BIEN S’HABILLER EN AUTOMNE / HIVER: COMMENT PORTER UNE ECHARPE POUR HOMME DANS UNE TENUE FORMELLE

Vous savez quelle est la principale difficulté d’une tenue formelle ? D’être trop lisse (on avait eut une petite discussion avec Olivier Cothenet de Office Artist à ce sujet). La raison est simple: c’est risqué d’ajouter de la texture et des motifs, surtout dans un cadre professionnel.
La bonne texture est celle dont on ne se rend compte que de près et qui apporte une richesse dans le rendu dont on s’aperçoit de loin (pour les motifs, on appelle ça un faux uni)

On avait déjà écrit un article l’année dernière sur le sujet qui était ma foi bien complet mais il fallait aller plus loin, avec des tenues moins convenues, qui jouent encore davantage sur les couleurs, les formes et les matières.
Les écharpes JamaisVulgaire étaient de bons compléments pour illustrer ces conseils, grâce à sa polyvalence (une couleur facile à porter et une texture assez originale pour du casual, assez discrète pour du formel).
Une série d’écharpes en coton va aussi arriver: elles sont aussi disponibles chacune en 20 exemplaires et ne seront pas reproduites (elles sont issues d’une commande spéciale).

Les écharpes sont disponibles, en quantitées limitées ici:

echarpe-cambodge-soie-phnom-srok-homepage

http://boutique.jamaisvulgaire.com/echarpes-homme-automne-hiver-soie-coton-fait-main-teinture-naturelle-cambodge/

Evidemment, ces conseils sont applicables à de nombreuses autres écharpes, et je l’espère à celles que vous avez déjà dans votre garde-robe. (c’est surtout que dans la mienne, je n’ai que les miennes -forcément-)

I BIEN PORTER UNE ECHARPE DANS UNE TENUE FORMELLE EN FONCTION DES SAISONS

A En Automne

C’est ce qu’on retrouve sur l’écharpe en soie JamaisVulgaire: une simple couleur de l’extérieur, et tous ces petits chevrons perceptibes seulement de près.

Cette tenue est sage: la chemise en popeline de coton en témoigne. La texture du costume est plus discrète, légèrement en biais comme du denim La cravate sort un peu du lot, avec une texture proche de la grenadine. Il fallait cependant autre chose pour y faire écho et c’est là que l’écharpe intervient.
Elle permet aussi d’ajouter de la couleur à une tenue autrement trop monochrome, dans un registre trop rock. La popeline de coton et la laine super 140’s ne sont pas spécialement chauds: elle permet du coup d’apporter un peu de chaleur mais sans trop rompre avec la formalité de la tenue comme le ferait une écharpe en grosse maille (mais une écharpe en cachemire conviendrait tout aussi bien).

Le principal souci de cette tenue, c’est que les revers fins, la cravate fine et le petit col peuvent vite faire vendeur The Kooples/fan de Slimane: l’écharpe plus rugueuse et plus large permet de casser cette image. C’est aussi le rôle des richelieu Velasca, très rondes mais sans êtres pataudes.

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-ensemble-5

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-ensemble-3

 

Les détails

C’est un peu dommage, l’écharpe ici est froissé, le rendu aurait été meilleur avec une surface plus lisse. Cependant, la tenue est par ailleurs tellement propre que ça lui rajoute un peu de caractère.

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-details-1

La texture striée très visible, caractéristique du fait main, excuse d’ailleurs un peu les plis (qui seraient moins bien passés sur une écharpe plus lisse).

Sous un manteau de mi-saison

L’écharpe sert à faire la liaison entre le manteau de mi-saison ciré avec un tartan blackwatch, très axé british et gentleman farmer, et le costume beaucoup plus propre et parisien. C’est un contraste de style subtil pour lequel il faut vraiment faire attention aux codes (on reparlera d’ailleurs prochainement de cette notion de contrastes de styles, pas si facile que ça à bien executer).

 

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-ensemble-1

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-ensemble-4

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-ensemble-2

L’intermédiaire

On peut aussi faire une tenue habillée veste/pantalon simple, surtout quand on ne travaille pas dans un environnement trop formel. Ou alors, comme c’est le cas en ce moment, quand il fait humide et un peu chaud: c’est compliqué de porter une veste en laine mais il faut quand même une couche isolante.
C’est dans ce cas là bien pratique d’avoir un accessoire intermédiaire, qui fait la liaison entre le manteau et la chemise, pour ne pas se retrouver avec une tenue un peu trop simpliste et une rupture trop brutale ici entre un gros coton ciré et une popeline de coton plus douce.

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-details-2

bien-porter-echarpe-automne-homme-tenue-formelle-details-3

Gros parti pris sur cette tenue: on a voulu encore jouer sur un contraste de style entre une chemise tab collar théoriquement ultra formelle, ici portée déboutonnée, et le tatouage apparent. L’écharpe vient donner encore plus un côté casual.
C’est davantage une photo de lookbook qu’une tenue à adopter dans la vraie vie, en tout cas si l’on ne souhaite pas risquer une faute de goût.

B En hiver

Pour la tenue d’hiver, j’ai choisi un costume en flanelle bleu marine demi-mesure Oliver Wick: il est porté avec un veston en tweed Prince de Galles Suit Supply, une chemise col italien Oxence Paris et une cravate Calabrese 1924.
Ce type de costume en flanelle bleue d’hiver un peu mouchetée est tout de suite moins formel: on peut donc le porter avec un gilet en tweed Prince de Galles à la laine très rugueuse et aussi avec une cravate laine cachemire à l’aspect un peu plus duveteux.
La texture affirmée de l’écharpe accompagne bien ce genre de tenues plus matures..

Le port enroulé, pour rajouter du volume

Avec une écharpe aussi massive, ce type de port rajoute beaucoup de volume à la silhouette et convient plus à un port casual. Vous pouvez aussi le retrouver avec une écharpe en laine classique.
Ce port passe plutôt bien ici grâce à la couleur noble de l’écharpe.
L’idée de base est bien illustrée ici: utiliser une écharpe qui se distingue de loin par sa luminosité et une couleur originale (mais pas trop).

bien-porter-echarpe-hiver-details-ensemble1

Ensuite, quand on y regarde d’un peu plus près, c’est là qu’on remarque tous les détails de texture.

bien-porter-echarpe-hiver-details-ensemble2

bien-porter-echarpe-hiver-details-zoom-2

bien-porter-echarpe-hiver-details-enroule-1

Sur une écharpe bien texturée, ce port enroulé permet de mieux mettre en valeur les variations entre les parties unies (sur lesquelles on voit bien les petites stries caractéristiques du fait main) et les chevrons, déjà un peu plus travaillées (le rendu des chevrons est légèrement différent à l’envers et à l’endroit)

bien-porter-echarpe-hiver-details-enroule-2

Le port lâche, plus formel et cérémonieux

On la porte juste à l’épaule, sans faire de noeud. Ca passe bien aussi sous un manteau (comme on le voit dans les tenues d’Automne). Evidemment, un tel port est plus décoratif vu qu’il protège moins le cou, mais ça apporte tout de même une bonne dose de chaleur.

bien-porter-echarpe-hiver-details-zoom

bien-porter-echarpe-hiver-details-lache

Le volume est moins perceptible, mais on peut tout de même bien mettre en valeur les différents types de textures de l’écharpe.

bien-porter-echarpe-hiver-details-lache-2

Une écharpe classique portée avec ce genre de matière affirmée aurait tout de suite l’air très lisse, voire un peu insipide: l’idée est de trouver une nouvelle texture, qui sort un peu de l’ordinaire et se distingue bien de la flanelle, du tweed et du laine cachemire. Le contrat est rempli ici avec l’aspect traditionnel des chevrons de l’écharpe.

[cta id=’14915′]

II ECHARPES JAMAISVULGAIRE: LES NOUVELLES VARIATIONS DE COULEUR

Voici quelques photos à plat pour bien percevoir la couleur: merci à Wonji Hong pour les photos en lumière naturelle et Léa Chamboncel pour les photos en studio (en fin d’article).

1 L’écharpe d’Automne, avec une légère variation de couleurs

J’ai reçu une nouvelle livraison d’écharpes en soie Phnom Srok et j’ai été plutôt surpris: il y avait d’énormes variations sur les teintures naturelles. Ca s’explique assez facilement par le process de fabrication: toutes les écharpes ne sont pas plongées aussi longtemps dans la teinture naturelles. Comme vous le voyez, j’ai reçu en fait trois couleurs différentes:

dav

dav

burst

Pour bien restituer la couleur, avec une luminosité différente sous le soleil radieux du midi dans le 13è:

All-focus

All-focus

Trois nuances de teintures naturelles

Rosé/Clair: la plus formelle

Certaines le sont peu de temps: on obtient alors une teinture rosée, un peu plus claire et qui laisse davantage s’exprimer le rendu naturel de la soie: c’est celle qui est utilisé dans la tenue d’Automne. Les bandes blanches y sont un peu moins prononcées.

hdr

Champagne: le modèle de base, le plus polyvalent

D’autres le sont avec la durée normale: c’est le modèle de base de l’écharpe Phnom Srok, avec une teinture or/champagne, entre le rose et le cuivre.

Cuivre: le modèle le plus brut, adapté aux tenues casual

Enfin, la troisième catégorie est plongée plus longuement dans la teinture et atteint un résultat plus cuivre et plus brut, qui mettra davantage en avant les imperfections du fait main: c’est une écharpe au rendu beaucoup plus authentique, que je vous présenterai dans la deuxième partie de ce guide sur les tenues plus casual. C’est là que les petites bandes blanches se voient le plus.

hdr

 

2 L’écharpe d’hiver JamaisVulgaire

En terme d’épaisseur, cette écharpe n’a rien à envier aux écharpes en laine grosse maille (sauf qu’elle a de bien meilleures propriétés thermiques que la laine). La face unie mets en valeur le fait main, mais aussi toutes les imperfections qui vont avec.
Elle contraste bien avec le subtil motif jacquard blanc sur les côtés. Ce genre de motifs est normalement réalisé à la machine en France et en Italie: il est toujours fait à la main au Cambodge, avec des métiers à tisser complexes pour réaliser un motif à plusieurs dimensions, à la texture riche: elle est parfaite pour faire la transition entre une maille et un manteau d’hiver.

Pour la couleur, il s’agit ici d’un modèle blanc cassé, qui tends légèrement vers le rose très pâle (et qui est donc le meilleur ami du bleu marine, comme vous avez pu le voir sur les photos).

hdr

bien-porter-echarpe-homme-formelle-hiver-premium-saumon-2

bien-porter-echarpe-homme-formelle-hiver-premium-saumon-4

bien-porter-echarpe-homme-formelle-hiver-premium-saumon-3

Sortie

Les écharpes sont disponibles, en quantitées limitées ici:

echarpe-cambodge-soie-phnom-srok-homepage

http://boutique.jamaisvulgaire.com/echarpes-homme-automne-hiver-soie-coton-fait-main-teinture-naturelle-cambodge/

pubstenuebusiness

  • Godefroy Teabsolvo

    Bonjour, quelle est la marque de votre caban tartan ?

    • jamaisvulgaire

      Percival Clothing de l’année dernière (il faut donc aller à Londres pour l’acheter, pas dispo en ligne)

  • S. Leone

    Bonjour, que penses-tu des echarpes rouges ? (en l’associant avec manteau gris)

  • Koncassor

    Bonjour Valery, est-ce que ce type de coloris (et le beige/camel de manière général par exemple pour un manteau) est adapté si on a des cheveux châtain clair/blond ? je crains que ça ait un rendu un peu trop monochrome.

    • jamaisvulgaire

      Salut,
      Ca passe sans soucis mais effecivemennt avec un manteau plus camel que beige sinon ça sera effectivement trop monochrome.

  • Jules

    petit feedback sur les echarpes Jamaisvulgaire, j’ai celle en soie cuivre. Elle est absolument géniale, très fidèle à la description, très polyvalente et avec des propriétés thermiques indiscutables ! Par cintre messieurs barbus, j’ai trouvé assez désagréable le frottement de l’écharpe sur une peau non rasée le jour.

    • jamaisvulgaire

      Merci de ce beau feedback Jules 🙂

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.