne qu’on apprécie chez Jamais Vulgaire, le genre de marque qui privilégie avant tout la qualité produit.

Nous prenons donc rendez-vous avec Lucile et au fur et à mesure que la conversation se prolonge, je comprends également qu’ils proposent des finitions poussées, dont la  fameuse boutonnière milanaise.  C’est donc avec plaisir qu’aujourd’hui je vous parle de Buzoni, une enseigne Bordelaise toute particulière.

LA MAISON BUZONI

La Genèse

Buzoni, c’est l’union de deux passionnés (comme c’est souvent le cas dans ce corps de métier). D’un coté nous avons Lucile, formée par un maître tailleur il y a quelques années de cela et de l’autre nous avons Etienne, qui s’intéresse de près aux traditions sartoriales, au rugby et bien entendu au vin.

Ils se rencontrent à l’Inseec de Bordeaux (école avec laquelle ils possèdent un partenariat privilégié), Lucile y étudie la finance tandis qu’Etienne y étudie l’entrepreneuriat. Très vite, ils désirent monter leur propre affaire. Férus de traditions sartoriales, ils s’aperçoivent qu’à Bordeaux l’offre tailleur est très limitée. En effet, il y a encore deux ans de cela, on ne pouvait compter que sur Smuggler Ou M. Zadi pour proposer de la demi-mesure. Bref, il fallait alors débourser au moins 1000 € pour un costume en demi-mesure (pour de beaux produits certes, mais c’est loin d’être abordable). Ils décident donc de se lancer dans l’aventure après une étude marché approfondie.

Le projet commence à prendre sérieusement forme à l’été 2016, il ne leur reste plus qu’à déterminer le nom de l’enseigne. Ils choisissent Buzoni, le nom de famille de l’arrière grand-mère de Lucile, qui est originaire d’Italie. La boutique ouvre donc ses portes sur un emplacement prestigieux à Bordeaux, à savoir la rue Esprit des Lois, juste en face du grand théâtre et de l’Intercontinental (où se trouve le restaurant étoilé du fameux chef Gordon Ramsay).

Savoir-Faire

Lucile s’est donc naturellement formée à l’art du tailoring, et pas par n’importe qui. Elle fut formée pendant plus d’un an par José Guerrero dit « le Sorcier ». Un surnom qu’on lui a attribué car il était capable d’habiller n’importe quel gabarit, en effet il fut formé à la grande mesure. Il a notamment habillé de nombreuses personnalités politiques de haut rang. C’était un artisan passionné  qui a transmis son savoir-faire à Lucile avant de prendre sa retraite. D’ailleurs, elle utilise des instruments pour la prise de mesure que je n’avais encore jamais croisé auparavant.

Leurs costumes sont fabriqués dans une manufacture située en Pologne qui travaille pour une dizaine de tailleurs réputés. Elle possède notamment une unité spéciale de tailleur qui travaille exclusivement les plastrons naturels de manière entièrement traditionnelle.

Offre

Comme nous le disions, Buzoni est un tailleur sérieux qui travaille avec les plus grands drapiers tels que Holland & Sherry, VBC, Fratelli, Caccioppoli et bien d’autres. Ils ne proposent que deux type de montage : le semi-traditionnel ou  traditionnel, pas de thermocollé. En effet, même si le thermocollé propose des avantages en termes de prix, le costume ne vous offrira pas une longévité très grande (au mieux trois ou quatre ans) contrairement au montage semi-traditionnel (autrement nommé le semi-entoilé) qui propose des costumes qui vous tiendront entre 5 ou 10 ans. Les finitions sont très poussées et proprement réalisées (je vous détaille tout dans la partie du test).

Ils démarrent leur offre costume à partir de 565€ avec un deux pièces. Ils proposent également des trois pièces et des croisés.

Ils proposent des chemises  en demi-mesure made in France à partir de 130€ ! Une fabrication labellisée origine France garantie. Autrement dit, toutes les opérations sont réalisées en France (et non pas juste la dernière comme c’est souvent le cas). Des chemises sur de très beaux tissus comme Albini, Thomas Mason.

DSC_0755

Ils possèdent également une offre de manteau en demi-mesure particulièrement intéressante à partir de seulement 585€ pour un tissu  Bacci Riga Panno. Quand on sait que la plupart des marques de prêt à porter propose des manteaux entre 450 et 600€ sur un tissu moins qualitatif et aux finitions basiques, autant sauter le pas et s’offrir un manteau sur mesure pour le même prix.

On peut également y trouver des pantalons en demi-mesure à partir de 195€ avec de beaux tissus comme VBC ou la maison anglaise Brissbane & Moss. C’est un peu cher vis à vis d’un chino en prêt-à-porter, mais le fait de pouvoir choisir une taille haute ainsi que toutes les finitions sartoriales ultra qualitatives (comme les pinces, les revers, les surpiqûres…) fait une différence notable qui rend l’offre attractive.

On y retrouve aussi tout une palette d’accessoire qualitative. Des écharpes made in Germany à 80€, de belles pochettes, de belles chaussettes et surtout une gamme de nœud papillon sur mesure made in Bordeaux.

DSC_0750

TEST DU COSTUME  ET DU MANTEAU D’HIVER BUZONI

Bien entendu nous voulions tester la pièce maîtresse du tailleur, à savoir le costume. Mais nous trouvions également l’offre manteau particulièrement pertinente en termes de qualité comme de prix.

Dans ce test, je me concentre particulièrement sur les finitions proposées par Buzoni. J’ai choisis des finitions ultra sartoriales et classiques (vous aurez quelques surprises). J’en attendais également beaucoup de la prise de mesure et du fit global, après tout elle est formée par Guerrero, il fallait mettre la barre haute.

Je commence à accumuler pas mal d’expérience grâce aux divers tests, à tel point qu’à partir d’aujourd’hui j’ajouterai systématiquement un petit récapitulatif des options importantes que j’ai choisi. En effet, lorsque l’on façonne un costume en demi-mesure, il y a tellement d’options différentes qu’on a vite fait d’être perdu. Vous pourrez le trouver à la fin de chaque test !

Le costume Prince de Galles fondu bleu marine

costume buzoni bordeaux 2

Le Tissu

DSC_0803

J’ai opté pour un tissu VBC 110s (260 gramme  par mètre) en laine, donc particulièrement adapté en toute saison. Un motif Prince de Galles bien fondu, dont le caractère prend  toute sa forme au contact de votre interlocuteur.

Les finitions

EPAULE

La ligne est parfaite, aucune accumulation de tissu et le padding est invisible. Même chose pour l’épaule renforcée, elle permet d’ajouter un peu de carrure mais elle est difficile à déceler car le fit est parfait.

costume buzoni bordeaux épaule

REVERS

J’en ai définitivement fini avec les revers fins. Sans tombé dans l’excès comme on peut parfois le voir au Pitti Uomo, j’opte pour des revers proportionnés à 8 cm de large. Des revers bien mis en valeur par les surpiqûres et le motif fondu du tissu qui donne un aspect texturé.

DSC_0405

LA BOUTONNIÈRE MILANAISE

Une finition historique très prisée des puristes, qui n’est pas toujours proposée par les tailleurs. Elle offre de la profondeur et hausse le caractère business de l’ensemble. Un petit détail discret et élégant qui en dira long sur votre culture sartoriale.

costume buzoni bordeaux boutonnière

 

POCHE BARCHETTA

Bien inclinée et bien marquée (plus que les autres costumes que j’ai réalisé à ce jour), c’est une finition sartoriale assumée qui permet de mettre en valeur votre pochette.

costume buzoni bordeaux finitions 2

POCHES INCLINÉES PASSEPOILÉES

Une finition que j’apprécie toujours et qui ne changera pas. En effet, on reste sur un costume très formel donc on ne peut pas partir sur des poches plaquées. On retrouve la double couture en croissant demi-lune de chaque coté des poches. Une couture qui renforce la tenue de vos poches, prévenant ainsi un éventuel accident. Ceci dit, je conseille toujours d’éviter de remplir les poches d’un costume car à terme cela le déforme.

DSC_0408

On peut constater la même chose sur les poches intérieures. Aucune (même la petite poche) n’est négligée, on y retrouve systématiquement les doubles coutures en demi-lune.

costume buzoni bordeaux finitions

SURPIQÛRES  AMF

On les retrouve sur l’ensemble du costume (revers, poches, pantalon, pochette Barchetta, col et coutures). Inutile de vous rajouter une photo pour illustrer cela car elles sont visibles sur tous les autres clichés.

BOUTONNIÈRE / BOUTONS

Une boutonnière entièrement fonctionnelle en nacre véritable cela va de soi. J’ai  opté pour une petite touche plus claire  sur le dernier bouton par pure fantaisie (attention je suis en train de bousculer tous les codes établis). Comme il s’agit d’un costume business, les boutons sont fondus dans le costume. Ils sont donc bleu marine. Je vous conseille d’éviter de prendre des couleurs de boutons contrastantes bien malvenues dans un contexte formel.

DSC_0400

 

DSC_0407

LES DOUBLE PINCES

Je décide de franchir le pas, j’ai opté pour l’ajout des deux pinces sur le pantalon. C’est une finition ultra classique qui se perd et pourtant je trouve que ça donne tout de suite un vrai caractère formel au pantalon. J’ai vraiment apprécié le rendu visuel et désormais tous mes costumes formels seront ornés de pinces. D’ailleurs, on ne le propose pas spontanément chez tout les tailleurs alors qu’elle est très en vogue chez les puristes comme Andreas Weinas ou The Nordic Fit par exemple.

DSC_0414

LES PATTES DE SERRAGE

Je ne porte jamais de ceinture sur mes costumes. Chez Jamais Vulgaire cela ne fait pas l’unanimité d’ailleurs, la rédaction est plutôt divisée à ce sujet. Personnellement, je trouve que ça coupe la taille,  brisant ainsi la transition entre la veste et le pantalon du costume. En revanche, j’adore en porter sur un jean ou un chino.  Bref, je trouve le résultat nettement plus épuré et très agréable à porter. C’est une finition que je choisirais désormais pour tous mes prochains costumes.

DSC_0413

REVERS DU PATANLON

Je ne peux plus me passer des revers sur le pantalon d’un costume. C’est une finition de puriste que j’apprécie. On a opté pour une hauteur de 4 cm histoire d’assumer le parti-pris stylistique. Plus court ( 3 ou 2 cm), autant ne pas le faire et plus haut c’est impensable sauf si vous êtes un parrain de la Cosa Nostra.

DSC_0415

 

RÉCAPITULATIF DES OPTIONS CHOISIES

Voici les options importantes que j’ai choisi afin d’orienter la construction du costume. Elles sont toutes orientées vers un contexte formel et business. En ce qui concerne le reste des options de personnalisation, vous pouvez vous faire plaisir à fond (notamment la doublure) car cela n’a aucun impact sur le registre du costume.

  • Des revers à cran simple de 8 cm (vous pouvez monter à 9 ou 10 cm si vous êtes plus large que moi, ce qui n’est pas très compliqué)
  • Surpiqûres AMF
  • Boutons en nacre bleu marine (fondus dans le costume)
  • Boutonnière aux coutures fondues (sauf sur la dernière couture qui est contrastante)
  • Double pince sur le pantalon (pas obligatoire)
  • Pattes de serrage (ça ou le classique ardillon avec des passants ceinture c’est selon votre préférence)
  • Revers pantalon marqués à l’extérieur sur 4 cm de hauteur
  • Poches passepoilées à rabat (obligatoire pour du formel)

 

Le manteau croisé laine et cachemire Bacci Riga Panno

DSC_0486

Buzoni propose différentes gammes de prix en fonction du tissu choisit. On démarre à 585€ pour un Bacci Riga Panno en laine/cachemire (une petite maison italienne qui fournit des tissus de qualité) mais les prix peuvent facilement s’envoler  à 1500 ou 2000€ pour un 100% cachemire.

À ce prix là, je me suis dis que c’était pertinent et compétitif vu ce que l’on peut trouver dans la plupart des marques de prêt-à-porter haut de gamme.

Sauf que, parmi l’offre manteau que propose toutes ses grandes enseignes qui ont pignon sur rue (entre  450 et 600€ en moyenne) on peut constater plusieurs différences avec Buzoni  :

  • Le tissu ne sera jamais aussi qualitatif qu’un Bacci Riga Panno pour cette gamme de prix là.
  • Il est entièrement conçu selon vos mesures, ce qui n’est pas le cas du prêt à porter
  • Vous  pouvez  le façonner et le personnaliser selon vos désirs, alors que c’est quand même très rare de trouver la pièce parfaitement construit comme on le désire dans le prêt à porter.

Enfin, Buzoni ne lésine pas sur la matière. Le manteau est très bien pourvu, c’est un vrai drap de laine épais qui vous gardera au chaud.

Le manteau que j’ai élaboré a donc été conçu comme un pardessus business, on y retrouve donc beaucoup de finitions formelles.

TISSU

On part sur un mélange laine/cachemire (ce qui donne tout de suite un aspect très texturé) de couleur bleu nuit, business oblige.

DSC_0821

 

FINITIONS

ÉPAULE

Elle tombe tout aussi justement que le costume. Le padding est très léger car le pardessus est prévu pour être porté avec un costume en dessous, il ne faut donc pas trop en rajouter, même chose en ce qui concerne le renfort de l’épaule.

DSC_0391

REVERS

On a décidé de se lâcher un peu et d’opter pour des revers de 10,5 cm de large. Sur un costume ça peut paraître énorme, mais sur un manteau croisé épais c’est en fait l’idéal pour quelqu’un de mince. Ce qui laisse entendre qu’un homme de carrure normal peut tout à fait envisager de pousser la générosité des revers jusqu’à 11,5 ou 12 cm de large. En tout cas le rendu est très satisfaisant, ça en impose à fond.

DSC_0388

POCHE BARCHETTA

On retrouve également une poche barchetta très prononcée, tout comme sur le costume. Pour ce qui est du mouchoir de poche, ce n’est pas obligatoire. Personnellement j’en porte également un sur le manteau parce que je ne peux pas m’en passer dans mes différentes tenues business! Selon moi, la présence d’une pochette sur un costume fait vraiment la différence, c’est un tout petit accessoire, mais il hausse tout de suite le caractère sartorial de votre tenue.

DSC_0390

POCHES PASSEPOILÉES A RABAT

Tout comme le costume, j’ai façonné le manteau pour un usage plutôt formel alors j’ai opté pour des poches à rabat passepoilées. On retrouve les mêmes finitions sartoriales abouties, notamment les deux coutures en croissant demi-lune. Elles sont d’autant plus importantes que les poches de manteaux sont souvent mises à contribution.

DSC_0397

DSC_0393

DOUBLURE

J’ai pris une doublure vert foncé car c’est une couleur que j’adore et aussi parce qu’en colorimétrie ce sont deux tons qui matchent bien (on a écrit un petit article très sympa sur l’adéquation des couleurs). De manière générale, concernant la doublure, vous êtes libre de faire ce que vous désirez. Ceci dit, je conseille d’éviter les doublures trop criardes que vous assumerez difficilement au début.

DSC_0395

BOUTONNIÈRE & BOUTONS

Même chose que pour la veste du costume, une boutonnière entièrement fonctionnelle sur des boutons fondus. Au départ j’avais en tête de prendre des boutons marrons pour ajouter un peu de contraste mais Lucile me l’a déconseillé. Au final les boutons en nacre véritable bleu marine me conviennent tout à fait !

DSC_0386

SURPIQÛRES AMF

Elles sont présentes sur l’ensemble du manteau (revers, pochette barchetta, , tout comme le costume ! Ce n’est pas pour me déplaire, elles mettent encore plus en valeur l’ensemble du manteau. J’apprécie le coté artisanal que cela donne à l’ensemble du costume et ça marche tout autant sur le manteau si ce n’est plus.

ENCOLURE

J’aurais pu prendre une couleur d’encolure contrastante mais comme je porte le col relevé, je préfère une encolure neutre ton sur ton afin d’éviter des rappels de couleurs peu subtils. Je trouve également que porter son col relevé (sur un manteau uniquement) offre tout de suite plus de profondeur aux revers. Ça n’est pas une règle établie, simplement une préférence sur le plan esthétique.

DSC_0399

RÉCAPITULATIF DES OPTIONS CHOISIES

  • Manteau croisé
  • Longueur : tombe au dessus du genou (15 cm d’écart)
  • Revers à cran aigu de 10,5 cm de largeur
  • Surpiqûres AMF
  • Boutons en nacre bleu marine fondus
  • Boutonnière aux coutures fondues
  • Doublure contrastante vert foncé
  • Encolure fondue
  • Poches passepoilées à rabat (obligatoire pour du formel)

CONCLUSION SUR BUZONI

Je tiens à préciser qu’il a seulement fallu une petite retouche sur le col du costume (d’ordinaire ça nécessite un ou deux essais supplémentaires). Tout le reste était parfait en arrivant, y compris le manteau. Ce qui signifie que la prise de mesure était excellente. Les finitions sont elles aussi soignées et plus nombreuses que d’ordinaire. Les pièces sont arrivés dans les délais prévus alors que le transport accusait exceptionnellement un léger retard, au final le costume est bien arrivé au bout d’un mois. Pour ce qui est du rapport qualité/prix, je le trouvais intéressant en surfant sur leur site et je peux maintenant affirmer qu’il tient la route. Pour conclure, je dirais que Buzoni est une adresse sartoriale pertinente qui va probablement se faire une belle réputation dans le sud-ouest dans les mois à venir.

 

pubstenuebusiness

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.