Bien s’habiller: le danger d’associer des pièces fortes

Nous avons vu dans le premier article les bonnes pratiques pour des superpositions et des tenues réussies, avec des pièces qui avaient chacune leur propre caractère au niveau des matières, des couleurs, des structures ou des motifs.
Les exemples ont été un peu plus difficiles à trouver vu que, logiquement, les tenues ratées ne sont pas prises en photo.

Certains exemples sont assez évidents et tiennent presque de l’enfonçage de portes ouvertes (mais sont quand même bons à rappeler), d’autres sont par contre plus subtils. Enfin, certains tiennent plus de l’appréciation personnelle. J’espère en tout cas vous fournir un article qui vous emmènera un peu plus loin que « Les 10 fautes de goûts à éviter absolument » que l’on peut voir fleurir un peu partout sur les autres blogs de mode masculine.

Le trois pièce et le air tie

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Ces deux effets de structure m’ont un peu choqué car c’est un peu la rencontre de deux cultures et de deux usages complètement différent.
Le air tie (fermer entièrement sa chemise) est davantage une tendance très casual scandinave, qui a aussi beaucoup marqué le streetwear. C’est une manière décontractée et sans prétention de bien s’habiller en portant la chemise pour se donner une allure volontairement un peu geek.
Ca passe largement mieux avec un pull col rond un peu serré, sinon on a toujours un trop plein d’espace au niveau du cou et du torse.

Le costume trois pièce est lui d’une élégance beaucoup plus formelle et sérieuse, et malgré le gilet qui remonte un peu, il ne suffit pas vraiment à combler l’impression de vide au niveau du col de la chemise.
Bref, on a deux structures qui s’associent mal visuellement et qui en plus viennent d’univers trop différents pour être accordés ensemble.

 

Mocassins et chemise sortie du pantalon

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Le haut de cette tenue tente de véhiculer le plus possible une image de nonchalance et de décontraction maîtrisée, avec une veste cintrée aux revers fins. L’execution n’est pas très intéressante mais ça passe encore.
Le bas avec le pantalon camo avec ourlet retroussé est par contre en complète contradiction, et les mocassins gris vernis achèvent l’impression de n’importe quoi qui tourne autour de cette tenue.
Bref, c’est un peu le genre de look que les personnalités des street styles comme Nickelson Wooster affectionnent, mais qui ne se portent pas avec un physique aussi lisse. Tout le monde n’a pas sa barbe bouclée ni tous ses tatouages.

Le mélange de motifs

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Les motifs camo et zébrés sont bien chargés mais de plus en plus répandus : ils ne sont pas forcément à bannir mais ils sont plus difficiles à associer avec des motifs plus traditionnels, et quasi impossible avec des tee-shirts graphiques plus forts.
C’est pourtant exactement ce qu’on retrouve ici et, à part le ton un peu étrange de la tenue, vous n’aurez pas de mal à remarquer que ça fait mal aux yeux ?
Pourquoi ? Car l’oeil essaie automatiquement de dissocier les différents éléments de la tenue et peine vraiment.

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Le raisonnement est le même sur la deuxième photo même si les motifs se discernent plus facilement grâce à des tons de couleur différents.
On ne peux pas dire qu’il sache bien s’habiller mais ça passe déjà mieux.
Mais il y a toujours un sacré gâchis : chacune de ces trois pièces à motifs (écharpe, pull et veste) n’aurait pas été davantage mise en valeur en les accompagnant de vêtements sans motifs ?

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Enfin, dans le dernier cas, les différents motifs se distinguent très clairement.
On a juste deux problèmes : des motifs issus d’un environnement beaucoup trop différents, du carreau bien workwear et du léopard/panthère bien trop modeux.
Enfin, si le contraste de couleur aide bien à la différenciation, il n’est pas du tout agréable à l’oeil et donne une désagréable impression de cheap.
En cas de doute, pensez à utiliser color.db et à consulter cet article pour bien assembler les couleurs en s’habillant .

[cta id=’14915′]

Couleurs et motifs: les accords trop simplistes

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Une règle qui marche assez bien avec les couleurs vives : éviter les accords trop simplistes. Ils vous feront souvent passer pour celui qui a passé 20 minutes devant le miroir à essayer de trouver une tenue originale. C’est en tout cas l’impression qui se dégage de cette tenue, avec un résultat pas spécialement agréable à l’oeil avec une couleur beaucoup trop aggressive.

Trop de couleurs

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

Je déconseille de mettre en valeur plus de deux couleurs vives dans la même partie d’une tenue : ici, c’est la cravate jaune et le duffle coat qui sont clairement en conflit. (en plus du rappel cheap à souhait entre une cravate un peu brillante et une pochette plastique).
On a aussi clairement un conflit entre le caractère traditionnel du duffle coat et de la veste à carreaux, avec ses boutons en bois, et le côté plus brillant et artificiel de la cravate

Trop de tout

Bien s'habiller: le danger d'associer des pièces fortes

On a sincèrement du mal à voir où cette tenue veut en venir.
En dehors de tous les conflits entre motifs et couleurs, on remarque d’abord que la veste est bien trop habillée (une couleur originale et des revers à pointes) pour être portée avec une superposition à l’arrache type chemise + tee-shirt échancré. On peut rajouter à ça le vague rappel de motif bien vulgaire avec la pochette (que je conseille toujours de prendre très neutre, genre blanc, bleu ciel ou bleu ciel à liseré blanc).
Les derbys double boucle un peu patinées achèvent enfin la tenue en confirmant la tentative de mélange raté entre la tradition et la hype.

Plus de conseils ?

Et s’il existait un raccourci ?

Trouver son style est une démarche qui peut prendre plusieurs années et qui implique, une fois le travail d’élimination effectué, de savoir reconnaître la qualité pour effectuer des achats qui vont durer dans le temps et que vous serez fier de porter.

J’ai un peu réfléchi sur la question, et je vous propose donc des ateliers à Paris sur le mois de Décembre 2015 , je vous donnerai plus de détails d’ici une dizaine de jours 🙂
Si vous voulez vous tenir au courant, c’est par ici:

Tenez-moi au courant des ateliers (et envoyez moi des cadeaux)

 

 

tenue-business-parfaite-cta

  • Adrien Herbert

    Super article ! A mon grand étonnement, je n’avais pas encore vu ce type d’article sur le net, c’est le genre d’article qui aide beaucoup. Il permet à comprendre le principe d’univers / de cohérence dans les tenues. Le principe d’analyse d’erreur permet de concrétiser le truc et de vraiment bien comprendre la ou vous voulez en venir.

    Si Jamais Vulgaire continue dans ce sens, ça va être un très très bon blog ! (d’ailleurs depuis environ trois mois, je trouve les articles de plus en plus intéressants !)

  • Lyam

    Donc une chemise avec motifs camo est une pièce forte ?

    • jamaisvulgaire

      Oui

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.