Les 7 détails à vérifier absolument avant d’acheter un pull

Voici le deuxième article de la série sur les pulls. Etant donné qu’on parle d’une pièce avec une construction plus basique (sans liseré ou fermeture compliquée), on s’attardera davantage sur les couleurs, les matières et aussi les différents styles possibles.
Vous trouverez à la fin des tenues simples, faciles à appliquer et sur lesquelles il est vraiment difficile de se tromper, ainsi que quelques astuces pour aller plus loin.

Cet article est un extrait du Guide des pulls qui sort d’ici la semaine prochaine et qui comportera des dossiers bien plus fouillés et des sélections pointues.
Si vous pensez avoir de bonnes connaissances en la matière car vous connaissez des marques comme SNS Herning, alors vous allez être surpris de voir à quel point on peut aller encore plus loin en terme de qualité 🙂

Vous allez voir beaucoup d’exemples de textures sans que je mentionne forcément les marques: vous en découvrirez certaines vendredi :-).

I Bien choisir votre pull en fonction de votre contexte: l’échelle incontournable

Dans un contexte professionnel un peu austère, le mieux est d’opter pour un pull col V ou col rond uni avec une laine mérinos fine ou plus simplement du cachemire.
Vous pourrez trouver largement de quoi faire en allant chez Uniqlo ( avec éventuellement quelques retouches).
Contrairement à un cardigan, un pull ne se distingue pas vraiment par sa coupe ou sa structure (à moins d’avoir un col très très particulier ou une longueure oversize mais ce n’est pas un style que l’on abordera dans l’article).
Il existe une échelle très simple pour jauger par vous-même du contexte dans lequel vous pouvez porter ou pas un pull.
Il vous faut analyser sa couleur, ses motifs et sa texture et suivre cette classification:

1 Le motif

C’est ce qui s’introduira le plus facilement dans un milieu professionnel un peu sévère. Par exemple un pull col V ou col rond en laine mérinos fine ou en cachemire. (que l’on trouve chez Uniqlo).
Vous pourrez en porter très facilement par dessus une chemise et sous une veste de costume grise ou bleu marine.
C’est le premier échelon car, si la matière et la coupe sont classiques, à peu près toutes les couleurs passent. Par contre, ça fera très classique, voire vieillot.

2 La texture

C’est l’étape d’après. Pourquoi ? Car ça va déjà vous fermer les portes d’un environnement professionnel un peu stricte. Même s’il s’agit d’un bête col rond, vous aurez déjà bien plus de mal à faire passer un pull épais avec une texture aran, torsadée ou en nid d’abeille qui fera tout de suite beaucoup plus penser à la chasse ou la pêche qu’à la dernière comptabilité prévisionnelle.
On va voir quelques exemples dans la partie suivante

3 Un motif original

On ne peut pas dire qu’un motif soit un détail sobre comme une texture, et c’est résolument plus fort qu’une couleur. C’est pourquoi je le place tout en haut de l’échelle: le Fair Isles, les motifs nordiques ou aztèques sont de bon goût mais ont davantage leur place dans un cadre décontracté.

4 Couleur + Texture

C’est la plus discrète des combinaisons: la texture étant souvent un peu masquée par la couleur.

f6fa1efacaec5ff435653c5c68a309bc

5 Motif + Texture

Sur les pulls bien faits, la répartition entre motif et texture est réalisée de manière à ce que les deux puissent se distinguer. On a donc une pièce déjà plus forte.

436724_FL13_FF_TOM

6 Motif + Couleur + Texture

Ce n’est pas forcément l’exemple le plus pertinent car la texture est assez discrète sur cette photo, mais ce modèle Howlin By Morisson représente bien ce genre de pièces fortes.

4313a3b6634a1ece6cf1a3611d9b6259

II La matière d’un pull: laine vierge, laine mérinos, cachemire et diverses laines écossaises

A moins de vouloir vous aventurer vers le 5 et le 6, vous pouvez directement vous diriger vers des laines mérinos fines, des laines écossaises bien épaisses ou du cachemire. Encore une fois, les mélanges 80% laine 20% nylon restent raisonnables.
Vous connaissez déjà les avantages de la laine (mais un bref rappel ne fera pas de mal): elle est plus durable, isole mieux, ne retient pas les odeurs.

Soyez par contre vigilants sur le boulochage. Il n’y a a a priori aucun moyen de le repérer avant l’achat.
La seule chose que vous pouvez faire, c’est vérifier la réputation d’une marque sur les blogs, sites et forums: les mécontents parleront bien assez vite de ce genre de problèmes.

La vision qui a quasiment toujours marché pour moi, c’est de me diriger vers les producteurs locaux historiques, ceux qui se sont fait connaître grâce à leur petit moulin et dont le savoir-faire est à présent reconnu dans le monde entier.
Pour simplifier, les laines vierges increvables au rendu très brut se retrouveront en Ecosse, tandis que les laines mérinos extra fine seront davantage italiennes.

Le cachemire est bien plus cher: ce n’est pas car sa qualité est bien meilleure mais plutôt parce qu’il est plus rare. C’est par contre un investissement intemporel: selon le blog The Art of Manliness, vous êtes censés pouvoir porter un bon pull en cachemire environ 200 fois, sur 10 ans.
Attention à la notion de localisation: les fibres de cachemire viennent de chèvres vivant en Chine, en Mongolie, en Afghanistan et en Iran.

British_primitive_goat_Capra_hircus_3

Les confections de qualité sont quant à elle écossaises ou italiennes.
On ira bien plus en détails dans le guide des pulls et cardigans (qui sort au plus tard en début de semaine prochaine).

III La texture d’un pull et l’exemple des pulls aran: torsades, nid d’abeille, point de ris et laines mouchetées.

On distingue plusieurs types de textures, qu’on peut rattacher pour la plupart à des savoir-faire écossais, irlandais et islandais.

Les pulls Aran

C’est un classique irlandais. Les vrais pulls Aran sont de véritables oeuvres d’art avec de nombreux mythes. Ils étaient censés à la fois tenir chaud à un marin en mer et avoir des torsades assez précises pour pouvoir l’identifier (ou au moins son clan) s’il était retrouvé noyé. Ils sont de nos jours toujours fait main dans l’île d’Emeraude, et chaque pull recquiert plus de 100000 coutures. Une texture aussi forte est faite pour être mise en avant, évitez de la mélanger par exemple avec un blazer en tweed trop compliqué.

Le site Omaille livre quelques clés pour décrypter la symbolique de ces pulls, et surtout pour vous donner un plus large éventails des possibilités: vous ne ferez plus de choix par défaut et vous aurez une idée plus précise de ce que vous cherchez .
Ce n’est pas pour en faire un article wikipedia, mais pour vous donner une vision exhaustive de toutes les textures

les torsades (cable stitch) représentent le cordage d’un bateau de pêche
la maille tressée (plaited cable) représente les relations de la vie familiale

IM_Carousel_12

le point de ris (moss stitch) représente la fertilité du sol

img_0524_matte_390_0
le point de diamant représente un filet de pêche et symbolise le succès et la fortune. Il s’agit cependant à mon goût d’un motif un peu vieillot qu’il est difficile de réactualiser (sans compter que la photo ci-dessous fait très catalogue La Redoute)

tumblr_inline_mupx9z58gl1qfex1b

le nid d’abeille (honeycomb) les récompenses d’une bonne vie

1121601539-01BG-mrlacenaire-pullmarcel-01-0980-1024

1121601539-01BG-mrlacenaire-pullmarcel-04-0980-1024

Voici le schéma récapitulatif. Les autres textures sont peu utilisées donc on ne s’attardera pas dessus:

AranStitches

Les pulls mouchetés des iles Shetland

Les pulls mouchetés les plus connus sont originaires de la région des Shetlands (la même connue pour ses pulls Fair Isles)  Leur laine semble plus rêche et rugueuse et elle est parsemée de couleurs ça et là.
tumblr_inline_mrizgrBFX91qz4rgp

tumblr_inline_mrizg9AzV81qz4rgp

IV Les couleurs d’un pull

Le pull col V est censé être une couche intermédiaire: c’est un vêtement qui fera la liaison soit entre un manteau très foncé et une chemise très claire. Ou alors il rajoutera du contraste entre un manteau et une chemise de la même couleur.
Il sera rarement dans les mêmes tons, sauf si vous avez déjà une maîtrise avancée des contrastes de matière.

0023

0034

(crédits photo : The Style Blogger)

 

V Coupe et construction d’un pull

La profondeur du col d’un pull

Comme d’habitude, cherchez le juste milieu. Vous pouvez vous permettre de prendre légèrement plus profond pour un col V que pour un col rond: car c’est une forme plus usuelle et donc moins précieuse.

Les finitions du pull à vérifier

De nombreuses photos sont disponibles sur la plupart des e-commerces pour qu’on puisse vérifier leur qualité sans se tromper.
Regardez le nombre de points de coutures sur les photos de détails , et soyez à l’affût des petits fils qui pendent négligemment: si même en photo on les laisse apparents, cela veut surement dire qu’il y a encore plus de défauts sur le vrai produit.

La forme du col:

Col en V
Plus adapté aux chemises formelles, au col un peu rigide et que vous porterez avec un bouton ouvert.
C’est un look très bateau , évitez des couleurs trop classiques ou soyez irréprochables sur la forme et les matières

Col rond
Une forme plus brute (sauf lorsqu’elle est profonde), qui convient bien aux chemises chambray et aux chemises à carreaux.
Elles conviennent aussi aux chemises très minimaliste avec un cutaway collar, qui se portent entièrement fermées.

VI Quel style pour un pull ? Quelques idées de tenues simples

Les idées et photos suivantes viennent du très bon blog Effortless Gent. Rassurez-vous, je ne me contenterai pas de faire une traduction anglais français mais je vous proposerai aussi quelques alternatives à un style américain parfois un peu trop lisse et convenu.

Le pull col V: c’est un basique sage. Si vous le prenez sobre, c’est à dire uni et avec une matière classique comme du cachemire ou de la laine mérinos fine il faut être vigilant sur la coupe.
C’est souvent l’emmanchure qui peut la gâcher (et c’est difficilement rattrapable): vérifier bien qu’elle soit plutôt haute.
Plusieurs tenues sont du coup possibles facilement:
-avec un pull col V gris: une chemise à col boutonné blanche, un jean brut avec ourlet retourné et des desert boots. Un haut sage mais une tenue intéressante avec un bas authentique et masculin avec le denim et les desert boots, mais aussi acessible.

1 (1)
Une tenue plus osée: une chemise oxford à col boutonné, un chino beige, des bottes et un caban bleu marine.
Le pull col V gris agit comme une couche intermédiaire entre la chemise oxford et le caban. L’aspect workwear et marin de ces deux pièces est rappelé par les brogues.
Le chino beige à la place du jean brut évite une tenue avec un surplus de bleu.

Seul inconvénient: un pull à la matière trop lisse et banale sera stylistiquement peu intéressant dans une telle tenue. Préférez une texture plus intéressante comme une laine torsadée, moulinée ou mouchetée ou bien des motifs traditionnels Fair Isles ou une marinière. (Armor Lux fait de bonnes entrées de gamme, De Bonne Facture est une référence absolue)

2

avec un blazer en tweed et des brogues: Une bonne idée, mais encore une fois le pull col V fait pâle figure: il faut un pull avec un motif ou une texture plus affirmée. Effectivement on aura deux textures (par exemple une laine torsadée sur le pull et le tweed du blazer mais les couleurs sobres rendent ça passable.
Les chaussures sont trop lisses et trop pointues: le cuir suédé est une bonne idée mais il faut une semelle plus affirmée.

4

Autre tenue du même genre avec plus de caractère:

tumblr_mwym42hNoL1qb49x3o1_500

-avec un costume, sans cravate: Pas grande chose à dire sur cet assemblage qui se situe à mi chemin entre du très formel et de la tenue de bureau un peu décontractée: Il manque une accessorisation pour ne pas rendre la tenue trop basique avec évidemment une ceinture mais aussi une pochette qui rappelle la chemise.

5

Ici, le pull col V permet d’insérer un contraste de couleur, qui est un peu léger entre la chemise et la veste.

  • thierry

    Une retouche sur un pull en laine comment est-ce possible ?!

  • Dr.Bro

    Intéressant, il est vrai que la coupe du pull est souvent négligée. Parmi mes 5 pulls en cachemire, je n’en mets qu’un (Bill Tornade) qui a une coupe très moderne bien fittée, avec des bras dessinés et une emmanchure haute. Les autres des Galeries Lafayette sont des basiques sûrs mais sans coupe, ils gâchent toujours la tenue.

  • Quentin

    Quelle est la référence du caban sur la deuxième photo des tenues ? Merci.

  • FRANCIS

    Savez-vous où il est encore possible de trouver un pull en shetland uni de bonne qualité comme on les portait dans les années 70. On en trouvait aux »Laines Écossaises », bld.Saint Germain, mais ils ont fermé, de même que Old England. Si vous avez des adresses à Paris ou à Londres, je vous remercie de me les faire connaitre.