GUIDE ULTIME: BIEN FAIRE SES SOLDES (LE CONDENSE DES ASTUCES DONT ON NE VOUS PARLE PAS)

Abandonner ou persister.

C’est un peu la grande question qu’on se pose lors des dernières démarques des soldes, lorsque on est face à face avec les pires des invendus, et que les basiques les plus portables ne sont plus disponibles qu’en XXL.

En tout cas, c’est le constat que vous vous ferez si vous suivez les blogs les plus généralistes qui ne mentionnent que les e-shops français, avec leurs lots de lien d’affiliation.

Continuer à faire de bons achats ne dépend donc pas forcément de vos talents de chasseurs de trésors, mais plutôt du manque de curiosité et d’efforts que les autres mettront dans leurs recherches. Deux ressorts s’offrent à vous:

– trouver les bons eshops mode homme

– connaitre les bonnes marques

I Etre réaliste sur vos besoins et identifier les bonnes marques

Avec les tragiques évenements de début Janvier, le déroulement de ces soldes d’hiver sort un peu de l’ordinaire, avec ( on peut raisonnablement le prédire) un chiffre d’affaire décevant pour la plupart des commerçants.

Cela contrebalance le phénomène croissant des ventes privées, qui arrivent de plus en plus tôt dans la saison (souvent vers mi-novembre) et dont les réductions sont parfois généreuses (jusqu’à 40%): les bons basiques, dans les bonnes tailles, ne sont souvent plus disponibles bien avant le début des soldes. Il faut cependant rester vigilant par rapport à ses besoins.

1 Bonne affaire ou achat impulsif ? 3 erreurs à éviter en face d’un prix bas

Plus nous recherchons l’originalité, plus il est difficile d’aimer s’habiller de façon conventionnelle.

Apprenez à faire la part belle aux détails et apportez un peu plus de subtilité dans vos tenues.

Commencez dès aujourd’hui par vous intéresser aux matières de vos vêtements. Il est beaucoup plus facile d’avoir un style solide en ayant de nombreux basiques à disposition et seulement quelques pièces fortes.

L’exclusivité ne fait pas toujours tout dans le succès d’une tenue.

Apprenez parfois à dire non aux tentations éphémères et ne vous laissez pas avoir sur la supposé rareté d’une édition limité. Ce n’est pas parce qu’une pièce est produite en 300 exemplaires dans le monde qu’on peut justifier de doubler, voire tripler son prix. Il est parfois beaucoup mieux de trouver des articles similaires d’une autre marque plutôt que d’acheter un stock limité – qui est dans la plupart des cas, un moyen marketing de piéger l’acheteur. Comme par exemple, la marque hype américaine Supreme, qui réduit ses stocks de façon volontaire afin de créer une forme de rareté et de demande artificielle.

Vous achetez des vêtements pour vous habiller, pas pour les collectionner comme des cartes Magic.

Ayez une pièce qui sort du lot pour donner du style, et plusieurs basiques de qualité pour compléter. Soyez malin et jouez sur l’effet 80 % d’impact visuel sur seulement 20% de ce que vous portez. Une crème glacée a souvent plus de goût lorsqu’elle est mangée l’été. Apprenez l’art léger du contraste et laissez à Lady Gaga ou Miley Cyrus le monopole de l’attention et de la vulgarité.

2 Les produits à repérer absolument en soldes: ces produits discounts à prix rarement réduit

Tous les vêtements ne sont pas égaux devant les soldes: vous l’avez compris, un manteau avec un motif compliqué sera soldé beaucoup plus vite,, avec une réduction beaucoup plus importante qu’une paire de Richelieu Noire ou qu’un jean brut, des pièces qui peuvent souvent se retrouver parmi les permanents d’une collection (et donc ne jamais être soldés).

Exemple parfait: les paires de Markowski ou de Septieme Largeur en soldes, hyper basiques et parfaitement portables.

bien-faire-soldes-hommes-churchs

Lors du dernier relooking, nous avons par exemple opté pour cette paire de Church’s Richelieu bookbindée noires.

Pourquoi ? Simplement car des richelieu noires sont un basique, et les perforations les rendent un peu plus casuals et moins formelles à porter.

Il s’agissait aussi d’une erreur de casting: Church’s n’est pas une marque qui s’adresse à la clientèle de Centre Commercial, plus orientée workwear et streetwear, et donc pas vraiment intéressée par une marque traditionnelle de souliers britanniques de Northampton.

Vous ne trouverez quasiment personne qui ira dans cette boutique spécifiquement pour acheter une paire de Church’s, et ce n’est probablement pas l’e-shop le plus visité pour cette marque.

Ces deux critères justifient cet achat, et vous devez pouvoir repérer vous même de bonnes affaires similaires en vous posant les bonnes questions.

Qu’elle est l’audience de cet e-commerce ? Quelle est la clientèle classique de cette marque ? Y a t’il un vrai fit entre les deux ou s’agit il plutôt d’un test ? Les réponses à ces questions vous permettront de savoir à quel moment va partir un produit, et donc si vous pouvez vous permettre de temporiser.

Evidemment, la reflexion est plus pointue et s’adresse vraiment aux passionnés, qui ont une connaissance solide du style de chaque marque, mais aussi du marché et du business (moi ça me passionne, mais c’est parce que je travaille dedans).

Voici un bref récapitulatif de l’audience des principaux e-shops français, pour vous permettre de trouver plus facilement la perle

Centrecommercial: Streetwear / Workwear (avec une audience plus parisienne, la marque en propre propose des chaussures habillées, et des chaussures casuals avec semelles en gomme, à un rapport qualité/prix correct. Ici, Church’s est donc un peu l’intrus.

bien-faire-soldes-hommes-centre-commercial

Frenchtrotters: on est sur des marques similaires à Centrecommercial, avec quelques variations: la présence d’Alden à la place de Wolverine, de marques parisiennes plus précieuses et urbaines comme Commune de Paris,, et d’enseignes scandinaves (Filippa K, Hentsch Man). On trouve enfin les marques très pointues comme Nanamica ou Nigel Cabourn.

La marque en propre propose du prêt à porter workwear de qualité, vous avez peu de chances de trouver des erreurs de casting sur ce site.

bien-faire-soldes-hommes-frenchtrotters

L’Exception: C’est un peu le temple du casual chic, avec une écrasante majorité de Carven, Kenzo, Ami, Melinda Gloss, Surface To Air, Commune de Paris, Cuisse de Grenouilles, ou encore Hédus et Les Chats Perchés.

Concentrez vous sur des marques encore un peu confidentielles et distribuées seulement sur l’Exception, comme Ly Adams, Three Animals et De Bonne Facture (attention, pas de soldes sur cette dernière). Jetez enfin un oeil à l’outlet après les soldes et inscrivez-vous sur leur page facebook pour les ventes privées assez fréquentes, si vous passez à Paris.

Les pièces un peu fortes de marques peu connues ont en tout cas du mal à partir: l’outlet est rempli de cardigans et de chemises à motifs pas si difficiles que ça à porter.

bien-faire-soldes-hommes-outlet-lexception

Menlook: Le raisonnement est simple: il s’agit d’un e-shop généraliste, où les marques les plus vendues sont généralement Calvin Klein, Diesel, Armani, Hugo Boss et autres Celio Club. C’est donc un bon endroit pour se faire plaisir sur les quelques marques pointues et de qualité, noyées dans la masse de produits moyens.

Voici quelques pistes: Barbour, Carven, Commune de Paris, Cuisse de Grenouille, Gant RUGGER, Homecore, La Panoplie, Knowledge Cotton Apparel, Levi’s Made and Crafted, Homecore, Melinda Gloss, Rains, Uniforms for The Dedicated, Philipp Lim, Acne, Armor Lux et YMC.

Je vous ai même préparé un lien customisé avec seulement ces marques: cliquez ici. (je vous ai fait une adresse petitlien.com/selectionjamaisvulgaire pour votre confort d’utilisation, il n’y a aucune affiliation derrière, vous pouvez décortiquer le lien vous même)

bien-faire-soldes-hommes-menlook

II J’ai identifié mes besoins: où faire mes soldes ?

1 En boutique physique, sur le net en France ou à l’étranger.

a Un bon itinéraire à Paris

En y réfléchissant bien, il existe des tas de façons de faire les soldes: dans la masse aux Galeries Lafayettes et au Printemps Haussmann si vous êtes parisien, ou dans des boutiques plus confidentielles dans le Marais ou vers République, si vous savez exactement ce que vous voulez, et que vous avez préparé un bon itinéraire.

J’aime personnellement beaucoup commencer par République où je peux aller à l’Exception (rue Bichat), ensuite redescendre vers le Canal Saint-Martin pour aller rue de Marseilles vers Balibaris (pour les chemises casuals), Centre Commercial (boots, jean brut, manteaux et grosses mailles), APC (vestes, chemises et mailles fines), Homecore (chinos casuals, t-shirts et pulls casuals, parkas) et dévier vers Rehnsen rue Beaurepaire pour un dernier coup d’oeil sur les jeans.

Vous pouvez ainsi essayer plus de quatre marques différentes de jeans bruts en moins d’une heure, avec des boutiques relativement peu fréquentées.

Remontez ensuite vers République et Fille du Calvaire/Saint Sébastien Froissard où vous trouverez Melinda Gloss et Cuisses de Grenouilles (chemises, gros cardigans, chinos). En allant ensuite vers la rue de Bretagne, passez à Danyberd (du formel pas cher) puis enchaînez sur The Rolling Shop rue Charlot (chemises casuals, sneakers).

Enfin, toute la rue Vieille du Temple s’offre à vous, avec notamment Surface To Air, Balibaris, Philippe Zorzetto et autres APC.

Mais vous pouvez aussi être bien plus pointu et faire un repérage en ligne plus international, en profitant de soldes à l’étranger.

b Les achats à l’étranger

Acheter à l’étranger n’est cependant pas systématiquement intéressant.

Prenons l’exemple de bottes que vous connaissez bien: les Wolverine 1000 miles. Il s’agit d’un permanent jamais soldé en France, disponible aux environs de 450 euros ( ce qui en fait au final l’une des combat boots en cordovan les pus abordables du marché). C’est sur ce genre de pèces que vous pouvez faire de très grosses économies en soldes et les acheter pour à peine 300 dollars sur un petit e-commerce canadien qui aura décidé de tout liquider et de faire du -30% sur presque tout. Il s’agit ici de shoeme.ca.

La bonne affaire est d’ailleurs toujours disponible, et les 1000 miles ont été testées hier sur BonneGueule.

bien-faire-soldes-hommes-shoemeca-wolverine

Inutile d’aller jusqu’à faire une cartographie des achats cependant puisque le raisonnement reste très logique: achetez vos vêtements là où ils sont produits, ou en tout cas le moins loin possible.

Les petites marques italiennes se retrouvent par exemple facilement sur Yoox, mais aussi sur les petits outlets,, comme ThreeDifferents et Spence.it.

Il n’est par contre pas utile d’acheter toutes les marques américaines aux Etats-Unis: à moins de grouper les achats, inutile de vous embêter à prendre par exemple une chemise Gitman Vintage à 70 dollars aux US au lieu de 90 euros en France, les frais de transports vont vous plomber.

2 Identifier les endroits où acheter

Une fois que vous avez listé les marques qui vous intéressent, le vrai travail de référencement commence. Et Google n’est pour une fois pas forcément votre ami.

Deux moyens faciles peuvent vous permettre de lister les e-shops qui la distribuent.

d’abord le site officiel: celui-ci comporte toujours une catégorie Stockists/Distributeur/Retail qui lisete tous les points de vente d’une marque, en précisant souvent si une boutique possède ou non un e-commerce en ligne.

ensuite Facebook: en likant la page d’une marque et en remontant un peu son actualité, vous pourrez facilement refaire un listing de ses points de distribution. C’est le cas par exemple pour la marque Drapeau Noir, qui les indique en statut facebook, mais pas encore sur son site. Et il faut avouer que c’est bien utile pour lister tous les bons eshops du sud

Il existe ensuite une petite astuce simple, qui m’a énormément servi pour rédiger Bien s’habiller en 7 clics, et qui s’applique à la plupart des marques.

Je vous la révèle dans la newsletter de demain 🙂

J'accepte de recevoir un guide stylé et instructif gratuitement

Ayez le reflexe outlet, et en particulier le reflexe Yoox. A chaque fois que vous découvez une nouvelle marque, même quasi inconnue, allez toujours vérifier si elle est présente sur Yoox.

Ca peut surprendre, mais parfois même les créateurs des marques ignorent que certains de leurs produits ont fini en déstockage sur ce site.

III Laissez les autres travailler pour vous (avec le recul qui s’impose)

Même avec Bien s’habiller en 7 clics, il n’est pas forcément facile de tomber sur la bonne promotion.

De nombreux passionnés font cependant des recherches acharnées en période de soldes, et ont la gentillesse de les référencer. Je ne parle évidemment pas des blogs bourrés de liens d’affiliation, mais plutôt de ces amateurs plus anonymes qui postent sur les forums.

1 En France

C’est en effet le cas sur les plus gros forums français, notamment BonneGueule et CommeUnCamion, qui possèdent tous deux des topics bien utiles pour lister les promotions et les boutiques. Vous trouverez aussi des feedbacks précieux sur les commandes, et notamment sur les modalités de retour, toujours un peu obscures en périodes de soldes.

bien-faire-soldes-hommes-bons-plans-forum-bonne-gueule

A l’étranger

a Les forums anglophones bourrés de bons plans pour les soldes

Si vous êtes vous aussi passionnés, et que vous aimez chercher, vous ne découvrirez probablement pas de nouvelles boutiques. Il faut pour ça encore une fois aller sur les forums étrangers, notamment américain, qui ont des listes plus exhaustives.

Styleforum a un topic utile sur les soldes éphémères de milieu de saison, comme le Black Friday, dans la catégorie Streetwear and Denim. Tout est listé en première page, ave les adresses, les réductions et les codes promos qui vont avec. Pas besoin de s’infliger la lecture de toutes les réponses comme ailleurs.

bien-faire-soldes-hommes-bons-plans-forum-styleforum-blackfriday

Le topic des soldes ordinaires a une approche plus classique sans cette synthèse de début si utile, où les bons plans sont distillés au fur et à mesure des posts.

Idem pour le topic de Superfuture.

Les blogs avec les marques confidentielles de petits créateurs, et les outlets

Quelques blogs valent enfin le coup d’oeil,, sans lien d’affiliation, mais ils sont très portés sur les achats à l’étranger:

thisfits.me: Thisfits parle beaucoup de Yoox, mais aussi de sites de déstockage et de ventes privées américains (comme Gilt). En faisant le tri de ce qui reste facile et pratique à acheter, vous pouvez très rapidement y trouver votre compte.

On trouve par exemple beaucoup de réduction sur les sites comme J.Crew ou, plus proche, Charles Tyrwhitt. Les tests de marque d’entrée de gamme sont aussi légion.

Il y a de l’affiliation dans les sélections, mais on lui pardonne vu le bon rapport qualité/prix des produits retenus.

bien-faire-soldes-hommes-blog-bons-plans-thisfits

DressLikeA est en revanche beaucoup plus européen: il mentionne souvent les bonnes affaires en terme de marques italiennes (c’est là dessus que j’ai entendu parler de Tagliatore et autres Tombolini). Vous y trouverez les bonnes affaires sur Yoox, mais aussi sur tout un tas de petits outlets italiens (dont j’ignorais aussi l’existence).

L’auteur est finlandais, et suit donc de près l’actualité des marques scandinaves: on y entends parler. Le blog n’est enfin pas non plus en reste sur les looks et les inspirations.

bien-faire-soldes-hommes-blog-bons-plans-dresslikea

  • Pierre

    Bonsoir !
    Merci pour cet article intéressant !
    Faut-il s’attendre à des frais de douanes pour l’e-shop canadien Shoeme ?
    Je comptais me prendre des Iron Rangers de Red Wings, mais j’imagine que s’il y’a la taxe de douane, ce n’est plus du tout avantageux… A ce propos, qu’elle est la différence entre les tailles « Width » M ou D …? Elles sont toutes les deux médium…

    Merci d’avance ! 🙂

    • Teugos

      Ils ne livrent pas en dehors du Canada…