TEST LESCA : CHOISIR DES SOLAIRES QUI VOUS VONT BIEN

Lesca ? Ce sont  des créations faites main proposées à un prix compétitif

Le problème quand on décide de s’acheter une nouvelle paire de solaire, c’est qu’il y a plein de problèmes. Il y a les lunettes qu’on trouve très cool et puis il y a les lunettes qui nous vont vraiment bien (mais ça on les trouve jamais). C’est une drôle d’équation qui revient souvent quand on désirer s’acheter quelque chose !

En revanche ce qui est cool, c’est que nous avons pu rencontrer Mathieu Lesca le directeur de la marque (qui est également le fils du fondateur) qui nous a donné les conseils essentiels pour réussir à trouver la paire qui vous va bien. Il nous a expliqué puis orienté vers des modèles qui s’ajustaient au mieux en fonction de nos physiques et  personnalités respectives.

C’est donc à travers cet article que nous allons en profiter pour vous donner quelques conseils pour savoir comment choisir vos lunettes de soleil. Selon la forme de votre visage, selon votre carnation et quelques règles bien utiles. Pour tout vous dire, c’est la première fois que j’ai choisis une paire de lunette qui me va VRAIMENT bien.

La genèse de Lesca démarre dans un petit atelier parisien

L’histoire commence avec Joël Lesca (le père de Mathieu) qui lance sa première collection en 1964. Les années passent et sa clientèle se forme un peu partout à travers le monde (composée essentiellement d’opticiens indépendants et de spécialistes) ainsi qu’un microcosme parisien.

Mathieu et Bertrand (les deux fils de Joël) grandissent au milieu des ateliers de montages, rien de tel pour mettre le pied à l’étrier.

En grandissant ils voyagent  à travers le monde et ils prennent conscience que la lunette française jouit d’une vrai réputation de savoir-faire unique. Il faut savoir que pendant très longtemps et cela jusque dans les années 50, c’est la région du Jura qui fournissait le monde entier en solaires (même les USA). De ce savoir-faire on retrouve notamment des formes de lunettes typiques que l’on appelle « jurassiennes » qui ont inspiré des collections Lesca.atelier du jura

Joël prend beaucoup de plaisirs à façonner des modèles en puisant dans des univers différents. Comme l’un de ses modèle iconique la Corbs, dont la création s’est directement inspirée des célèbres formes de l’architecte suisse, Le Corbusier. Et puis les modes se succèdent avec les années…  Par exemple dans les années 50, on adorait les petits verres carrés (en dépit du fait que c’est très inconfortable pour la vue). Permettant ainsi à Joël d’inventer de nouvelles collections mais également d’approfondir et de réinventer celles qui existaient déjà. Il possède trois modèles iconiques (de gauche à droite) la Corbs, la Pica et la Django.
modeles iconiques 2

Joël propose régulièrement des séries limitées de caractère (qui possèdent un intérêt stylistique et culturel particulièrement aboutit) comme « la French Vintage Original« par exemple. Une collection issue de stocks d’usines qui furent fabriqués entre les années 50 et 70 à la main dans le Jura (elles possèdent même leur propre numéro de série pour garantir l’authenticité des modèles).  Les finitions de ces modèles sont hors normes. Elles sont composées d’acétate ultra qualitatif (difficile à reproduire aujourd’hui) de couleurs de verre introuvables de nos jours et de branches montées sur des rivets incrustés (Ray-Ban pose de faux rivets sur ses lunettes à titre d’exemple). Bref, une collection vintage entièrement réalisée à la main en France dénichée par Lesca.

modele french vintage original

.

De surcroît la marque n’utilise que des matières hypoallergéniques à base de coton et de bois, c’est de l’acétate. Contrairement aux marques que vous trouverez habituellement distribuées dans les centres commerciaux qui se contentent de matériaux peu sophistiqués. La peau du visage réagit donc au mieux et c’est également anallergique (adieu les boutons et les rougeurs après une journée de port à la plage).

Lesca possède un savoir-faire particulier concernant l’usage de ce matériau. La plupart des marques proposent des montures en plastiques qui peuvent provoquer des allergies ou une transpiration excessive. De plus, l’utilisation de l’acétate permet d’avoir des lunettes bien plus légères. 

Voici un modèle en plastique quelconque d’une autre marque.

fake ecaille de tortue

Puis voici le modèle PICA en acétate (la différence de texture et le rendu des couleurs est flagrant).

modele ecaille de tortue

Lesca utilise des verres minéraux fournis par les verriers Brunetti. Ils sont inrayables et sans reflets, ce qui permet de proposer un confort de vue vraiment appréciable. Un détail qui fera une sacré différence à la fin de la journée car votre regard sera moins fatigué. Bien entendu les verres filtrent 100% des UV, un autre détail qui permet de jouir d’une vision optimale en montagne comme en mer.

DSC_0682

Dernier détail (et non des moindres) concernant les créations Lesca, c’est qu’elles sont fabriquées à la main. Autrefois toutes montées en France, Lesca produit désormais une majorité de ses modèles en Allemagne et quelques modèles (notamment l’entrée de gamme) en Grèce. Un choix que Mathieu assume parfaitement car ils désiraient rester sur une gamme de prix abordable (il aurait fallu multiplier les prix par deux à minima pour rester sur une fabrication 100% française).

photos atelier

La marque sélectionne soigneusement les opticiens avec lesquels elle travaille. Il n’est pas question de finir dans un centre commercial, Ils préfèrent travailler avec des concept-store comme l’Exception ou la Garçonnière par exemple.La-Garconniere-rue-des-Petits-Carreaux-dans-le-Sentier-a-Paris_exact1900x908_l

Ils proposent également une gamme premium. Made in Japan avec un matériau supplémentaire très pointu, le titane (que l’on retrouve sur le nez de la monture). Une gamme qui reprend ses modèles iconiques qui sont retravaillés pour une allure encore plus sophistiquée (le titane propose un rendu très réussit à mon goût).

Lesca modèles en titane

 

TEST DES MODELES P4 ET BURT

Pour ce test nous (Valéry & moi même) avons suivis les recommandations de Mathieu pour choisir nos modèles. On voulait des modèles de caractère qui représentent l’esprit de sa griffe tout en respectant nos morphologies respectives. Nous avons donc tous les deux opté pour des lunettes à formes rondes. Valéry a prit une monture plus épaisse et moi une monture un peu plus fine mais avec des verres plus larges (puisque mon visage est un peu plus large que le sien).

Test de la BURT

DSC_0695

Comment vous pouvez le constater (ci-dessous) les yeux de Valéry sont situés dans la partie haute des verres. Sa monture se trouve également au niveau du sourcil. Valéry possède un visage plutôt fin et allongé, c’est pour cela que le modèle Burt lui sied si bien. De surcroît, c’est un modèle qui possède beaucoup de caractère, ce qui est cohérent avec le style affirmé de Valéry.

DSC_0701

Les finitions

Le modèle Burt possède en tout 12 rivets incrustés. Six d’entre eux sont situés à l’avant et les derniers sont situés à chaque extrémités de la monture, ainsi la monture ne bougera pas et les branches sont bien fixées, assurant ainsi une meilleure tenue sur vos oreilles.

DSC_0693

Voici le système qui soutient les branches, qui est solidement ancré grâce aux rivets.

DSC_0686

On retrouve également la signature de la griffe à plusieurs endroits. Bien entendu elles sont toujours situées à l’intérieur des branches, une sobriété que nous avons beaucoup apprécié.

DSC_0691

Personnellement j’aime également le parti-pris créatif de laisser les branches transparaître à travers la monture. Cela permet de souligner la profondeur et la texture des couleurs qu’offre l’acétate.

DSC_0687

Les pièces sont faites à la main et c’est un fait qui se sent à travers l’ensemble de la création qui est particulièrement soignée (de sa conception jusqu’à sa réalisation) avec des matériaux nobles qui embellissent le modèle tout en respectant la peau.

DSC_0689

Test de la P4

DSC_0679

Même chose pour ma part, les yeux sont bien situés (dans le tiers situé en haut des verres) et les sourcils soulignent ma monture. Les verres du modèle p4 sont un peu plus larges que ceux de la Burt, l’accent est donc moins porté sur les montures. De plus j’ai pris une paire avec des couleurs un peu moins marquées que celles de Valéry (et pour cause je possède une peau beaucoup plus claire), j’ai donc une monture un peu plus sobre.

DSC_0698

Les finitions

Ma monture possède 8 rivets en tout. Ce qui en fait un peu moins que celle de Valéry, ce qui est normal car ma monture est plus fine. Plus de rivets auraient surchargé la monture (autant sur le plan technique qu’esthétique). Quatre en frontal et les autres situés sur les branches. On peut également se rendre compte de la qualité des verres Brunetti sur cette photo (ci-dessous). En effet, les verres laissent parfaitement apparaître les rayures de la table du bar et ce malgré le reflet puissant du soleil (les verres sont spécialement traités contre cet effet).

DSC_0680

Comme vous pouvez le constater, plus de rivets auraient vraiment surchargé inutilement le maintien.

DSC_0674

Je vous laisse également apprécier les différents tons que propose l’acétate ainsi que la forme subtilement arrondie des verres.DSC_0682

On retrouve également les signatures de la griffe aux même endroits que le modèle Burt.

DSC_0683

La branche est également moins visible vis à vis du modèle Burt, un réel soucis de la cohérence dans son ensemble qui se retrouve jusque dans les moindre détails.

DSC_0678

COMMENT TROUVER LES LUNETTES QUI VOUS VONT BIEN

Au fur et à mesure que nous discutions avec Mathieu, nous avons finis par discerner les points cruciaux sur lesquels il faut se concentrer pour choisir une paire de solaire qui vous va bien. Nous allons donc vous parler des règles globales d’usage puis des points de précisions importants.

Un même modèle propose des rendus différents

Le tout premier point (et non des moindres) c’est qu’un modèle n’a pas du tout le même rendu en optique qu’en solaire. Un modèle peut vous paraître un peu fade en verre transparents puis le rendu peut devenir très cool en solaire. Tachez donc d’essayer des modèles qui ont des verres solaires. Sinon le test serait faussé et vous risqueriez de passer à coté de la paire de vos rêves !

On peut prendre des verres plus larges en solaire

De manière générale on peut porter des verres plus larges en solaire qu’en optique. En effet, les optiques accentuent le regard sur vos yeux et (éventuellement vos cernes) donc il ne faut pas prendre un verre trop large (qui viendrait souligner toutes vos cernes). En solaire la tolérance est plus grande car on n’est pas supposé voir vos yeux (ou du moins un simple reflet très atténué) ni vos cernes. Le regard est donc plus focalisé sur le modèle dans son ensemble plutôt que sur vos yeux.

Même si on tolère une largeur plus grande sur les solaires il faut garder en tête que ça doit respecter des proportions cohérentes vis à vis de votre visage. Idéalement les extrémités de la monture se situent au niveau des tempes et les lunettes ne doivent pas venir cacher vos pommettes.

La règle du sourcil

Votre sourcil, dans l’idéal doit se poser juste derrière vos lunettes en dépassant un peu. La monture doit donc être au plus proche de son niveau (en dessous les lunettes sont trop petites).

DSC_0701

La règle de l’orbite

La position de votre œil doit suivre la règle des 1/3  2/3. Je m’explique, il doit être situé dans le premier tiers en haut du verre. Ainsi l’oeil se retrouve un peu plus haut qu’au milieu du verre.
DSC_0696

Les formes de visage

Les visages ronds

Il vaut mieux privilégier les lunettes aux formes carrés et de préférence aux montures plutôt épaisses. Le modèle 711 est un excellent exemple qui va bien aux visages ronds. Cela permettra d’apporter du dynamisme aux traits de votre visage.

modle 711

Les visages carrés

Dans ce cas là on opte pour des lunettes arrondies aux verres larges. Si vous prenez des lunettes trop petites, votre visage va soudainement devenir beaucoup plus sévère or personne ne veut ressembler à Schwarzy dans Terminator (qui est un excellent contre exemple). Nous pensons que le modèle PICA  serait l’un des plus adaptés pour ce type de morphologie.

Tout de suite des lunettes carrés sur un visage carré ça donne l'air très sévère

Tout de suite des lunettes carrés sur un visage carré ça donne l’air très sévère

 

Les visages allongés

Pour ce dernier type de visage, nous conseillons vivement de prendre des petits verres. L’objectif c’est que les extrémités ne dépassent pas trop sur le coté de votre visage et qu’il n’envahisse pas non plus vos pommettes. La Corbs ou la Burt offriront un beau rendu.

DSC_0701

 

Conclusion du test Lesca

Cela fait maintenant deux semaines que je porte ma paire et le constat est sans appel, je ne toucherai plus à ma vielle paire de Way-Farer ni à mes Prada et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord des raisons de confort, en effet ma paire de Lesca propose un confort visuel bien plus agréable grâce à des verres qui restitue des couleurs très proches de la réalité . De surcroît, elles sont beaucoup plus légères et ça finit par faire une grande différence quand vous les portez une journée entière. Enfin, les rougeurs qui survenaient autour de mon visage de temps à autre (quand je portais mes anciennes lunettes toute la journée au soleil) ont disparu (coïncidence ? jen doute). Pour ce qui est de l’esthétisme, auparavant je portais des lunettes un peu grande vis à vis de mon visage or ma paire de P4 (conseillée par Mathieu alors que je me tâtais entre la Pica et la P4) est nettement plus proportionnée vu mon visage assez fin et allongé. Le rendu est donc bien plus élégant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pubstenuebusiness

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.